Leçon 56 - Sambhavi - L'ouverture du 3e œil
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Vendredi 26 décembre 2003

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Dans la dernière leçon nous avons exposé la pratique de mulabandha qui consiste à stimuler directement l'extrémité inférieure du nerf spinal (sushumna) pour éveiller et faire monter l'énergie spirituelle. Maintenant nous allons à l'extrémité supérieure du nerf spinal pour commencer à établir une connexion à cet endroit là.

Une connexion avec quoi? Il s'agit là de l'une des choses les plus extraordinaires lorsque l'on travaille avec le nerf spinal. Au fur et à mesure que le nerf spinal se purifie grâce au pranayama et à la méditation, un nouveau type d'expérience devient possible. Nous commençons à éveiller l'énergie spirituelle près de la racine, et à lui faire prendre une direction montante, et ensuite nous créons une connexion entre les extrémités supérieures et inférieures du nerf spinal. Cette connexion est réelle et peut être ressentie clairement par le pratiquant comme une sorte de conductivité dans le nerf spinal, une « conductivité extatique » si vous voulez. Le nerf spinal devient un conducteur de l'expérience extatique. A partir de là celle-ci se répand dans tous les nerfs du corps. Ceci est perçu directement à travers les cinq sens qui agissent à l'intérieur du corps. L'expérience de la conductivité extatique va ensuite plus profondément dans chacune des cellules du corps, entraînant les sens avec elle, vers l'intérieur. L'expérience est si plaisante et si fascinante que les sens ne peuvent résister et se laissent entraîner. C'est une situation unique, dans laquelle les sens s'introvertissent volontiers au lieu d'aller vers l'extérieur. Dans la terminologie du yoga, cela s'appelle pratyahara, le retrait des sens vers l'intérieur. C'est une situation parfaitement naturelle dans laquelle les expériences d'un plaisir intérieur immense conduisent les sens vers l'intérieur. C'est très plaisant. Certains disent que c'est beaucoup plus plaisant que les relations sexuelles ordinaires. En tout cas, c'est à vous d'en juger.

Avec mulabandha, nous avons mis en route le processus qui stimule directement la conductivité extatique dans le corps. Quand nous commençons cette pratique, c'est à la fois stimulant sexuellement et cela a tendance à distraire de la pratique. Les essences vitales s'élèvent davantage et progressivement, éveillant les centres d'énergie qui se trouvent plus haut dans le corps. Avec le temps, l'expérience devient beaucoup plus expansive que les sensations associées à la sexualité ordinaire. Pour faciliter le processus, nous emploierons d'autres pratiques avancées de yoga. Chaque niveau d'expérience se met en place naturellement, une fois que la porte a été ouverte, ne serait-ce qu'un peu, en utilisant les leviers nécessaires. Le corps a été conçu pour l'extase, et même un avant goût suffit à convaincre les sceptiques. Rien ne vaut l'expérience directe. Le but de ces leçons est de vous permettre de faire l'expérience par vous-même, ainsi vous vous engagerez dans des pratiques sur la base de votre propre expérience, non parce que vous connaissez la théorie par cœur, ni parce que vous avez une foi aveugle. Votre progression dans les pratiques avancées de yoga est prévue pour se faire sur la base de votre expérience.

Donc, ce que nous allons faire maintenant, c'est stimuler le nerf spinal au point entre les sourcils. Cette stimulation s'appelle « sambhavi ». Nous la ferons pendant notre pratique de pranayama habituelle, en même temps que nous faisons tout le reste que nous avons appris. Assurez-vous d'être bien stable dans votre pratique de pranayama avant d'envisager de faire sambhavi. Peut-être que vous trouvez mulabandha encore un peu difficile. Ca ne pose pas de problème d'introduire sambhavi lorsque l'énergie sexuelle se cantonne encore dans le bas du corps, dans la mesure où sambhavi va aider à faire monter cette énergie sexuelle plus haut et où elle deviendra plus stable. Sambhavi et mulabandha fonctionnent ensemble pour stimuler et stabiliser l'énergie sexuelle qui parcourt le nerf spinal, vers le haut et vers le bas, pendant la respiration de la colonne vertébrale.

Il y a deux composants principaux de la pratique de sambhavi. Le premier est un léger froncement des sourcils, du point entre les sourcils. Il consiste à resserrer légèrement les deux sourcils vers le centre. C'est à peine physique, essentiellement juste une intention. En fait, c'est juste assez physique pour former une habitude. Dans des circonstances normales, un observateur extérieur ne pourrait rien percevoir. Peut-être juste un peu, au tout début. Avec la pratique, vous découvrirez que c'est en réalité un mouvement interne qui débute dans le centre du cerveau, qui tire le centre du cerveau en avant, vers le point entre les sourcils. Nous commençons cette pratique intérieure avec l'impulsion donnée par le léger froncement des sourcils que nous avons décrit. Elle évoluera d'elle- même par la suite, avec l'accroissement de la conductivité extatique. Vous la sentirez à l'œuvre dans votre tête.

La deuxième partie de sambhavi consiste à lever les yeux, physiquement, vers le point où nous avons effectué le froncement, c'est-à-dire le point entre les sourcils. La sensation de ce froncement au point entre les sourcils indique là où le regard doit se porter. Cela implique que les yeux soient levés et centrés. Nous gardons les yeux confortablement clos en faisant cela. Nous ne forçons pas avec les yeux. Au début ils n'iront peut-être pas aussi loin que nous voudrions. Ce n'est pas un problème. Ne les forcez pas. Laissez les simplement graviter naturellement vers la sensation de froncement au point entre les sourcils. Là encore il s'agit d'une habitude physique subtile que nous cherchons à cultiver. Une fois l'habitude bien installée, l'attention sera libre pour se porter sur la respiration de la colonne vertébrale. Tout le pranayama est une habitude physique, sauf l'attention qui se déplace, très simplement, vers le haut et vers le bas dans le nerf spinal, avec le souffle. Lorsque nous serons bien entraînés tout se fera automatiquement, notre attention sera alors complètement libérée pour monter et descendre sans effort dans le nerf spinal, que nous verrons se transformer sous notre regard intérieur.

En faisant ces deux choses simultanément, le léger froncement au centre des sourcils et le regard levé et centré sur ce point, entre les sourcils, nous continuons le reste du pranayama comme avant. Il faut bien comprendre que lorsque l'attention monte et descend dans le nerf spinal avec le souffle, les yeux restent fixés sur le point entre les sourcils. Nous ne suivons pas le déplacement de notre attention avec les yeux. Notre attention monte et descend dans le nerf spinal. Nous n'essayons pas de regarder le point entre les sourcils avec notre attention, en y fixant les yeux. Les yeux sont physiquement tournés vers ce point, mais notre attention monte et descend dans le nerf spinal. En fait, nos yeux ne font rien d'autre que de prendre cette position, c'est musculaire. Quand ils se dirigent vers le point entre les sourcils, les yeux stimulent physiquement le nerf spinal d'une extrémité à l'autre, du point entre les sourcils jusqu'au cerveau et en descendant jusqu'en bas de la colonne vertébrale et au périnée. Nous utilisons nos yeux de manière physique pour éveiller le nerf spinal. Pendant ce temps, notre regard (notre attention) est dans le nerf spinal qu'il traverse en montant et en descendant sans effort, à l'intérieur. C'est une nouvelle façon de regarder que nous commençons à mettre en place, un regard intérieur.

Selon où vous en êtes de la purification du nerf spinal par le pranayama, lorsque vous ferez sambhavi, vous ressentirez peut-être une sensation qui descend jusque dans la région du bassin. Ou peut- être pas. Quoi qu'il en soit, le nerf spinal est stimulé et purifié par les effets combinés de toutes les pratiques que nous avons vu jusqu'à maintenant. Ce n'est plus qu'une question de temps pour que la conductivité extatique commence à se produire et que nous commencions à « voir », vraiment voir. Après que cela se soit produit nous verrons encore bien d'autres bornes qui jalonneront le chemin qui nous ramène à la maison. Tout d'abord nous percevrons le nerf spinal comme un fil extatique. Puis il deviendra comme une ficelle extatique. Ensuite ce sera comme une corde extatique. Plus tard, comme une grande colonne d'extase qui emplit entièrement notre corps. Finalement, il sortira dans toutes les directions pour englober en douceur tout ce que nous percevons en dehors du corps. Tout cela émane du nerf spinal. Donc vous voyez l'importance de parcourir le nerf spinal et de cultiver la conductivité extatique.

Même avant que nous ne fassions les pratiques avancées de yoga, cette biologie différente dont nous parlons existait déjà. Il est possible que, dans le passé, vous ayez ressenti des sensations agréables dans la région du bassin alors que vous louchiez. Il est bien connu que les yeux ont tendance parfois à loucher et à regarder vers le haut pendant les relations sexuelles. C'est un instinct. Quelque chose en nous sait comment élever l'énergie sexuelle par le centre du système nerveux. C'est une capacité inhérente que nous avons, une réaction naturelle que l'on peut observer même avant de commencer le yoga. Avec mulabandha et sambhavi, nous favorisons consciemment une capacité naturelle que nous avons déjà, tout comme nous l'avons fait pour toutes les autres pratiques de yoga avancées dont nous avons parlé depuis le début. Et il en sera ainsi pour toutes les pratiques dont nous parlerons dans l'avenir. Nous éveillons systématiquement ce que nous avons déjà, notre nerf spinal, l'autoroute qui mène au ciel.

Le point entre les sourcils est appelé « troisième œil ». Pourquoi? Que pouvons-nous voir à travers lui? Dans le langage des chakras, on l'appelle « ajna », ce qui veut dire « commande » ou «contrôle ». Ces deux noms indiquent l'importance de cette dynamique d'énergie qui monte dans notre tête du fait de la pratique des techniques avancées de yoga. Non seulement nous commençons à voir quelque chose à cet endroit là, mais aussi nous contrôlons les choses.

Jésus a dit: « si votre œil est unique, votre corps sera rempli de lumière ».

Cette phrase est habituellement interprétée de façon figurative pour signifier que si, dans notre dévotion, nous sommes focalisés, nous serons emplis de la lumière de Dieu. C'est certainement vrai. Nous avons souligné l'importance de la dévotion dans le voyage spirituel. Si nous n'avons pas une dévotion sans faille pour notre transformation spirituelle, et pour l'action qu'elle implique sous forme de pratique quotidienne, il ne se passera pas grand-chose.

Ces paroles de Jésus ont aussi une signification littérale, une signification à prendre au pied de la lettre. Si votre attention se concentre dans le canal du nerf spinal (sushumna), et le parcourt en venant, de façon répétée, se placer au point entre les sourcils, votre corps se remplira de lumière. C'est comme ça que cela se passe. Sambhavi est l'un des moyens les plus importants pour ouvrir le troisième œil. Lorsque l'on ouvre le troisième œil, tout ce qui est en dessous est activé. Sambhavi a une influence directe sur l'énergie sexuelle à travers le nerf spinal. Au fur et à mesure que la purification du système nerveux s'effectue, sambhavi nous procure un degré élevé de contrôle sur la culture et l'augmentation de l'énergie sexuelle. Ce qui, à son tour, donne naissance à l'expérience d'extase accrue dans le corps, expérience qui comprend de profondes expériences de lumière divine se répandant à travers chacun de nos nerfs. Notre corps est « empli de lumière ».

Avec la poursuite de cette transformation, nous commençons aussi à voir au-delà du corps. Nous nous apercevons que le nerf spinal ne s'arrête pas au point entre les sourcils, mais s'étend bien au-delà à l'extérieur. Lorsque nous observons cela, notre respiration dans la colonne vertébrale prend une nouvelle dimension. Le troisième œil s'ouvre!

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers