Leçon 198 - Le bastrika ciblé: un laser pour une purification
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Lundi 24 Mai 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Dans la leçon #171, nous avons présenté la pratique puissante du bastrika spinal. Avant d'aller plus loin, je vous recommande donc de revoir cette leçon. Nous allons maintenant étudier des applications supplémentaires de bastrika afin de l'utiliser comme un outil plus ciblé. Pourquoi? Parfois nous pouvons nous trouver confronté à une obstruction tenace quelque part dans notre corps et, avec le bastrika ciblé, nous pouvons mettre de la pression dans la zone concernée et littéralement brûler le karma pour qu'il disparaisse. C'est comme l'utilisation de la chirurgie au laser dans une zone restreinte du corps. Il y a donc une grande différence avec les méthodes « globales" de méditation et de respiration de la colonne vertébrale que nous utilisons comme pratiques de base.

Il est important d'avoir mis en place les prérequis du bastrika spinal concernant les pratiques de yoga et notre état de santé avant d'ajouter le bastrika ciblé. Nous ne pourrons jamais insister suffisamment sur ce point. Le bastrika ciblé n'est pas un raccourci vers l'illumination. En fait, nous risquons de nous retrouver avec de sérieuses difficultés si nous l'utilisons de façon prématurée. Si nous sommes nouveaux venus au yoga et que nous essayons le bastrika ciblé sans avoir fait le nettoyage global nécessaire au préalable, par la méditation et la respiration de la colonne vertébrale, nous risquons de créer un déséquilibre énergétique très inconfortable dans notre système nerveux.

Gardez bien à l'esprit que le bastrika ciblé a pour but de déloger les karmas résiduels résistants. On ne l'utilise pas pour aller dans une zone particulière pour la première fois en se disant que c'est juste ce qu'il nous faut pour un bon nettoyage, ça ne marche pas comme ça. Le bastrika ciblé est un proche parent du bastrika spinal. Nous agissons aussi dans le nerf spinal avec le bastrika ciblé. La différence c'est que nous réduisons l'ampleur du déplacement de l'attention montant et descendant dans le nerf spinal lors de notre respiration rapide de bastrika.

Par exemple, disons que nous avons fait la méditation, la respiration de la colonne vertébrale associée aux mudras et aux bandhas et le bastrika spinal pendant un certain nombre de mois. Tout se passe plutôt bien. Nous faisons l'expérience d'une certaine conductivité extatique, que nous remarquons comme une réaction de plaisir montant de la racine quand nous faisons sambhavi. Pourtant nous sentons encore de la résistance dans la région de notre troisième œil, entre le centre de notre tête et le point entre les sourcils. Cette région pourrait être candidate pour un bastrika ciblé. Je dis "pourrait" parce que nous ne pourrons le savoir qu'en essayant. Si nous essayons et constatons qu'il y a beaucoup trop d'obstructions pour pouvoir les enlever confortablement avec le bastrika ciblé, nous devrons revenir en arrière et nous appuyer sur des moyens moins ciblés et moins intenses pendant quelque temps, c'est-à-dire la méditation, la respiration de la colonne vertébrale, sambhavi, yoni mudra kumbhaka etc.

Lorsque nous utilisons le bastrika ciblé, nous le faisons à la fin de nos pratiques assises, après la méditation, le samyama et yoni mudra, mais avant le repos. Nous pratiquons exactement de la même façon que pour le bastrika spinal (y compris les mudras et bandhas associés), mais pendant la respiration rapide, nous limitons le déplacement de l'attention à la zone que nous ciblons. Si nous visons, par exemple, la zone située entre le centre de la tête et le point entre les sourcils, nous faisons circuler notre attention rapidement à cet endroit là pendant bastrika. L'attention circule dans le même sens que lors de la respiration de la colonne vertébrale et lors du bastrika spinal, vers le haut à l'inspiration et vers le bas à l'expiration.

Lorsque nous commençons à apprendre le bastrika ciblé, nous ne le faisons que pendant deux minutes puis nous prenons notre temps de repos normal à la fin de notre pratique assise, de préférence allongé pendant au moins cinq à dix minutes. Ensuite nous observons comment nous nous sentons pendant nos activités de la journée. Si nous ne ressentons pas d'inconfort inhabituel, alors nous savons que le bastrika ciblé convient probablement. Mais nous ne pourrons en être sûr qu'après plusieurs séances supplémentaires. En conséquence, soyez attentif à ne pas augmenter la durée avant d'être sûr d'être bien stable. Ce point une fois acquis, si nous voulons toujours nous focaliser sur une zone particulière, nous pourrons augmenter la durée jusqu'à trois minutes, puis par la suite jusqu'à cinq minutes, tout en veillant à chaque étape à ne pas être déstabilisé dans notre activité quotidienne. Tout comme le bastrika spinal, le bastrika ciblé peut être très agréable, et nous devons veiller à ne pas dépasser le temps qui lui est accordé en nous laissant aller à une sorte de rêverie pendant la pratique. çela arrive. Si tel est le cas, nous nous trouvons dans une situation où notre pratique assise nous procure une certaine extase et notre activité de la journée est exécrable. Ce n'est pas ce que nous souhaitons voir s'installer dans la durée car ce n'est pas tenable. Mieux vaut une pratique assise agréable suivie d'une activité journalière agréable. C'est l'équilibre que nous recherchons. Nos amis et ceux que nous aimons l'apprécieront également.

Le bastrika ciblé est la plus facultative de toutes les pratiques décrites jusqu'à maintenant. Elle est pour ceux qui sont bien stables dans leur pratique quotidienne et qui expérimentent clairement le silence intérieur et la conductivité extatique en lien avec les obstructions situées dans le système nerveux. Une certaine capacité à la "vision intérieure" devrait être développée avant d'utiliser le bastrika ciblé. Sans une capacité sensorielle intérieure, l'usage du bastrika ciblé est semblable à l'usage de la chirurgie au laser sans les verres grossissants nécessaires pour le diriger correctement. Qui sait alors ce qui sera brûlé par le faisceau du laser? La vue intérieure se développe avec la conductivité extatique. Seulement alors pourrons nous savoir où les obstructions sont localisées et pourrons nous les prendre pour cible de façon précise dans le nerf spinal avec l'attention combinée au pouvoir de bastrika. Et même dans ce cas là, cela peut provoquer des perturbations et bien souvent ceux qui ont cette vision intérieure doivent aussi revenir en arrière. A l'intérieur de nous c'est loin d'être un monde parfait, en tout cas pas avant d'avoir déblayé toutes les obstructions. C'est le rôle de toutes ces pratiques avancées de yoga agissant à de nombreux niveaux de notre système nerveux.

Quelles sont les zones où le bastrika ciblé pourrait être utilisé?

Nous avons mentionné la région du troisième œil (ajna). Elle est très importante car la purification du système nerveux tout entier dépend en dernier ressort de la région du troisième œil devenant complètement fonctionnel en tant que "centre de commandement et de contrôle" de notre illumination croissante.

D'autres zones où le bastrika ciblé peut être utilisé, en fonction de notre vision intérieure, comprennent la gorge, le coeur, l'abdomen et la région pelvienne. Dans les pratiques avancées de yoga qui utilisent le pranayama nous avons toujours intérêt à rester dans le nerf spinal. Nous travaillerons dans le nerf spinal quelque soit l'endroit du corps où nous pensons avoir besoin d'une purification ciblée. Le nerf spinal est la fondation sur laquelle se base toute la purification spirituelle et l'ouverture du système nerveux. Tant que nous agirons dans le nerf spinal, nous serons en accord avec le processus naturel de notre évolution, c'est de cette façon-là que nous faisons en sorte que notre voyage de transformation spirituelle soit à la fois progressif et confortable.

Une autre zone où le bastrika ciblé peut être utilisé selon les besoins est le sommet de la tête, le sahasrar. C'est une situation totalement différente de toutes les autres parties de notre neuro- anatomie spirituelle, et nous en reparlerons dans la prochaine leçon. Les répercussions sont énormes lorsque nous faisons quelque pratique que ce soit au sommet de la tête, donc surtout ne commencez pas à faire le bastrika ciblé à cet endroit-là avant d'avoir lu la leçon suivante et d'avoir compris les processus délicats mis en oeuvre.

Choisissez toujours la prudence quand vous abordez l'utilisation du bastrika ciblé où que ce soit dans le corps, et utilisez toujours le nerf spinal. C'est une pratique puissante qui ne sera efficace que lorsque les conditions requises auront été établies. Une fois les conditions correctes en place, le bastrika ciblé peut être utilisé avec une bonne efficacité et permettra d'augmenter grandement notre expérience croissante de félicité extatique.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers