Leçon 393 - Autodéfense et pardon
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 16 avril 2010

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: J'aimerais poser une question très importante. Que se passe-t-il si quelqu'un vous blesse et vous fait très mal? Que devons-nous faire dans de telles situations? Devons-nous fermer les yeux et faire confiance au karma, faire confiance que l'offenseur récoltera ce qu'il a semé? Si nous ripostons et si nous nous vengeons, cela entraînera-t-il pour la personne qui se venge un mauvais karma susceptible d'anéantir son progrès spirituel? Ou bien est-il correct d'agir ainsi, de nous venger du mal qu'on nous a fait pour ramener la balance à l'équilibre? Le comprendre signifierait beaucoup pour moi.

R: Dans de nombreux cas il est juste de se défendre, et dans une situation idéale cela produira un résultat karmique positif, où toutes les personnes impliquées progresseront spirituellement.

La vengeance n'est pas de l'autodéfense. C'est une agression qui amènera des complications. Tout dépend de notre condition spirituelle. Nous agirons comme nous le devons, selon notre conscience. Le secret est d'élargir notre conscience, ce qui élèvera toutes nos actions à un niveau de moralité plus élevé.

En vérité, personne n'est blessé, puisqu'en définitive nous sommes au-delà de tout ce qui arrive dans le temps et l'espace. Nous sommes la pure conscience de félicité. A mesure que nous avançons dans les pratiques et progressons sur notre chemin nous le découvrons par l'expérience directe, et nous agissons en conséquence.

D'un autre côté, la perception de tous les jours est notre réalité à 100%, et nous devons vivre à partir de là où nous sommes. Dans ce cas, le simple bon sens peut nous aider à éviter de nous égarer: respecter les préceptes de base de yama (règles) et niyama (observances), ainsi que les lois du pays où nous vivons. Il est certain que d'agir avec l'intention de nuire à autrui nous portera préjudice, de même que d'enfreindre la loi du pays amènera des conséquences indésirables dans notre vie. Il est donc important de garder cela en tête.

Si quelqu'un vous fait du tort, il est raisonnable de vous protéger, et de prendre des mesures pour éviter que cela se répète dans le futur. Cependant, ce ne serait pas vraiment dans votre intérêt de tenter de faire du mal à l'autre pour prendre une revanche. Ce genre de "justice" est passager et ne peut conduire qu'à d'autres cycles de préjudice pour vous et pour les autres.

Se défendre avec mesure et pardonner vont bien ensemble. "Je vous aime et je vous pardonne, mais je ne vous permettrai pas d'agir ainsi" est la bonne façon de gérer ceux qui ont tendance à faire du mal aux autres. Cela peut consister à mettre fin définitivement à une relation, sans aucune rancœur. Les actions faites sur cette base ne sont pas personnelles. Elles sont le flot divin. Mais de la colère peut s'en mêler, il est donc sage de faire une pause pour examiner les conséquences de nos actions avant d'aller plus loin.

La modération est la voie de la prudence, mais il n'est demandé à personne de se laisser marcher sur les pieds. Nous avons un choix et la voie royale est toujours à notre portée. Avoir une conduite de plus en plus conforme à la morale et être toujours plus capable de pardonner (lâcher-prise) témoignent du silence intérieur qui monte grâce à la méditation profonde. Ces actions deviennent alors des prolongements de notre pratique spirituelle, se manifestant à l'extérieur à partir du silence intérieur. Il en va de même pour demander pardon et réparer les torts que nous avons causés aux autres. Nous serons capables de nous pardonner à nous-mêmes, ce qui est le premier pas pour pardonner aux autres.

Tout cela se fait naturellement à mesure que le silence intérieur s'installe en nous et que nous en venons à nous connaître comme une expression de Cela. En même temps, la façon dont notre karma se manifeste se transforme en un équilibre extatique de toutes choses dans notre vie, et rien, ni personne ne peut plus nous blesser. Avant cela, nous ferons bien de tenir compte des codes de conduite de notre tradition spirituelle et de notre culture. Ils sont là pour une raison, pour nous protéger de notre faiblesse humaine, jusqu'à ce que nous ayons grandi spirituellement. Et nous grandirons. C'est écrit dans les étoiles et dans notre ADN.

La chose la plus importante est de continuer à méditer tous les jours. Ainsi nous cultivons la tranquillité en action dans notre vie, toujours en mouvement et toujours vierge. C'est la forme ultime d'autodéfense et comprend notre capacité à pardonner et à réparer depuis notre niveau le plus profond. Alors les choix deviendront faciles, car nous saurons par perception directe quelle est la bonne route et celle qui ne l'est pas. Nous pourrons le sentir fortement dans notre cœur et dans nos membres. Personne n'aura besoin de nous le dire. Le guide intérieur dans la tranquillité surpasse de loin tous les guides externes, car c'est dans notre propre nature de connaître la vérité, de vivre la vérité. Ainsi donc cultivez le silence intérieur immuable et voyez par vous-même comment les réponses viennent de l'intérieur.

Choisissez votre direction avec sagesse, pratiquez tous les jours et soyez dans la joie!

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers