Leçon 13 - Faire germer cette graine qui est en nous
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Dimanche 16 novembre 2003

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Notre mental a une capacité naturelle à être silencieux. Lorsqu'il devient silencieux nous entrons en contact avec notre génie. Albert Einstein disait que les idées qui l'ont conduit à la découverte de la théorie de la relativité lui étaient venues lors de moments de réflexion silencieuse. Mozart entendait ses sonates et ses symphonies résonner dans les recoins silencieux de son esprit. Tout ce qu'il avait à faire c'était de les mettre par écrit. Tout le monde connaît l'histoire de Newton qui a découvert la loi de la gravité en faisant la sieste sous un pommier. Qu'une pomme lui soit réellement tombée sur la tête ou non, personne n'en sait rien, mais il ne fait aucun doute que c'est dans la tranquillité que son esprit à révélé un trésor de connaissance. Nous pourrions donner d'autres exemples encore, mais vous avez compris ce dont je parle. L'esprit silencieux a une grande créativité. Mais ce n'est pas tout. L'esprit silencieux est apaisé, plein de béatitude, sain, et ces qualités transparaissent à travers la personne et influent sur son entourage. Les gens qui savent cultiver un esprit apaisé non seulement sont en contact avec leur créativité, mais ils irradient aussi une jeunesse d'esprit et un optimisme qui affecte tous ceux qui sont proches. Ils ont de « bonnes vibrations ».

Nous avons précédemment parlé de conscience (l'observateur), et du monde objectif (l'observé). La nature essentielle de notre conscience est le silence béatifique. C'est ce qui est derrière l'esprit, en arrière plan, et qui est expérimenté lorsque l'esprit devient immobile. C'est un réservoir infini des qualités citées plus haut, le royaume de ce que nous nommons Dieu, toujours présent, en nous même. C'est la raison pour laquelle dans les Psaumes nous pouvons lire: « Sois silencieux et sache que je suis Dieu ». Pour accéder au divin tout ce que nous avons à faire c'est apprendre comment accéder à ce silence.

La méditation est le processus qui consiste à permettre de façon systématique à l'esprit de devenir silencieux à des moments bien précis chaque jour. En procédant ainsi quotidiennement pendant des semaines, des mois et des années, le silence intérieur et la conscience deviennent progressivement plus évidents lorsque l'esprit est actif en dehors des moments de méditation, enrichissant ainsi la vie ordinaire. Par la méditation, la relation entre la conscience et le monde change petit à petit. C'est le processus d'union produit par le yoga. C'est la première étape. Une fois que le silence béatifique commence à s'établir dans notre vie de tous les jours, de nombreuses autres choses peuvent être faites pour l'accroître et l'étendre davantage. Mais il nous faut en premier lieu établir une base dans la conscience, faire germer la graine du silence intérieur de qui nous sommes pour ainsi dire.

Nous avons dit précédemment que notre esprit a une capacité naturelle à devenir silencieux. Dans la méthode de méditation profonde que nous allons pratiquer ici, nous nous servirons de cette capacité naturelle. En fait dans toutes les pratiques que nous apprendrons ici (et il y en a pas mal), nous nous servirons de nos capacités naturelles. L'idée est de vous montrer comment utiliser les capacités qui sont déjà en vous. Nous utiliserons seulement quelques leviers ici ou là pour activer nos capacités naturelles. Le reste dépendra de vous. Si vous mettez en application ce que vous apprendrez dans ces leçons et si vous vous y tenez, un jour vous réaliserez que vous êtes une machine à fabriquer de la béatitude de façon permanente, bien au-delà de ce que l'on peut imaginer. Oui, c'est ce que nous sommes. La méditation est la première étape, le premier pas.

Des pensées nous viennent dès la première seconde après notre réveil et cela se poursuit jusqu'à la dernière seconde avant de nous endormir le soir, et il nous en vient encore pendant que nous rêvons. Et pourtant nous avons dit que le silence est une capacité naturelle de l'esprit. Comment cela est-il possible?

Nous utiliserons une pensée pour y parvenir. Pas n'importe quelle pensée. Une pensée particulière que l'on appelle un «mantra ». Et nous utiliserons une façon particulière de penser ce mantra qui permet à l'esprit de faire ce qu'il sait faire facilement quand on lui en donne l'opportunité, je veux dire de s'apaiser.

Il est vrai que n'importe quelle pensée peut être utilisée pour méditer, cela a été amplement démontré par les chercheurs ces trente dernières années. Mais nous utiliserons une pensée particulière qui a certaines propriétés vibratoires et qui produit un certain effet sur le système nerveux. C'est également une pensée qui permet d'accéder par la suite à des techniques plus avancées, nous en reparlerons le moment venu. Le mantra que nous allons utiliser pour commencer est le suivant:

...I AM...1 (audio anglais)

Nous ne nous focaliserons pas sur la signification de I AM (JE SUIS) pendant la méditation. Bien sûr il a une signification sacrée dans la tradition judéo-chrétienne en particulier, et il offre une similarité avec les sons sacrés que l'on trouve dans d'autres traditions. Mais ici c'est le son qui nous intéresse, pas sa signification. C'est le son que nous utiliserons, intérieurement. Nous recherchons la qualité vibratoire profonde du son quand il est utilisé correctement dans le mental et le système nerveux. C'est probablement en raison de ces effets profonds dans l'être humain que I AM (AYAM) a été révéré depuis des siècles. Pour ce qui nous concerne, nous nous attacherons à utiliser correctement le mantra dans notre pratique de la méditation. C'est ainsi que nous obtiendrons les meilleurs résultats.

Voici comment l'utiliser:
Installez-vous tranquillement et confortablement dans un lieu où vous ne serez pas dérangé, asseyez vous sur un siège avec un dossier de préférence. Choisissez un endroit où vous pourrez rester assis pendant vingt minutes les yeux fermés sans être interrompu.

Une fois que vous serez bien installé, fermez doucement les yeux. Vous remarquerez que des pensées se succèdent dans un courant ininterrompu. Très bien, observez les sans vous en préoccuper. Puis après une minute, introduisez doucement la pensée ...I AM... (AYAM) et commencez à la répéter mentalement sans effort, facilement. Si votre esprit s'évade vers d'autres pensées ne vous en inquiétez pas, c'est normal et naturel. Simplement revenez au mantra lorsque vous vous rendez compte que vous n'êtes plus en train de le répéter. C'est tout ce qu'il y a faire. Répétez le mantra intérieurement, facilement, silencieusement, sans effort. Lorsque vous vous rendez compte que vous n'êtes plus en train de le penser, revenez-y sans effort. Le but n'est pas de se focaliser dessus. Le but est de suivre le simple processus de la répétition du mantra, de le perdre et d'y revenir quand vous l'avez perdu. Ne résistez pas si le mantra tend à devenir moins distinct. Penser le mantra n'implique pas une prononciation claire du mantra. I AM (AYAM) peut être expérimenté à différents niveaux du mental et du système nerveux. Quand vous y revenez, revenez à un niveau qui est confortable, sans rechercher une prononciation claire ou floue.

Pratiquez de cette façon là pendant vingt minutes puis, tout en gardant les yeux fermés prenez quelques minutes de repos avant de vous lever.

Pratiquez ainsi deux fois par jour, le matin avant de commencer votre journée puis avant de commencer vos activités du soir. Mieux vaut pratiquer avant les repas, car la digestion peut interférer avec le processus de méditation. Prenez la résolution de pratiquer ainsi quelques mois. Laissez à la pratique le temps d'agir. Vous serez étonné des résultats et vous voudrez pratiquer toujours davantage.

C'est tout pour le moment.

Dans les leçons suivantes nous entrerons dans le détail du processus et des résultats obtenus par la méditation. Après cela nous commencerons à utiliser une autre capacité naturelle que nous avons tous, notre capacité à utiliser le souffle pour faire se mouvoir le silence en nous en une extase sans fin.

Le gourou est en vous.


  1. note du traducteur:
    Ce mantra se prononce AYAM. Bien que la méditation ne soit pas basée sur la signification du mantra, il faut signaler que I AM veut dire « JE SUIS » en anglais

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers