Leçon 390 - Quand atteindrai-je l'illumination?
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 16 mars 2010

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Vous entendez probablement souvent cette question. Quand atteindrai-je l'illumination? Je pose la question car il me semble l'atteindre parfois. Mais ensuite mon mental vacille et je tombe dans la boue, cherchant le chemin du retour. Où est le chemin pour retrouver cette paix éternelle? Certains ont dit qu'il n'est pas possible de s'en écarter, puisque nous y sommes déjà. Je trouve cet avis frustrant et même condescendant. Mais ont-ils raison? L'illumination est-elle un état du mental qu'il suffit d'affirmer? Est-ce une attitude? Puis-je en parler tant que je ne l'ai pas atteinte ou y a-t-il autre chose qui se passe? Dans tous les cas un calendrier serait utile. Suis-je devant un plan à cinq ans ou à vingt-cinq? J'aimerais vraiment le savoir?

R: Le chemin pour y arriver est de continuer à pratiquer. Les hauts et bas de la perception diminueront avec le temps, car votre conscience s'identifiera moins avec le corps et le mental, alors qu'en même temps vous deviendrez un acteur bien plus efficace dans ce monde.

Certains prétendent que l'illumination est une attitude, mais une telle attitude dépend d'une condition neurobiologique sous-jacente. Nous parlons d'une condition très profonde dans la neurobiologie, fonctionnant de façon à nourrir le silence intérieur immuable bien au-delà des fluctuations du mental et du corps. C'est un état qu'il faut cultiver en permanence, essentiellement par la méditation profonde ou son équivalent dans des approches qui peuvent être différentes de celle d'AYP. Elles peuvent être d'un style différent, mais, sur le fond, toutes les approches efficaces de la transformation spirituelle humaine contiennent les mêmes éléments. Il n'y a qu'un seul modèle du système nerveux humain et chacun de nous a en lui les mêmes capacités et les mêmes principes internes d'évolution.

Quant à savoir quand vous atteindrez l'illumination, cela dépendra de votre régularité dans les pratiques sur la durée, et de la matrice interne d'obstructions à dissoudre dans votre système nerveux. L'élément "karmique" crée des variations pour chacun de nous, y compris dans l'alternance de hauts et bas que vous avez mentionnée. Pour certains il peut suffire de quelques années pour qu'il devienne évident qu'un changement permanent important dans la perception s'est produit. Pour d'autres, il faudra des décennies. Pour tout le monde cela fonctionne par paliers, le progrès se remarquant assez vite une fois engagé dans des pratiques journalières efficaces et poursuivies au fil du temps. Notre régularité et notre capacité à augmenter les pratiques tout en les gérant avec sagesse fera toute la différence.

Même si, en principe, nous passons tous à travers le même processus de purification et d'ouverture, la façon dont on applique les pratiques, les expériences, et le rythme avec lequel les résultats se manifestent varieront. Aussi, qui peut dire quand vous atteindrez l'illumination? Personne. Mais le long du chemin vous pouvez voir émerger des signes et des jalons. Ce sujet a été abordé pour la première fois dans la leçon 35, et repris régulièrement à partir de différents points de vue.

Nous avons des points de repère de l'illumination avant tout pour nous motiver dans notre pratique et non pour créer des étiquettes afin de spéculer sur ce qu'une autre personne ou nous-même avons atteint. Ce qu'une personne expérimente dans sa vie quotidienne est de loin bien plus important que la façon dont elle, ou qui que ce soit d'autre, regarde sa condition spirituelle. La croissance spirituelle est quelque chose de pratique dont nous pouvons profiter dès maintenant, où que nous nous trouvions grâce à nos pratiques. Qui peut dire ce qu'il va se passer plus tard? Nous avons meilleur temps de continuer à avancer, et nous le découvrirons.

L'affirmation "J'ai atteint l'illumination" est un obstacle sur le chemin. C'est mentionné comme un des pièges du mental dans la demi-douzaine examinée dans la leçon 329: "L'illusion de la réalisation ou d'être arrivé".

Il vaut bien mieux voir les expériences d'illumination comme des jalons, des épiphanies ou des bornes sur le chemin. Ce sera toujours le cas, car l'expansion est sans fin tant que la totalité du cosmos n'est pas éveillée. L'illumination n'est pas quelque chose que l'on puisse s'approprier. Elle n'est là que quand elle est donnée sans réserve, ainsi qu'expliqué dans la leçon 120.

L'illumination d'un seul est l'illumination de tous, et vice versa. Les deux ne peuvent pas être séparés. Pour cette raison, que l'un d'entre nous soit ou non étiqueté comme "illuminé" n'a pas vraiment de sens, car nous faisons partie d'un continuum de la conscience en perpétuelle expansion. L'étiquette est sans intérêt, et elle induit généralement en erreur. Il est bien plus important d'améliorer la qualité de notre vie et celle de ceux qui nous entourent. C'est la façon dont nous nous comportons qui est importante. On reconnaît notre condition véritable par nos actions et non par une étiquette, et surtout pas par ce que nous nous imaginons être. Pour tous ceux concernés, s'accrocher à un étiquette, qu'elle soit positive ou négative, sera un obstacle au progrès spirituel.

Pour tous ceux qui naviguent près de l'illumination, c'est bien davantage quelque chose d'étrange. Ce n'est pas une proclamation. C'est la question sans fin: "Quel est celui qui agit?" Quand on est dans un abandon perpétuel, cela reste le mystère, car c'est une question qui n'a pas de réponse. Le plus près que nous puissions nous en approcher est d'être cet inconnaissable. Alors un courant divin nous entraîne à aider les autres. Désormais il ne s'agit plus de nous. Il s'agit de tous les autres. C'est bien pour cette raison que les pierres de touche de l'illumination ne sont pas la destination. Nous laisserons derrière nous tous les points de repère, à moins que nous nous y accrochions. Si nous nous y accrochons, nous restons bloqués. Il vaut bien mieux continuer à avancer, même dans l'expérience de l'unité (le Un). Avec la tranquillité en action, personne ne peut dire ce qui vient ensuite. C'est un abandon total à ce qui est. Quoi que ce soit que le mental soit tenté de proclamer n'est pas la chose réelle.

L'essentiel concernant votre progrès n'est-il pas de savoir qu'il y a un mouvement qui va dans la direction désirée? Et, en conséquence, en continuant les pratiques journalières, le mouvement continuera. Chacun de nos voyages est unique, avec des principes sous-jacents, des méthodes et des expériences que nous partageons en commun. Une chose est sûre. Avec une gestion prudente de nos pratiques quotidiennes, nous avancerons avec des progrès réguliers à notre vitesse optimale, avec le moins de détours sur le chemin.

Nous continuerons à discuter des causes et des effets des pratiques, et des caractéristiques de la route en voyageant au-delà de la condition duelle d'une conscience qui s'identifie, pour aller vers le royaume paradoxal d'une conscience non identifiée dans la non-dualité. C'est l'endroit où rien n'a besoin d'être proclamé, et où l'on trouve la participation la plus joyeuse à la vie. C'est notre condition naturelle.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers