Leçon T60 - Le vajroli naturel et l'extase de tout le corps
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mardi 18 novembre 2008

Il est recommandé de lire les leçons de tantra depuis le début. La première leçon s'intitule « Le tantra yoga » et porte le numéro 1.

Q: Pourquoi dites-vous que l'extase de tout le corps prouve le vajroli naturel? J'ai toujours pensé qu'une fois la kundalini éveillée, l'extase venait de nadis suffisamment purs et larges pour canaliser de grandes quantités de prana. Cela ne peut-il pas se produire avant même l'entrée en scène de vajroli? La production d'amrita et d'ojas dans le cerveau n'est-elle pas un signe plus sûr de l'apparition de vajroli?

R: Pour faire court, on peut répondre que, sur le plan physique, les essences sexuelles sont le prana en mouvement dans le système nerveux. L'expérience extatique est un symptôme de ce flux. En raison de cette connexion, je pense qu'il est juste de dire que tous ceux (de l'un ou l'autre sexe) qui ressentent cette extase de tout le corps ont également le vajroli naturel qui se produit (c'est-à-dire la montée continue des essences sexuelles dans la vessie et au-delà). Et, oui, cela sert à purifier le système nerveux tout entier (les nadis).

En fait, il s'agit de savoir jusqu'où peut aller la relation entre le prana et la neurobiologie. Sur le plan neurobiologique, les essences sexuelles sont la source de la conductivité extatique ( la kundalini) et la purification du système nerveux grâce à une intégration efficace des pratiques de yoga fournit l'ouverture permettant au processus d'aller de l'avant, ouvrant la voie à l'expérience spirituelle. Comme nous l'avons déjà expliqué, le vajroli mécanique pratiqué, pour lui- même, par les hommes (tel que décrit dans le hatha yoga pradipika) n'est pas efficace pour élargir la fonction sexuelle et conduit plus vraisemblablement à des déviations malsaines de la sexualité. C'est la raison pour laquelle le vajroli mécanique n'est pas recommandé par les enseignements d'AYP1. Les pratiques assises journalières décrites dans les leçons principales (la méditation profonde, la respiration spinale, etc.) et les méthodes sexuelles décrites dans les leçons de tantra (se retenir, bloquer, etc.) sont plus que suffisantes pour faire le travail.

Je ne veux pas dire que la connexion physique/spirituelle entre l'extase de tout le corps et le vajroli naturel soit absolue, allant tout du long jusqu'aux niveaux les plus raffinés de l'extase divine, mais il y a une forte présomption pour que cette connexion aille très loin. L'émergence de soma, amrita et ojas peut être vue comme en étant la subdivision, des substances très raffinées trouvant leurs origines dans la neurobiologie de la digestion (soma), dans le fonctionnement du cerveau (amrita) et rayonnant dans toutes les directions à travers le système nerveux tout entier (ojas). Vous avez raison, la présence de ces substances témoigne du vajroli naturel, de même que la mudra de tout le corps et d'autres indicateurs de la félicité extatique imprégnant tout le corps et-au-delà.

Quant à savoir si le modèle neurobiologique de l'illumination se vérifie sur le long terme, c'est toute la question, n'est-ce pas? En prenant cette approche, nombreux sont ceux qui ont permis d'étudier leurs expériences et de comprendre les symptômes et changements neurobiologiques sous-jacents qui se produisent clairement. On m'a demandé des centaines de fois en privé « Pourquoi mon extase spirituelle s'accompagne-t-elle d'excitation sexuelle? » La montée du vajroli naturel est la raison. C'est un composant essentiel de l'éveil de la kundalini.

Mettre l'accent sur la neurobiologie, c'est agiter une carotte à saisir par la science moderne. Il y a là plein de choses à mesurer, et tôt ou tard la science va s'y intéresser. A mesure que de plus en plus de pratiquants s'avancent en ayant de telles expériences (ce qui devient maintenant inévitable) et que le terrain général de l'illumination devient partout plus familier, un nouveau champ fertile pour la recherche scientifique va émerger.

Ceux qui sont davantage portés sur la mystique peuvent ignorer toute cette neurobiologie et se contenter de jouir du voyage.

Quoi qu'il en soit, notre bhakti (le désir spirituel) et le maintien d'une pratique régulière journalière efficace continueront d'être le moteur de la transformation spirituelle humaine pour nous et pour l'ensemble de la population.

Allez de l'avant!

Le gourou est en vous


N.d.T.:
  • 1. pour vajroli, voir la newsletter no.8

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers