Leçon 174 - Q&R - Sexe et sambhavi
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mardi 27 avril 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Comme je pratique le yoga en suivant vos leçons, j'ai des questions supplémentaires concernant certains sujets. J'espère que vous pourrez y répondre.

1. L'excitation sexuelle pendant la méditation:
Pendant la méditation et le pranayama je ressens une forte excitation sexuelle. Je sais que c'est un symptôme habituel, mais je crois que mon expérience est plutôt extrême, les sensations sont parfois très fortes, et en plus, parfois j'ai même des éjaculations pendant la méditation, je ne m'en rends pas compte quand cela se produit, uniquement une fois la pratique terminée. Je ne médite même pas encore en siddhasana, cela se produit pendant que j'ai mon attention sur le mantra. N'est-ce pas un gaspillage terrible de prana? Comment puis-je l'éviter?

2. Le fait de loucher pendant sambhavi:
Diriger mes yeux vers le point entre les sourcils est quelque chose qui m'inquiète assez. De toute évidence, ce n'est pas une activité naturelle pour les yeux, même faite sans forcer, elle est très fatigante et stressante pour eux, particulièrement si l'on prend en compte l'effet d'un tel effort accumulé pendant de longues périodes. N'est-ce pas dangereux pour le fonctionnement des yeux? Cela peut-il affecter la vue?

R: A vrai dire, l'excitation sexuelle n'est pas un symptôme courant pendant la méditation et la respiration de la colonne vertébrale sans siddhasana. C'est en tout cas un signe que de bonnes choses se passent, c'est une expérience avancée de purification. Les émissions ne dureront pas, ne vous en inquiétez pas outre mesure. Considérez que c'est une étape, comme les rêves avec émissions nocturnes. Dans votre cas, des rêves spirituels avec émission car vous traversez une seconde puberté d'un genre spirituel. L'excitation génitale et les émissions s'arrêteront à mesure que les obstructions seront éliminées et que le fonctionnement extatique normal de vos centres inférieurs évoluera de concert avec vos centres plus élevés.

Quand vous pourrez faire siddhasana, ce sera plutôt une aide qu'une aggravation de la situation. Tout d'abord, siddhasana incitera progressivement votre énergie à aller vers l'intérieur et vers le haut, et la tendance de l'énergie à descendre deviendra bien moindre. Deuxièmement, siddhasana peut être utilisée pour bloquer les émissions. Quand le talon est correctement et confortablement positionné contre la partie souple derrière l'os pubien, l'urètre peut être bloqué en s'inclinant légèrement en avant. Non pas qu'il soit si crucial d'éviter quelques émissions, mais la capacité existe en siddhasana et peut être utilisée dans ce but si on le désire. Avant que vous ne me bombardiez de questions à ce sujet, je vous engage à lire les leçons de tantra si vous ne l'avez pas encore fait. Vous y trouverez des leçons détaillées qui traitent de la gestion de l'énergie sexuelle en relation avec le yoga.

En ce qui concerne sambhavi, toutes les pratiques que nous entreprenons ont au début une période d'habituation, et n'importe laquelle de nos pratiques peut sembler peu naturelle quand on commence. Une fois qu'elles sont bien établies, la perception que nous en avons change. Lorsque leur rôle dans la purification et la stimulation de l'ouverture à des expériences plus élevées dans le système nerveux se met en place, l'idée qu'elles sont peu naturelles est laissée de côté. Alors nous savons que les techniques font exactement ce qu'elles doivent faire, amener à la surface les capacités spirituelles naturelles contenues dans notre système nerveux. Lorsque l'on en arrive à ce stade, les pratiques sont devenues aussi naturelles que de respirer, du fait que par leur utilisation nous expérimentons immédiatement la félicité et l'extase. La cause et l'effet de ces pratiques dans notre système nerveux deviennent une partie intégrale et automatique de notre fonctionnement neurobiologique.

Ne forcez pas sambhavi. Dirigez vos yeux vraiment sans forcer, favorisez la sensation créée par la légère contraction du front au point entre les sourcils. Avec le temps cela devient agréable, et ensuite automatique. Votre vue ne court aucun risque. Des milliers de yogis, de sages et de saints ont utilisé sambhavi pendant des milliers d'années sans effet négatif. Bien au contraire. Sambhavi ouvre notre vue intérieure, elle élargit notre vision à travers notre système nerveux de plus en plus extatique jusqu'à englober le cosmos. Vous pourriez vous reporter à une leçon antérieure sur sambhavi (leçon #131) qui donne des détails supplémentaires sur cette technique.

Il est intéressant que votre question sur sambhavi soit reliée à votre question sur l'excitation sexuelle. La raison pour laquelle je dis cela, c'est que l'apparition d'une connexion sexuelle directe entre le cerveau physique et les centres inférieurs correspond à la façon dont on fait l'expérience de l'éveil du troisième œil et de la sushumna (le nerf spinal). Sambhavi en est l'un des acteurs fondamentaux, avec la respiration de la colonne vertébrale, mulabandha, siddhasana, kechari et kumbhaka, plus quelques autres. Sambhavi, sous une forme ou sous une autre est de tout premier plan dans toutes les traditions spirituelles. Quand le troisième œil/sushumna est éveillé, sambhavi devient un moyen fondamental pour déclencher la "conductivité extatique" à volonté dans le système nerveux (voyez la leçon #169 récente sur la "conductivité extatique") Une simple intention avec les yeux suffit à provoquer des vagues d'extase dans le système nerveux du yogi ou de la yogini. Quel merveilleux trésor que sambhavi!

Lorsque la conductivité commence à s'élever par tous les moyens dont nous avons parlé, les implications sexuelles deviennent évidentes. A partir de là la conductivité évolue du sexuellement érotique au spirituellement extatique. Les deux expériences sont liées étant des manifestations différentes de l'énergie sexuelle évoluant à un niveau plus élevé dans notre système nerveux.

Vous en avez déjà un aperçu grâce à la méditation et à la respiration de la colonne vertébrale , et il ne fait aucun doute que votre sambhavi débutant agit aussi. C'est un signe de bonnes choses à venir. Ne vous inquiétez pas, tout se passera bien. Il n'y a rien à craindre.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers