Leçon T72 - Gérer sa pratique tantrique (self-pacing)
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 9 janvier 2010

Il est recommandé de lire les leçons de tantra depuis le début. La première leçon s'intitule « Le tantra yoga » et porte le numéro 1.

Q: Après de longues sessions tantriques avec ma partenaire, j'avais l'habitude de ressentir beaucoup d'énergie extatique dans la tranquillité. Mais dernièrement, je me suis senti fatigué, irritable et sans énergie pendant un jour ou deux après, comme si j'avais trop éjaculé alors que ce n'était pas le cas. Que se passe-t-il?

R: De même qu'avec n'importe quelle autre pratique spirituelle, nous pouvons en faire trop avec le sexe tantrique et en ressentir le contrecoup. Il peut aussi y avoir une réaction à retardement, des jours ou des semaines plus tard. On peut également en faire trop en combinant plusieurs pratiques. Si nous en faisons trop avec une pratique, nous pouvons avoir tendance à en faire trop avec les autres pratiques qui lui sont liées. Avec le sexe tantrique, le risque d'en faire trop peut s'étendre à mulabandha, siddhasana, kumbhaka et aux autres pratiques cultivant l'énergie.

La solution est de gérer notre pratique (self-pacing) jusqu'à trouver une routine stable qui ne nous laisse pas avec une surcharge d'énergie et/ou un genre de déprime. C'est relativement simple avec les pratiques assises, où nous réglons la durée de la pratique pour arriver à un équilibre. C'est plus compliqué quand il s'agit de notre vie amoureuse, où notre style de vie et notre relation avec notre partenaire peuvent influencer la structure de notre pratique. Gérer le sexe tantrique va certainement demander la compréhension et la coopération de notre partenaire. Peu s'attendent à faire l'amour une heure ou plus, quoique l'on puisse s'habituer à tout. S'il faut en revenir à une demi-heure ou à quinze minutes, cela peut sembler peu de chose, même si c'est encore bien plus que la moyenne.

En conséquence, faites tout ce qui est nécessaire pour équilibrer votre pratique avec le reste de votre vie. Autrement, la raison d'être des pratiques sera compromise. Nous les faisons pour améliorer la qualité de notre vie et non pour nous épuiser avec trop d'énergie. Vous pouvez être certain que le principe de base de préserver et cultiver l'énergie sexuelle (brahmacharya) ne changera pas. C'est seulement la façon dont nous l'appliquons pour garder l'équilibre qui peut changer avec le temps. Nous faisons donc des ajustements autant que nécessaire. Avec le temps, nous découvrirons que pour le sexe tantrique, en faire moins c'est en faire plus. C'est vrai du yoga en général à mesure que nous avançons sur le chemin du silence intérieur immuable et de la félicité extatique.

Assurez-vous de garder un bon équilibre avec vos pratiques assises. Les résultats du tantra dépendent dans une large mesure de la qualité et de la régularité de nos pratiques assises: la méditation profonde, le pranayama de la respiration spinale et ainsi de suite, comme c'est expliqué dans les leçons principales AYP.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers