Leçon 374 - Se centrer au plexus solaire dans la pratique du samyama
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 11 décembre 2009

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: L'amélioration consistant à se centrer au plexus solaire, telle que décrite dans la leçon 368, peut-elle être transposée dans notre pratique du samyama? Cela me semble un pas naturel.

R: Oui, à mesure que nous nous habituons à cette procédure améliorée de méditation, le centrage au plexus solaire peut trouver sa place de façon naturelle dans la pratique du samyama de base (leçon 150), pratique qui vient juste après notre méditation profonde. Dans le samyama, le centrage au plexus solaire peut aussi avoir des effets d'expansion et de stabilisation. Mais se centrer tout de suite au plexus solaire dans la pratique du samyama n'est pas nécessaire. Cela doit venir naturellement, si toutefois cela vient. Il n'est donc pas recommandé de se précipiter dans cette pratique.

Quand nous centrons nos répétitions du sutra dans le plexus solaire, c'est une sensation faible, une sensation de laisser-aller. Le samyama est à 99,99% dans le lâcher-prise. En conséquence, que nous centrions les sutras au plexus ou non n'a pas une grande importance. Néanmoins cela reste quand même une amélioration de la pratique.

A l'évidence, le centrage au plexus solaire ne s'applique pas au samyama cosmique (leçon 299), qui a sa propre série de localisation des sutras. Si nous avons pratiqué le samyama cosmique dans notre routine quotidienne, le centrage au plexus solaire avec le samyama de base ne sera pas vraiment un ajustement, dans la mesure où nous sommes déjà habitués à laisser aller les sutras dans des endroits spécifiques.

Le centrage au plexus solaire dans le samyama doit être considéré comme une pratique nouvelle, et mis en œuvre uniquement quand notre pratique habituelle est stable et confortable. Sinon, nous ne ferions que rajouter davantage de maladresse à tous les ajustements auxquels nous faisons déjà face en ayant ajouté le centrage au plexus solaire dans la méditation profonde. Cela est vrai de toutes les pratiques que nous entreprenons. Nous préférons toujours construire sur une fondation stable de pratique quand nous en ajoutons une nouvelle. Et nous adaptons notre rythme autant que nécessaire lorsque la construction secoue un peu trop, même si nous n'avons rien ajouté récemment. Gardez à l'esprit que les pratiques peuvent produire des effets à retardement dans l'ouverture et la purification. En conséquence, la stabilité ne dépend pas seulement de ce que nous ajoutons, mais aussi de tout ce qui s'est passé auparavant.

Plus nous progressons avec des pratiques qui cultivent la purification intérieure et l'ouverture, plus nous devenons sensibles dans bien des domaines. C'est une bonne chose. C'est la naissance de la tranquillité en action, où le moins devient toujours le plus, et nous en sommes le témoin éternel.

C'est vivre dans la liberté.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers