Leçon 41 - Le pranayama de la respiration spinale
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Jeudi 11 décembre 2003

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Nous allons maintenant commencer une technique de pranayama avancée que l'on appelle respiration de la colonne vertébrale (spinal breathing). Elle comprend plusieurs parties et on la pratique juste avant notre méditation quotidienne. La façon de méditer ne change en aucune manière. D'abord nous faisons le pranayama. Ensuite la méditation.

Asseyez-vous confortablement, le dos soutenu par des coussins, et fermez les yeux comme lorsque vous méditez. La pratique se fait la bouche fermée, respirez lentement et profondément par le nez, sans aller jusqu'à votre maximum. De façon détendue et sans effort. Il s'agit de respirer aussi lentement et profondément qu'on le peut, sans inconfort. Pas besoin d'être héroïque. Faites débuter chaque respiration dans le ventre et monter ensuite dans la poitrine jusqu'en haut, aux clavicules, ensuite redescendez lentement en expirant. Maintenant, avec chaque inspiration, déplacez votre attention en la faisant monter à l'intérieur d'un filament minuscule, ou d'un tube si vous préférez, que vous visualisez comme démarrant au périnée, se continuant dans la colonne vertébrale, au centre, jusqu'à la base du cerveau, au centre de la tête. Au milieu de la tête ce nerf minuscule décrit une courbe qui l'amène vers l'avant au point entre les sourcils. En une respiration lente et profonde laissez votre attention se déplacer dans ce nerf, voyager du périnée jusqu'au point entre les sourcils. A l'expiration, parcourez le chemin inverse, du point entre les sourcils redescendez jusqu'au périnée. Puis avec l'inspiration suivante montez à nouveau jusqu'au point entre les sourcils, ensuite redescendez jusqu'au périnée en expirant et ainsi de suite.

Au début faites cette respiration dans la colonne vertébrale pendant cinq minutes avant la méditation elle-même. Ne vous relevez pas après le pranayama avant de méditer. Restez assis où vous êtes et enchaînez avec la méditation lorsque vous avez terminé le pranayama. Prenez environ une minute pour la transition, puis commencez à penser le mantra sans effort comme vous l'avez appris. Lorsque vous vous serez bien habitué à faire le pranayama suivi de la méditation, vous pourrez augmenter la durée du pranayama à dix minutes. Ce qui veut dire que vous ferez dix minutes de pranayama et vingt minutes de méditation deux fois par jour, tous les jours. Continuez ainsi.

Dans une semaine environ, ou bien lorsque vous serez suffisamment familiarisé avec les dix minutes de pranayama suivies de la méditation, vous pourrez ajouter ce qui suit: à l'expiration laissez la glotte se resserrer légèrement pour créer une légère restriction de l'air qui quitte les poumons. La glotte est la porte, dans votre gorge, qui ferme automatiquement la trachée lorsque vous retenez le souffle ou lorsque vous avalez. En la fermant partiellement quand vous expirez, cela produira un son, comme un léger sifflement dans la gorge. Cette respiration s'appelle « Ujjayi ». Cela se fait automatiquement, sans effort. Conservez le rythme lent et profond de la respiration auquel vous êtes habitué lorsque vous ajoutez cette petite restriction de l'air à l'expiration. A l'inspiration laissez la gorge se détendre et s'ouvrir davantage. Ne restreignez pas l'air qui entre dans les poumons. Au contraire, permettez à la partie la plus profonde de votre gorge de s'ouvrir largement et confortablement. Ne modifiez pas le rythme lent et profond de votre respiration que vous aviez jusqu'à maintenant. Gardez la bouche fermée pendant le pranayama. La seule exception c'est si vous avez le nez bouché et qu'il ne vous est donc pas facile de respirer par le nez; dans ce cas utilisez la bouche.

Bien que tous ces détails de ce qu'il faut faire puissent sembler compliqués au premier abord, ils deviendront vite une habitude avec de la pratique. Une fois habitué, tout ce que vous aurez à faire pendant le pranayama, ce sera de laisser l'attention monter et descendre dans la colonne vertébrale avec votre respiration longue et profonde. Si vous vous rendez compte que votre attention s'est évadée et n'est plus sur le trajet du souffle qui monte et qui descend sans effort dans la colonne vertébrale, alors ramenez là doucement. Tout cela se fait sans forcer et sans tension. Nous revenons simplement au parcours utilisé dans le pranayama, de la même façon que nous revenons sans effort au mantra pendant la méditation.

Ce pranayama va avoir un effet calmant sur le système nerveux et procurer un terrain fertile pour la méditation. Avec ce début de la pratique de la respiration dans la colonne vertébrale, nous mettons également en place les fondations nécessaires pour des techniques qui accroîtront grandement le courant de prana dans notre corps. Lorsque nous aurons stabilisé les pratiques que nous avons apprises jusqu'à maintenant, nous serons prêts à éveiller en douceur l'énorme réservoir de prana qui se trouve près de la base de notre colonne vertébrale.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers