Leçon T51 - Les conséquences de l'orgasme de tout le corps
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Lundi 19 juin 2006

Il est recommandé de lire les leçons de tantra depuis le début. La première leçon s'intitule « Le tantra yoga » et porte le numéro 1.

Note: pour voir l'intégralité de la discussion sur ce sujet reportez-vous au forum:
http://www.aypsite.org/forum/topic.asp?TOPIC_ID=724

Q: Je vais essayer de rassembler mon courage pour vous poser une question... et j'ai l'intention de lire le nouveau livre AYP sur le tantra. A partir du peu que j'ai lu de vous jusqu'ici et des discussions sur les forums AYP, voilà ce que j'ai fait.

Depuis quelque temps déjà, je m'arrête juste avant l'orgasme, soit j'arrête mon mari soit, si je suis en solo, j'arrête de moi-même. Ensuite, je continue, tout le temps en sambhavi et mulabandha, à faire monter l'énergie le long de ma colonne vertébrale jusqu'à ma tête. Au début, après environ 3 fois, je ne pouvais plus me contrôler davantage et j'avais un orgasme. Ayant déjà fait monter la plus grande partie de l'énergie, cet orgasme n'était pas très épuisant. Maintenant, j'ai fait des progrès et ces deux derniers mois je n'ai pas eu à m'arrêter. Je n'ai pas d'orgasme à moins de le vouloir ce qui ne s'est pas produit depuis quelque temps. Chaque fois que je le désire, je m'assieds simplement en mulabandha et sambhavi, je fais monter l'énergie sexuelle et j'ai un orgasme de tout le corps ou du moins c'est ce que je m'imagine.

Voilà ma question. A quoi cela me sert-il? Quel usage, si tant est qu'il y en ait un, pour toute cette énergie que je génère et fais monter?

R: C'est une très bonne question qui témoigne de vos progrès!

Contrairement à la plupart de nos autres pratiques, nous nous engageons dans les méthodes sexuelles tantriques pour finalement aller au-delà. Les techniques préorgasmiques du sexe tantrique aident à développer la conductivité extatique permanente de tout le corps pour finir par s'y dissoudre. Un expert en pratiques sexuelles tantriques est quelqu'un qui n'en a plus besoin! Cela revient alors à travailler principalement avec les pratiques assises et les autres aspects de la vie de tous les jours, une mudra automatique de tout le corps et un débordement d'amour divin, mettant chaque minute de notre vie au service du courant divin qui passe à travers nous. A partir de ce moment, ce que nous avons appelé "orgasme" est devenu ce processus divin continu, allant bien au-delà de nos reins et de notre corps pour englober le cosmos. C'est une sensation sans fin de gloire et de grâce qui dépasse de loin l'orgasme génital.

Bien sûr, il n'est pas possible de commencer à ce stade avec notre sexe tantrique. C'est une progression. La plupart d'entre nous désirent étendre le champ de leurs expériences sexuelles. De plus, c'est un processus de transformation neurobiologique qui se passe en nous, et c'est là où le tantra devient du yoga. C'est une danse qui se poursuit à travers tout le livre d'AYP sur le Tantra, où nous concilions pleinement les principes et les pratiques sexuelles, pour ensuite aller plus loin à travers les pratiques assises. C'est ce même processus consistant à aller plus haut que vous avez découvert par vous-même. Bravo!

Vous avez raison de vous demander "A quoi cela me sert-il?" C'est une vue avancée que de réfléchir aux aspects yogiques davantage qu'au plaisir. C'est une conception erronée de penser que les pratiques tantriques vont continuer indéfiniment sur le plan sexuel. Il n'en est pas ainsi. Il s'agit de prendre nos tendances sexuelles normales, quelles qu'elles soient, et de les utiliser pour aller plus haut. Nous en arrivons, alors, au point de dire "très bien, maintenant je peux aller de l'avant". A ce moment-là, il n'est plus question de plaisir même si nous en avons encore plus que nous n'aurions pu l'imaginer. Il est question de notre évolution spirituelle. C'est ce que vous faites. Maintenant, vos pratiques assises et votre vie en général bénéficient de ce coup de fouet du brahmacharya cultivé dans les pratiques tantriques. Par "brahmacharya" nous n'entendons pas le célibat. AYP définit le brahmacharya: "préserver et cultiver l'énergie sexuelle". Tel est le but de toutes les méthodes sexuelles tantriques, que ce soit avec un/une partenaire, en solo, en siddhasana, mulabandha/asvani, sambhavi, kechari, avec la respiration spinale, etc. Bien sûr, la méditation profonde est la fondation de tout le reste, dans le silence, dans la pure conscience de félicité.

Si nous le désirons, nous avons toujours l'option du sexe reproductif normal. Nous ne perdons pas notre capacité sexuelle. Au contraire, nous l'avons développée pour englober beaucoup plus, la félicité extatique et l'amour divin débordant. Notre sexualité évolue pour inclure un éventail d'expériences bien plus étendu.

Vous êtes sur le bon chemin. Libérer le courant de votre sexualité a été une bénédiction et maintenant vous le portez plus haut de façon permanente. Rester coincé dans le drame de la sexualité est l'une des toutes premières causes qui retardent la conductivité extatique dans tout le corps, en provoquant un blocage de l'énergie sexuelle dans le système nerveux. C'est pourquoi nous avons les méthodes tantriques, pour approcher et travailler à travers les obstructions à notre nature extatique, si nécessaire. Avec AYP, nous attaquons le problème à partir de tous les angles pratiques, dans nos pratiques assises et à travers notre vie sexuelle quelle qu'elle soit. Il s'agit toujours de purification et d'ouverture. A mesure que notre système nerveux s'ouvre et devient un véhicule toujours plus pur de notre vaste potentiel interne, nous devenons un canal de joie infinie et de progrès dans ce monde.

Allez de l'avant,

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers