Leçon T31 - Q&R - Orgasme continuel...
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: dimanche 6 juin 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Il est aussi recommandé de lire les leçons de tantra depuis le début. La première leçon s'intitule « Le tantra yoga » et porte le numéro 1.

Q: Ce que vous dites fait sens et essentiellement, c'est l'ojas que nous absorbons à partir du feu du muladhara.

Cela se produit tout particulièrement quand nous sommes pleinement fixé en haut au troisième œil et quand nous jouons de notre corps comme d'un instrument divin...Les vagues orgasmiques sont amenées vers le haut et centrées au troisième œil...le muladhara monte...et alors quand l'orgasme arrive...le corps tout entier résonne et, surprise, le sperme ne sort pas. Le processus implique de rouler notre langue comme une paille et d'aspirer le plaisir avec chaque inspiration et fermant nos yeux de le guider vers le troisième œil.

R: merci pour votre point de vue clair sur vajroli et sur l'orgasme de la racine au troisième œil.

Je suis d'accord, le vrai vajroli (l'absorption vers le haut des fluides sexuels), indépendamment de l'utilisation de techniques mécaniques, est un aspect automatique d'un processus bien plus grand impliquant la connexion entre le troisième œil et la racine. Je l'appelle la conductivité extatique. Vous l'appelez le muladhara (la racine) montant jusqu'au troisième œil. Vous donnez une description intéressante, en effet nous observons entre autres dans le bastrika spinal quand l'attention et le souffle oscillent rapidement entre le troisième œil et la racine, que le troisième œil et la racine ne font plus qu'un. Cette fusion arrive également dans la respiration spinale lente, même si on la remarque moins dans les premières étapes. C'est la connexion extatique cultivée entre la racine et le troisième œil, tout à fait comme vous la décrivez.

Il y a un autre élément que nous pouvons observer, le changement qui intervient dans l'orgasme. Dans la sexualité, l'orgasme avant et après l'effet de vajroli rejoint de façon naturelle l'équation spiritualité-sexualité. Avec la montée de la conductivité extatique entre la racine et le troisième œil, la venue de l'orgasme dans le troisième œil telle que vous la décrivez se répand dans notre vie comme une expérience continue. En d'autres termes, l'orgasme devient un événement permanent du corps tout entier qui ne s'arrête jamais, et ne requiert plus aucune stimulation externe. Lever simplement les yeux, entrer en kechari ou une petite contraction à la racine suffisent à garder des vagues d'extase déferlant dans le système nerveux comme les vagues de la mer. Et ce n'est pas tout. Avec le temps tout le processus se déplace du troisième œil à la couronne. Ce processus d'ouvrir la couronne d'une façon stable est expliqué dans les discussions récentes des leçons principales.

L'orgasme peut-il être ainsi maintenu? Pouvons-nous continuer à fonctionner sous l'influence d'un orgasme continuel de tout le corps? Est-ce épuisant?

En réalité, cette expérience orgasmique continuelle est le fruit du yoga, l'éveil d'un état sans fin de félicité extatique et d'amour divin dans le système nerveux. Nous pouvons continuer à fonctionner dans cette situation car notre système nerveux s'habitue ainsi qu'il le fait avec toutes les autres améliorations de notre neurobiologie spirituelle qui se produisent grâce à notre pratique du yoga au long cours.

Ce n'est pas épuisant. Bien au contraire. A mesure que l'énergie divine surgit à travers nous, elle régénère continuellement chaque cellule de notre corps. A partir de ce moment le sexe est devenu la source d'une énergie sans limites, de la créativité et du bonheur dans le corps. Il y a tant d'amour divin qui surgit à l'intérieur qu'il déborde autour de nous sous forme d'énergie positive et de service plein d'amour.

C'est bien pourquoi nous faisons très attention à la gestion de l'énergie sexuelle à mesure que nous avançons sur le chemin du yoga que nous avons choisi.

Cela fait-il disparaître le besoin de relations sexuelles? Certainement nous devenons moins obsédés par le sexe reproductif. C'est une bonne chose. En même temps cette transformation change toute la sexualité en une pratique spirituelle. Le sexe tantrique préorgasmique peut offrir un soutien au processus de la transformation spirituelle. Les avancées qui se produisent dans notre système nerveux grâce au yoga rende l'activité sexuelle encore plus précieuse chaque fois que nous désirons faire l'amour physiquement. L'activité sexuelle devient alors un tremplin pour la béatitude extatique permanente.

Le sexe reproductif n'est pas indispensable à l'illumination, mais dans des conditions justes il peut être une aide significative.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers