Leçon 305 - Devons-nous devenir végétariens?
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 6 février 2009

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Il n'est pas surprenant que la formule pour rester en bonne santé ne soit pas très différente de celle recommandée pour progresser dans les pratiques spirituelles, compte tenu d'une adaptation précise pour satisfaire les besoins et les préférences de chacun. La santé de la neurobiologie et du système cardiovasculaire a besoin des conditions suivantes:

  • une nourriture équilibrée avec une variété de fruits et de légumes favorisant la réduction des graisses et du sel,
  • un exercice régulier d'aérobic, l'équivalent d'au moins 20 minutes ou plus de marche rapide au moins quatre fois par semaines,
  • une routine équilibrée d'activité régulière journalière et de repos. Ni trop d'activité, ni trop de repos.

Il n'y a rien d'ésotérique dans ces suggestions, qui sont simples et viennent à la fois de la médecine moderne et de l'ancienne sagesse yogique.

Est-il nécessaire de devenir un végétarien strict pour rester en bonne santé et être convenablement préparé aux pratiques de yoga telles la méditation profonde?

Non, cela n'est pas nécessaire. Toutes les suggestions données ci-dessus peuvent être suivies avec un régime alimentaire comprenant de la viande et des produits laitiers. Il s'agit seulement de manger avec modération en favorisant de notre mieux les principes de base sans pour autant jeter par la fenêtre nos préférences personnelles. Il n'y a en cela ni blanc ni noir. Bien qu'il semble que ce soit dans la nature humaine de le croire, peu de choses dans la vie sont tout ou rien. On peut garder une bonne santé en mangeant avec modération une grande variété de nourriture. Pour ceux qui ont une aversion pour les fruits frais et les légumes, trouvez un compromis en les consommant en petites quantités d'une façon régulière. Cela ne vous tuera pas. Si vous êtes un gros mangeur de viande, mangez en moins et voyez à quel point vous vous sentez mieux. Cela peut être aussi simple que de choisir des viandes plus légères, comme le poisson ou la volaille. Ces tendances viendront d'elles-mêmes si vous pratiquez la méditation profonde. C'est comme ça. Rien n'est tout ou rien. Nous choisissons ce que nous savons être bon pour notre santé et notre bien-être. C'est logique, n'est-ce pas?

Du point de vue spirituel, il en est de même. Nous mangeons en accord avec nos préférences, privilégiant ce que nous savons améliorer notre santé et notre bien-être. Une alimentation végétarienne peut graduellement s'installer dans notre vie à mesure que nous avançons, mais seulement si nous y sommes enclins naturellement.

Les régimes forcés ne sont pas les meilleurs, car ils induisent du stress et de l'autocritique. A la première occasion, le corps se précipite pour retourner à son ancienne alimentation. C'est bien la raison pour laquelle les programmes diététiques trop stricts fonctionnent rarement à longue échéance. Cela doit venir de l'intérieur. Il en va de même des régimes basés sur des principes, éviter certaines nourritures pour des raisons morales. Notre intuition spirituelle qui s'élève nous guidera bien plus harmonieusement que des règles de conduite ou des idéologies rigides imposées de l'extérieur.

Si nous méditons régulièrement, nous nous apercevrons, avec le temps, que nous sommes attirés vers une alimentation plus légère, plus nourrissante. Nos préférences changeront graduellement. Nous pouvons avoir confiance dans ce changement. Le corps sait ce dont il a besoin pour soutenir le processus de purification et d'ouverture encouragé par la méditation profonde. A mesure que s'élève le silence intérieur (la pure conscience de félicité), nos habitudes alimentaires changeront en conséquence.

Si tel est notre choix, il est possible de satisfaire tous nos besoins alimentaires avec une alimentation purement végétarienne (végétalienne), en comblant nos besoins en protéines complètes avec des mélanges de graines, de noix et de légumes. Il est également possible de satisfaire nos besoins alimentaires de façon saine avec une alimentation non végétarienne. Il n'y a rien d'absolu, seulement d'honorer nos préférences personnelles et de favoriser la modération en toutes choses.

Tout est dit, en parlant de léger et nourrissant. Léger pour aider au nettoyage facile du système nerveux avec nos pratiques de yoga et nourrissant pour aider à la bonne santé du corps. En règle générale, trop léger n'est pas nourrissant et trop nourrissant pas assez léger. L'équilibre est la clé.

La méditation profonde journalière nous conduira naturellement dans cette direction. Se préoccuper de l'alimentation n'est pas une aide à la méditation ni à quoi que ce soit d'autre dans la vie. Ne nous faisons pas de soucis et méditons deux fois par jour. En agissant ainsi, l'alimentation prendra soin d'elle-même.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers