Leçon 227 - Q&R - Méditation, activité et sommeil
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Vendredi 20 août 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Je me pose des questions au sujet de l'activité qui suit la sadhana (les pratiques).Tout d'abord, les leçons parlent d'interaction relationnelle aussi bien que d'activités physiques. Le point essentiel est-il de se s'impliquer à nouveau dans le monde extérieur, de s'enraciner à nouveau? Une activité physique vigoureuse est-elle recommandée pour aider à l'intégration après la méditation (compte-tenu de la période de repos)?

Je constate également fréquemment qu'après la méditation j'ai envie de (je me sens obligé de) dormir et quelquefois je dors une heure ou même plus. Ais-je meilleur temps de m'abandonner et de prendre le sommeil que mon corps et mon psychisme semblent réclamer, ou bien au contraire vaut-il mieux ignorer le sommeil et m'engager délibérément dans quelque activité? Le sommeil après la méditation a-t-il des inconvénients?

R: Oui, l'activité "enracine" le silence intérieur et les énergies extatiques cultivées pendant la méditation, le pranayama et les autres pratiques. En fait, le verbe "intègre"serait plus adéquat. Avec le temps, pratiquant tous les jours et étant actifs dans la vie ordinaire en accord avec nos inclinations (aucune conduite ou activité particulière n'est requise) nous en venons de façon naturelle, quoi que nous fassions, à nourrir tout le temps les qualités du silence intérieur et de l'extase. Etre dans le monde, vivre notre vie comme nous l'avons choisie, devenir une boule de félicité extatique sans limite se suffisant à elle-même, et irradier où que nous allions, voila le fruit de nos pratiques.

La méditation nous donnera toujours ce dont nous avons besoin, car nous ramenons de l'intérieur de nous-mêmes la conscience de pure félicité, la source et le fondement de tout ce que nous sommes. S'il y a quelque accumulation de fatigue dans le système nerveux, la méditation peut nous amener dans un état comparable au sommeil pendant la pratique ou tout de suite après. Ce sommeil associé à la méditation est d'un genre beaucoup plus profond que le sommeil ordinaire. Des impuretés profondément enracinées sont en train d'être dissoutes. En conséquence, nous ne résistons pas au sommeil s'il vient pendant ou juste après la méditation. Bien sûr, si nous devons nous lever et aller travailler nous le faisons. Par contre, si nous avons le temps de faire honneur à ce besoin d'un repos supplémentaire, nous devrions nous y autoriser. Des cycles vont et viennent dans nos pratiques tout au long de notre voyage. Nous pouvons passer par une période ou nous sombrons dans le sommeil pendant ou après la méditation. Et puis, un jour, nous sommes pleinement éveillés et nous irradions la félicité. Des nuages ont été dissous. Ainsi que mentionné dans une leçon précédente, parfois, nous pouvons avoir à la fois la félicité et les nuages. Tout cela fait partie du processus de purification sur notre route vers l'illumination.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers