Leçon T71 - Mulabandha: Le tantra en action
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 24 novembre 2009

Il est recommandé de lire les leçons de tantra depuis le début. La première leçon s'intitule « Le tantra yoga » et porte le numéro 1.

Q: Chaque fois que je fais l'amour, je remarque une contraction rythmique et automatique de mon sphincter anal et de la région du périnée. Quelle est la relation avec mulabandha/asvini dont vous parlez dans les leçons? Est-ce la même chose?

R: Oui, il y a une relation entre le réflexe à la racine pendant l'acte sexuel et mulabandha/asvini. Les deux ont pour but de stimuler l'énergie extatique.

Quand il s'agit de sexualité reproductrice, le but est de favoriser l'acte sexuel lui-même grâce aux effets agréables de la stimulation et des contractions automatiques conduisant à l'orgasme, l'éjaculation et la fertilisation de l'ovule. Si notre union sexuelle est tantrique, nous retardons l'orgasme avec la méthode pour se retenir, et la contraction automatique a un objectif plus large: permettre la montée de l'énergie extatique dans la neurobiologie, ce qui nous fait entrer dans le domaine de la pratique yogique de mulabandha/asvini. Nous pourrions dire que le sexe tantrique est fait pour cela, au moins en partie. L'effet de mulabandha/asvini n'est pas la seule conséquence du sexe tantrique. Toute une série de changements se produisent dans la région pelvienne et au-delà, du fait du sexe tantrique. Cela dépend aussi de nos autres pratiques yogiques en dehors des moments où nous faisons l'amour, pratiques dont la méditation profonde et le pranayama de la respiration spinale sont parmi les plus importantes. Grâce aux pratiques spirituelles qui abordent la neurobiologie sous de multiples angles, le sexe tantrique apporte un soutien à l'éveil permanent du nerf spinal, à l'illumination extatique du corps entier et au-delà.

Mulabandha/asvini est une des pratiques yogiques que nous avons appris à utiliser en dehors du sexe tantrique, quand nous avons abordé le pranayama de la respiration spinale deux fois par jour (voir la leçon 55). Cette pratique utilise le même principe de stimulation à la racine pour cultiver la montée de la conductivité extatique. Peu après l'apprentissage de mulabandha, nous avons ajouté sambhavi, qui aide à l'éveil du nerf spinal depuis sa partie supérieure, à la hauteur des sourcils (voir la leçon 56). Puis nous avons ajouté, un par un, d'autres mudras, bandhas et siddhasana, chacune de ces pratiques visant à cultiver un éveil du nerf spinal progressivement et sans risque. Avec le temps, il en résulte un éveil extatique du corps entier pouvant être stimulé à n'importe quel moment du jour et de la nuit, où qu'on soit, par une légère contraction du sphincter anal, ou une légère intention de lever les yeux. Une telle stimulation peut être considérée comme tantrique par certains, puisqu'il y a toujours l'élément sexuel, pourtant il est maintenant éclipsé par l'extase de tout le corps, qui est au-delà de la sexualité.

Au début, cela sera expérimenté comme une illumination extatique ou un ressenti du fil ténu du nerf spinal (souvent vu au début de couleur argentée) s'étendant de la racine à la tête. Depuis le centre du nerf spinal, cela se répand à travers tous les nerfs du corps et irradie au-delà du corps dans l'environnement extérieur, où cela peut être ressenti comme une radiation palpable d'amour divin.

Si nous considérons une telle conductivité extatique et un tel rayonnement comme tantriques, alors nous pouvons dire que mulabandha et les autres mudras et bandhas sont du "tantra en action", puisque une fois éveillé et stabilisé, cet état est permanent, chevauchant sur les champs infinis de la pure conscience de félicité que nous avons cultivée dans notre méditation profonde quotidienne. Nous sommes Cela.

En cours de route, nos activités sexuelles peuvent continuer comme elles étaient auparavant, même si notre point de vue sera considérablement élargi et illuminé par le divin rayonnement qui vient de l'intérieur. Un simple regard de notre bien-aimée peut suffire à plonger tout notre corps et notre être dans une rêverie de félicité extatique. C'est le tantra en action qui ne s'arrête jamais.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers