Leçon 415 - Samyama et prière pour dissoudre les problèmes du monde
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 21 juin 2010

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

D'innombrables efforts pleins de noblesse sont en cours tout autour du monde pour soulager la souffrance de l'humanité et à la prévenir dans le futur. Tellement de souffrance est engendrée par des attitudes et des pensées négatives, qui entraînent des actions néfastes. En effet, les êtres humains dans leur état actuel semblent obsédés par la négativité. Lisez ou observez n'importe quel sommaire des nouvelles du jour et vous ne verrez que désastre, mort et désespoir. Est-ce là le monde que nous voulons? Presque tout le monde s'accorde à dire que nous n'en voulons pas, et beaucoup agissent directement pour soulager les graves problèmes auxquels le monde est confronté.

Nombreux offrent leurs prières. En ce qui concerne la prière, il existe un moyen de renforcer considérablement notre influence sur les problèmes du monde. Ou, pour être plus précis, d'augmenter considérablement l'influence divine qui émane de chacun de nous. Nous avons la capacité de dissoudre les problèmes mondiaux simplement en leur accordant notre attention d'une façon efficace, en utilisant les principes du samyama. à partir de là, nous pourrons également être inspirés à nous engager dans d'autres actions positives dans le monde. Que nous soyons poussés ou non à agir, notre influence pourra être ressentie par le simple fait d'avoir prié d'une manière extrêmement puissante. Tout le monde peut apporter ainsi une immense contribution pour dissoudre les problèmes du monde.

Dans une leçon précédente, nous avons examiné comment les prières peuvent être considérablement renforcées en condensant leur contenu dans des sutras, qui sont des mots codés qui peuvent être utilisés de manière systématique (leçon 301). C'est ainsi que nous libérons facilement tout le contenu de notre prière dans notre silence intérieur, où le pouvoir infini de tout ce qui est bon le manifestera en retour de façon positive. Cela vaut pour n'importe quel sutra que nous aimerions concevoir. Tout ce que nous abandonnons dans notre silence intérieur en ressortira avec une puissance et une intention rayonnantes. Avec le temps, nous saurons que nous pouvons compter sur ce principe. A mesure qu'augmentent notre expérience et notre conviction, le pouvoir purificateur qui émane de nous grandit.

Les Yoga Sutras de Patanjali exposent le principe d'abandonner les obstructions dans le silence intérieur, là où nous pouvons faire le samyama directement sur une obstruction (une influence négative) afin de l'éliminer. Cela étaye l'affirmation selon laquelle tous les sutras, peu importe leur contenu, ont un effet bénéfique lorsqu'ils sont utilisés avec le samyama.

Lorsqu'on utilise un sutra qui représente une obstruction (ou un groupe d'obstructions) nous n'avons pas besoin de spécifier ce que nous voulons en faire. Le silence intérieur sait ce qu'il doit en faire: la dissoudre!

Nous pouvons diviser les sutras en deux catégories:

Qualités - Les sutras qui visent à améliorer une qualité spécifique, telle qu'Amour (pour nos principaux sutras, se reporter à la leçon 150).

Obstructions - Les sutras qui, une fois libérés dans le silence intérieur, dissoudront les obstructions implicites, comme le sutra, Obstructions Invisibles (dans les Yoga Sutras de Patanjali).

Dans la liste des sutras AYP utilisée jusqu'ici, la plupart des sutras représentent des qualités. Pour dissoudre les problèmes du monde, il peut être efficace d'utiliser des sutras représentant les obstructions à éliminer, car ils exprimeront de manière plus précise ce qui doit être accompli par la pure conscience de félicité. Parmi les plus courants: Ignorance, Pauvreté, Faim, Maladie, Peur, Haine, Guerre...

Nous pouvons rendre chacune de ces souffrances encore plus précise en y ajoutant un ou deux mots. La plupart d'entre nous n'aura pas besoin d'aide pour cela. Il suffit de regarder les titres des journaux. Les mauvaises nouvelles sur les obstructions peuvent être utiles à quelque chose: pour le samyama! Nous pouvons sentir la douleur rien qu'en lisant ces mots qui incarnent tant de souffrance dans le monde. Avec le samyama nous serons émus encore plus profondément à mesure que les impuretés planétaires de la famille humaine sont dissoutes dans la pure conscience de félicité. Nous pourrions en avoir les larmes aux yeux. C'est notre compassion qui sourd du plus profond de nous-mêmes. Mais nous ne sommes pas là pour nous complaire dans la sentimentalité, tout divinement inspirés et bien intentionnés que nous soyons. Nous voulons aller plus loin. Nous voulons dissoudre ces obstacles à l'illumination humaine globale. Et nous le pouvons.

Nous pouvons prier en utilisant le samyama sur chacune ou sur toutes les obstructions au bonheur humain et à l'illumination globale, en nous servant de la même méthode que dans la pratique assise du samyama. Cela devrait être fait en dehors de notre pratique assise régulière. Méditez 5-10 minutes, puis prenez légèrement le sutra et laissez-le aller dans le silence intérieur pendant environ 15 secondes. Poursuivez encore et encore pendant 5-10 minutes. Si nous décidons d'utiliser une série de sutras de notre choix, nous pouvons répéter chacun d'entre eux deux, trois ou quatre fois, selon leur nombre et la durée de notre session.

L'efficacité de notre prière dépendra de la bonne application de la procédure du samyama et de la régularité de notre pratique pendant des jours, des semaines, des mois et des années. Plus notre pratique sera régulière, plus elle produira de résultats.

De même que pour les prières à l'intention de certaines personnes, la puissance des prières qui utilisent le samyama pour dissoudre les problèmes du monde peut être amplifiée lorsqu'elles sont pratiquées en groupes, au même moment. Ces groupes peuvent être physiquement présents au même endroit ou dispersés géographiquement, en utilisant des moyens de communication ou de coordination mis à disposition par Internet.

Toutefois, ne pensez pas qu'un groupe soit obligatoire pour dissoudre efficacement les problèmes mondiaux. Le groupe aide, mais nous pouvons également prier seuls. Une seule personne persévérante engagée dans une pratique quotidienne systématique du samyama pendant des semaines, des mois et des années peut déplacer des montagnes et transformer la conscience mondiale. Donc, si vous éprouvez le désir d'illuminer le monde, nul besoin d'attendre de former un groupe. Nous pouvons tous démarrer de là où nous en sommes, ici et maintenant. En effet, des milliers de personnes engagées dans la pratique quotidienne du samyama constituent un groupe permanent, qu'elles pratiquent ou non en même temps. En vérité, nous ne sommes jamais seuls dans nos efforts.

Il faut juste rappeler qu'il vaut mieux être bien établi dans sa pratique assise du samyama avant de chercher à l'appliquer aux prières. Il est très important d'avoir une pratique quotidienne stable créant une base solide et d'être méthodique dans notre façon d'ajouter ou de modifier tout ce qui touche au samyama, y compris nos prières quotidiennes. Les pratiques spirituelles fonctionnent mieux lorsqu'elles sont programmées (répétées quotidiennement) et systématiques. Nous pourrons ainsi nous rendre compte de ce qui se passe à chaque session et nous pourrons gérer nos pratiques en conséquence (self-pacing).

La prière est une pratique spirituelle. En y ajoutant les principes du samyama, le pouvoir de nos prières est considérablement intensifié, produisant purification et ouverture en nous, à mesure que l'énergie se met en mouvement en accord avec l'objet de nos prières. Nous saurons si nous en faisons trop en fonction de notre ressenti pendant et après la pratique. S'il apparaît une certaine irritabilité, nous pouvons avoir besoin d'ajouter une période de repos à la fin de notre session de prière, ou de gérer (réduire temporairement) la pratique comme nous le ferions pour toute autre pratique spirituelle qui provoquerait un flux énergétique excessif. Bien que les symptômes énergétiques confirment nos progrès, nous pouvons avoir envie de les gérer afin d'avoir davantage de confort et de sécurité, afin d'éviter une cessation complète des pratiques sur une longue période pour cause de surmenage. Ainsi, nous pouvons continuer de façon régulière, en dissolvant les obstacles à l'illumination en nous et en chaque être sur terre.

Personne n'a besoin de modifier ses croyances ou coutumes religieuses pour faire bon usage des principes naturels du samyama qui existent en chacun de nous. Quelle que soit notre religion, notre pratique de la prière peut être considérablement enrichie. En appliquant les principes simples et universels du samyama, nos prières peuvent être dynamisées de façon à atteindre leur but: maximiser la présence et l'influence divines dans notre vie et dans la vie de tous, partout dans le monde.

Au fil du temps, nous découvrirons que la façon dont nous considérons les "mauvaises nouvelles" change. à mesure que le silence intérieur et l'habitude du samyama avancent dans notre vie quotidienne, nous serons capables de lâcher prise dans la tranquillité de tous les concepts négatifs, à n'importe quel moment, et cela enverra la puissante énergie de guérison émanant de la tranquillité associée à la vibration de la pensée initiale.

Cela ne garantit pas que n'importe quel désir personnel ou attente concernant la résolution des problèmes mondiaux soit satisfait. En effet, à mesure que notre condition spirituelle avance dans la vie quotidienne, nos désirs personnels et nos attentes seront également libérés et mis en mouvement dans la tranquillité universelle. Nous continuerons d'agir, avec davantage d'énergie et de motivation qu'auparavant, mais sans attachement personnel. Le samyama et la vie spirituelle ne sont pas du tout personnels, et, outre le fait que nous devenons le canal d'un grand pouvoir spirituel, nous sommes également libérés de la souffrance personnelle qui vient de l'identification aux nombreuses peines de ce monde. Ni notre corps, ni le monde ne seront libérés de la douleur, mais les principes et méthodes du yoga offrent certainement la possibilité de libérer le monde de la souffrance, en commençant par nous-mêmes, ici et maintenant.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers