Leçon T47 - Masturbation et autostimulation yogique
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Lundi 21 novembre 2005

Il est recommandé de lire les leçons de tantra depuis le début. La première leçon s'intitule « Le tantra yoga » et porte le numéro 1.

Q: J'ai commencé très jeune à me masturber, à l'âge de 7 ou 8 ans. J'ai rarement entendu quelqu'un mentionner avoir commencé à un âge aussi précoce. Je suis sûr que cela a un rapport avec la vie spirituelle. Commencer à un âge aussi précoce indique-t-il des tendances spirituelles fortes (puisque le sexe est lié au divin)? Ou bien commencer si tôt et perdre autant de sperme vient-il du fait que je souffre d'un mauvais karma d'une vie précédente?

Autre question: J'ai gardé le brahmacharya le mois dernier et hier j'ai eu une émission nocturne. Il y a-t-il des techniques pour y remédier?

R: La masturbation peut être un fléau ou un avantage, suivant ce qu'on en fait. Pour les débutants, elle permet de se familiariser intimement avec sa propre réponse sexuelle, l'orgasme, etc., ainsi le paysage est bien connu, même sans partenaire impliquant un niveau plus élevé de stimulation.

Si la masturbation sert à l'entraînement et à l'apprentissage tantrique (se retenir et bloquer), c'est l'avantage. Si elle sert à drainer la vitalité, c'est le fléau. Tout cela est lié étroitement à l'incorporation dans sa pratique de siddhasana, mulabandha/asvani, et même de sambhavi et kechari quand la conductivité extatique monte dans le système nerveux. Ce sont toutes des méthodes d'autostimulation destinées à cultiver les énergies extatiques dans le corps et sont utilisées couramment par les yogis avancés. Les yogis dans les grottes sont aussi des masturbateurs. Que ce soit pour s'élever ou pour s'épuiser dépend de ce que nous en faisons.

La meilleure façon de bien faire avec l'autostimulation yogique est de pratiquer sur la crête du silence intérieur qui s'élève (la pure conscience de félicité) cultivé dans la méditation profonde journalière.

Toutes ces années où vous avez laissé partir votre vitalité n'ont pas pour vous de séquelles permanentes. C'est ce que vous allez faire maintenant et dans le futur qui fera la différence.

Quant aux émissions nocturnes (et également l'éjaculation précoce), c'est une question qui m'est posée très souvent. C'est une part normale de la maturation de la fonction sexuelle, qui se résoudra toute seule avec le développement de la compétence dans le tantra et avec l'âge. Ces problèmes disparaitront naturellement avec la capacité à tenir plus longtemps et avec davantage d'élévation de l'énergie sexuelle pour le déploiement spirituel dans le système nerveux.

Tout cela s'applique à la fois aux hommes et aux femmes, bien que la question vienne le plus souvent des hommes en raison de la perte d'énergie associée à l'éjaculation. Que vous soyez concerné par ce problème est très bien, témoignant d'une conscience spirituelle et d'une bhakti qui s'élèvent, d'un désir sincère pour Dieu et la Vérité. Si vous restez ferme dans votre bhakti, suivant le désir le plus profond de votre cœur, tout ce que vous cherchez arrivera.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers