Leçon 46 - Pranayama Q&R - Inspirer ou expirer en montant?
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Lundi 15 décembre 2003

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Pourquoi monte t-on dans la sushumna à l'inspiration et descend- on à l'expiration? Est-ce que cela ne marcherait pas aussi bien dans l'autre sens, en descendant à l'inspiration et en montant à l'expiration?

R: Lorsque l'on est dans les débuts, le pranayama peut fonctionner d'une façon ou de l'autre. Si on en reste à la respiration de base dans la colonne vertébrale, on peut défendre une approche ou l'autre. Cependant, plus tard, il devient clair qu'apprendre la respiration de la colonne vertébrale en montant à l'inspiration et en descendant à l'expiration est l'approche qu'il faut favoriser. Cela deviendra évident lorsque nous aurons de nouvelles pratiques de yoga avancées qui impliquent des suspensions délibérées du souffle lorsque les poumons sont pleins. A ce moment là, il sera nécessaire que l'attention soit près du haut de la sushumna pour accomplir les pratiques dans le haut du corps. Egalement, il viendra un moment où le souffle sera suspendu, de lui même, automatiquement, avec les poumons vides, en relation avec la biologie interne du prana qui sera libéré de son vaste réservoir qui se trouve près de la base de la colonne vertébrale. Ceci se manifestera par le fait que les poumons se vident et que l'énergie est tirée vers le haut depuis cette région qui est près de la base de la colonne vertébrale. Nous apprendrons des moyens qui facilitent ce processus automatique qui se produit lorsque les poumons sont vides, donc l'attention sera près de la base de la colonne vertébrale à ce moment là et non au sommet. Ces deux types de suspension du souffle sont des éléments essentiels pour déterminer le sens dans lequel nous devons aller lorsque nous pratiquons la respiration dans la colonne vertébrale.

Quand notre respiration s'arrête, nous n'avons aucun doute sur la façon de respirer vers le haut et vers le bas. Ce qui fait que, au final, la direction que prend le souffle dans la sushumna n'est pas du tout arbitraire.

Nous entrerons dans davantage de détails concernant la suspension du souffle, que l'on appelle « kumbaka », plus loin dans ces leçons. En montant avec votre attention dans la sushumna à l'inspiration et en descendant à l'expiration vous établissez les fondations correctes pour ce qui est à venir.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers