Leçon 372 - Dissoudre les obstructions en y mettant son attention ou en étant témoin
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 19 novembre 2009

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Souvent les enseignants spirituels suggèrent que de porter son attention sur les endroits où il y a un déséquilibre énergétique ou une obstruction peut les guérir et diminuer la douleur. Mais d'autres personnes d'AYP recommandent de ne pas se focaliser sur les zones de déséquilibre. Pouvez-vous faire un commentaire sur ces instructions qui paraissent contradictoires?

R: Focaliser son attention sur les déséquilibres énergétiques et les obstructions n'est pas du tout pareil que de laisser la conscience être (en tant que témoin) avec une sensation physique ou émotionnelle, d'une façon naturelle. La première approche aura tendance à amplifier la sensation en y apportant de l'énergie, alors que la seconde aura tendance à la dissoudre en dissipant l'énergie de la sensation dans la conscience inconditionnelle. C'est la différence entre renforcer un objet avec la conscience ou le dissoudre dans la conscience.

Une différence similaire existe entre s'accrocher au mantra en surface dans la méditation profonde et le laisser s'atténuer, ou bien encore quand il s'agit du samyama, entre s'accrocher au sutra en surface et le relâcher dans la tranquillité.

Dans ces matières, il est important de faire la distinction entre se focaliser (s'accrocher) et être témoin (laisser aller). La meilleure chose à faire est de ne rien faire, de simplement prendre conscience sans rien faire.

Etre témoin peut être difficile tant qu'on n'a pas un peu de silence intérieur. Auparavant, toute l'attention tend à s'accrocher (à s'identifier aux objets de la perception). Dès que le silence intérieur commence à apparaître, le processus qui consiste à être témoin prend graduellement le dessus et les déséquilibres et obstructions se dissolvent beaucoup plus facilement, simplement en laissant notre conscience être avec eux. A mesure que nous progressons dans l'expérience d'un silence intérieur immuable, nous pouvons intellectuellement comprendre la différence entre se focaliser et être témoin (laisser aller) dans le traitement des déséquilibres, et continuer de méditer deux fois par jour.

Nous avons une méthode pour dissoudre les fortes sensations qui peuvent arriver lors de la méditation profonde, si ces sensations nous empêchent de reprendre facilement le mantra (leçon 15). Nous laissons simplement l'attention être attirée vers la zone d'inconfort dans le corps, sans pour autant nous focaliser. Cela peut commencer par une forte émotion qui nous submerge durant la méditation. Si cela arrive, nous pouvons laisser sans effort notre attention être avec cette émotion. Cela amène une sensation physique dans le corps, que nous acceptons aussi dans notre attention détendue. En faisant cela, nous relâchons à la fois l'émotion et la sensation physique. Quand nous constatons une détente suffisante, nous retournons simplement au mantra. Cette procédure est une application directe du silence intérieur (témoin) cultivé dans la méditation profonde.

Quand, nous avons davantage de silence intérieur immuable dans les activités quotidiennes, cette procédure peut être utilisée avec efficacité dans les moments de stress émotionnel et d'inconfort physique. Avec le temps, nos fondations intérieures de conscience de pure félicité deviendront si présentes que les hauts et les bas inévitables de la vie seront engloutis dans la conscience infinie dès que nous les aurons remarqués. Le seul acte de remarquer dissoudra la disharmonie. Cela ne signifie pas que toutes les maladies physiques disparaîtront comme par enchantement (même si cela arrive parfois). Cela signifie que les chaînes de l'identification de notre conscience innée avec les désordres qui surviennent dans la vie diminueront et nous serons dans une bien meilleure position pour faire face à tout ce qui nous arrive. Ce qui peut être dissous sur le moment le sera. Le reste continuera de naviguer dans la tranquillité. Nous appelons cela la "tranquillité en action".

L'autre approche qui consiste à concentrer délibérément l'attention sur les déséquilibres énergétiques et les obstructions, avec l'intention de les manipuler d'une manière ou d'une autre, n'est pas une pratique recommandée par AYP. De tels efforts ont tendance à amplifier les énergies discordantes au lieu de les dissoudre. Lorsque nous conseillons de ne pas trop se concentrer sur les déséquilibres énergétiques et les obstructions, c'est dans le but de ne pas les renforcer. Utiliser son attention de cette manière peut aussi conduire à une distraction inutile dans les pratiques spirituelles et dans la vie. Il est préférable de donner notre attention aux choses qui amélioreront notre qualité de vie et être simplement témoin (laisser aller) des choses qui ne l'améliorent pas lorsqu'elles appellent notre attention. Aucune ombre ne peut survivre à l'innocente contemplation de la pure conscience de félicité infinie, conscience qui est ce que nous sommes dans notre état inconditionnel de silence intérieur immuable.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers