Leçon 226 - Q&R - Améliorer notre mental
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mercredi 18 août 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Je pratique la méditation et le pranayama depuis ces deux derniers mois et demi. J'ai obtenu les effets suivants:

Tout d'abord, pour la première fois de ma vie j'ai pu me concentrer sur une seule chose. J'avais, auparavant, essayé nombre de méthodes, mais c'est seulement maintenant que je constate un contentement intérieur.

Après chaque séance de méditation, dans l'heure qui suit, mon mental est empli de paix et de bonheur.

Pendant mes deux dernières séances j'ai perdu, une fois ou deux, la capacité à me rendre compte si je pensais ou non le mantra.

Maintenant, mes questions:

Puis-je méditer plus de deux fois par jour?

Puis-je méditer une heure après les repas et avant d'aller me coucher?

A ce stade puis-je avancer d'un pas en pratiquant siddhasana? (Je n'ai encore expérimenté aucune des couleurs ou des sons que vous avez mentionnés.)

Un mantra tel le Gayatri peut-il aider à mon développement s'il est répété un grand nombre de fois?

S'il vous plait guidez-moi.

R: Je vous remercie d'avoir écrit pour partager.

Je suis très heureux d'apprendre que votre méditation et votre pranayama marchent bien.

Dans notre routine habituelle, il n'est pas recommandé de méditer plus de deux fois par jour. Avec le yoga, il est aisé d'avoir trop d'une bonne chose ce qui peut conduire à une purification excessive, à de l'inconfort et à moins de progrès. Lors d'une retraite il est possible de faire plus de deux méditations pour autant que l'on n'ait pas de responsabilités et que la routine soit organisée en conséquence. Si vous allez sous "topic index" et cherchez sous "Retreats" vous trouverez plusieurs leçons sur le sujet1. A la maison, avec notre programme régulier, nous devrons nous en tenir à l'approche équilibrée d'une pratique deux fois par jour. Bien sûr, avec des expériences comme celles que vous décrivez, nous aimerions tous augmenter notre pratique. La façon correcte de procéder est d'ajouter les pratiques pas à pas dans le cadre de notre routine deux fois par jour. Les leçons sont là pour ça.

Il est préférable de méditer avant de manger de sorte que la digestion n'interfère pas avec la méditation. Une heure ou davantage après le repas est correct. Par contre, méditer avant d'aller dormir n'est pas recommandé car cela peut provoquer des nuits sans repos. La méditation prépare à l'activité non au sommeil. L'activité journalière aide à stabiliser le silence intérieur et l'énergie extatique résultant de la méditation, du pranayama et des autres pratiques. Pour cette raison nous méditons avant le petit-déjeuner et avant le repas du soir. Ensuite, nous avons une bonne activité. Tel est le cycle correct de la méditation et de l'activité fonctionnant en duo chaque jour pour amener les progrès les plus efficaces.

Dans les leçons, siddhasana vient après la respiration spinale, mulabandha et sambhavi. Si vous avez déjà stabilisé ces pratiques l'une après l'autre alors vous pouvez aborder siddhasana. Essayez de ne pas en faire trop à la fois car cela encombrerait votre routine qui serait ensuite difficile à stabiliser. Un pas après l'autre, vous savez. Rome ne s'est pas construite en un jour. C'est vous qui êtes responsable.

Si vous faites d'autres mantras, durant la journée, comme le Gayatri mantra, cela accélérera certainement la purification mais peut-être d'une façon excessive. Avec toutes les bonnes techniques disponibles aujourd'hui, le défi n'est pas d'arriver à la purification. Le défi est de la digérer de façon à faciliter des progrès stables et l'émergence de la félicité extatique sur le long terme. Dans ce but, ces leçons ont leur propre approche spécifique. Il y a également d'autres approches. Les mélanger peut ne pas amener les meilleurs résultats.

Dans l'approche de ces leçons, l'activité journalière sert à stabiliser les effets de la pratique. Le meilleur moyen pour cela est de sortir pour s'engager dans des activités qui en valent la peine et que nous aurons choisies. Alors, nos activités, le silence intérieur et l'énergie extatique se fondront harmonieusement pour amener notre système nerveux à fonctionner à un niveau plus élevé. Le résultat final est la vie vécue dans la félicité extatique avec l'amour divin se répandant dans tout ce que nous faisons. Notre vie devient naturellement un service plein de joie ou que nous puissions être.

Vous pouvez faire beaucoup pour accélérer la purification de votre système nerveux. Mais, il n'y a qu'une quantité limitée de purification que notre système nerveux puisse assimiler dans un espace de temps donné. L'ordre dans lequel nous faisons les pratiques est également important. Pensez-y comme à la préparation d'un athlète. Cela prend du temps, des exercices spécifiques et une progression graduelle. Telle est notre approche. Les pratiques décrites dans les leçons combinées avec une gestion prudente (très important) fournissent les moyens pour aller graduellement plus vite sans risquer une instabilité excessive. Nous pouvons, dans ces conditions, persévérer dans nos pratiques journalières à l'infini sans surcharge et sans épuisement.

Une pratique stable sur le long terme est la clé de l'illumination. Le voyage est davantage un marathon qu'un sprint. Avec des pratiques correctes bien gérées il peut devenir un marathon plutôt rapide!

Vous êtes sur le bon chemin. Persévérez dans ce bon travail. Je vous souhaite tout le succès sur le chemin spirituel que vous avez choisi.

Le gourou est en vous


N.d.T.:
  • 1. voir la note au bas de la leçon 224

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers