Leçon T23 - Q&R - Compter pour éviter l'orgasme
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: dimanche 11 avril 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Il est aussi recommandé de lire les leçons de tantra depuis le début. La première leçon s'intitule « Le tantra yoga » et porte le numéro 1.

Q: Merci pour vos belles leçons, aussi bien les leçons de tantra que les autres. Grace à vous, j'y crois. J'essaye. Je suis de celles qui ne peuvent pas se passer de l'orgasme. Je ne sais pas si je m'exprime correctement. Je pars et je ne sais pas comment stopper avant l'orgasme même si je le veux et même si je sais que c'est le chemin. J'ai convaincu mon petit ami de lire vos leçons et peut être pourra-t-il m'aider. En me masturbant (ce qui m'arrive souvent) je n'arrive pas non plus à m'arrêter. C'est comme un train qui serait lancé à toute vitesse et que je n'arriverai pas à arrêter avant qu'il ne saute de la falaise. Je vais et je vais et comment m'arrêter? De plus, j'aime utiliser de temps à autre un vibromasseur, et je ne sais pas non plus comment m'arrêter avant l'orgasme. Dois-je renoncer au vibromasseur? J'ai commencé récemment à pratiquer siddhasana et j'arrive à rester excitée et préorgasmique pendant la méditation, mais des fois je me masturbe aussi dans cette position et je me sens coupable. Il semble que le seul moment ou mon corps veuille bien s'arrêter soit après le grand frisson et alors il est trop tard. Au secours!

R: Vous avez l'ingrédient essentiel du succès, le désir. Je ne parle pas du désir sexuel, que vous avez déjà en quantité et que vous pouvez utiliser à votre avantage. Tous les désirs (inclus le désir sexuel) peuvent être transformés en un but spirituel élevé, ce que vous commencez à faire maintenant. Telle est la bhakti.

Vous trouvez dans votre passion ce désir fondamental de faire ce qui est nécessaire pour faire monter votre énergie sexuelle. Ce qui veut dire rester excitée avant l'orgasme pendant de longues périodes. C'est à ce moment là que l'énergie sexuelle est préservée et cultivée. Le brahmacharya.

Vous avez appris des leçons précédentes que même les nonnes en extase brulent pour le Divin pendant des mois et des années entières.

Pour nous, simples mortels qui n'avons pas renoncé au sexe reproductif la question est de savoir comment nous arrêter avant l'orgasme alors que les dieux de la reproduction se déchaînent sans merci pour nous y précipiter? Maintenant nous connaissons le principe de préserver et cultiver l'énergie sexuelle. Mais quel est le meilleur moyen pour mettre en œuvre ce principe? Il y a une autre technique que nous pouvons appliquer pour nous arrêter au bon moment, c'est garanti. Et je ne parle pas de faire partir un bâton de dynamite près du lit juste avant de basculer de l'autre côté. Cela n'aiderait certainement pas.

Nous savons tous compter, n'est ce pas? La technique consiste à compter. Ce n'est pas très sexy. Parler de compter n'a rien d'excitant. Qu'allons-nous compter? Les moutons?

Non. Nous allons compter les caresses. « Les caresses » dites-vous? Oui, ce genre de choses qui nous conduit à l'orgasme. Supposons que vous vous masturbiez en solo. De combien de caresses avez-vous besoin? 20? 50? 100? 500? Vous n'avez probablement jamais compté. Qui le fait? Mais dorénavant nous allons compter, au moins jusqu'à pouvoir développer quelque discipline devant l'orgasme. Compter peut vraiment aider, cela nous habitue à arrêter la stimulation avant l'orgasme. Ce n'est pas plus compliqué que ça, se familiariser avec l'arrêt au bon moment. Ce n'est pas la fin du monde. C'est le commencement d'un monde nouveau.

Quand vous vous masturbez, faites quelques caresses jusqu'à ce que l'excitation s'éveille. De même qu'un train commence à accélérer et à prendre de la vitesse. A ce moment, comptez dix caresses et arrêtez-vous environ quinze secondes. Ou, si vous le souhaitez, une demi-minute ou même plus longtemps. Si dix caresses sont déjà de trop, faites en cinq et ensuite arrêtez-vous. Si dix ne sont pas assez, faites en quinze ou vingt et ensuite arrêtez-vous. Mais n'allez pas trop près de l'orgasme, ne vous arrêtez pas juste avant. Utilisez cette méthode pour vous donner un peu d'espace. Devenez familière avec cet espace avant que l'orgasme ne se produise. C'est à cela que sert cette méthode. En procédant de cette façon vous cultiverez les essences sexuelles à un niveau plus élevé dans votre système nerveux, et après un certain temps de pratique vous sentirez que vous entrez dans un royaume d'extase paisible. Allez-y. Restez là un moment. Plus longtemps vous le ferez, plus votre système nerveux sera transformé en un pur véhicule d'expérience spirituelle.

S'arrêter en comptant est une application systématique de la méthode pour se retenir, utilisée dans ce cas avec la masturbation. Continuez à pratiquer. Si compter dix avec quinze secondes de repos fait disparaître l'excitation, alors allez jusqu'à quinze caresses. Si avec chaque mouvement vous allez plus près de l'orgasme, alors diminuez un peu le compte. L'idée est de trouver un point d'équilibre avant l'orgasme qui soit érotiquement agréable et ensuite de continuer les caresses et les arrêts en comptant, encore et encore. Voyez si vous pouvez continuer ainsi pendant trente minutes. C'est une bonne pratique pour se retenir et vous remarquerez que beaucoup d'énergie monte, et que vous entrez dans cet état de paix extatique mentionné plus haut. Ce qui est plus important, vous vous habituerez à stopper la stimulation avant l'orgasme tout en restant à l'aise car vous trouverez la paix et l'extase qui monte. C'est ainsi que nous mettrons sous contrôle ce train lancé à toute vitesse. Nous apprenons une nouvelle et merveilleuse sorte de stimulation et de gratification. Tant les femmes que les hommes peuvent utiliser cette méthode dans la masturbation avec de bons résultats.

En pratiquant avec un partenaire, si l'homme a des difficultés avec la méthode pour se retenir, il peut aussi compter les va et vient pour s'aider à développer l'habitude de s'arrêter avant l'orgasme. Et, bien sûr il peut toujours utiliser le blocage. La méthode qui consiste à compter se pratique de la même façon en faisant l'amour avec un(e) partenaire que seul, sauf qu'il y a deux personnes au lieu d'une, de sorte que deux énergies doivent être cultivées avant l'orgasme au lieu d'une seule. C'est plus excitant et plus compliqué et demande un travail d'équipe ainsi que discuté dans les leçons précédentes. Le fait que votre petit ami lise les leçons sera une aide pour tous les deux. En même temps, vous pouvez pratiquer seule, et cela vous aidera énormément pour faire l'amour tantrique. Tout le progrès obtenu en développant notre contrôle dans la pratique en solo peut être appliqué directement quand nous faisons l'amour avec un(e) partenaire. Quand votre petit ami aura progressé dans le contrôle de son éjaculation alors vous pourrez pratiquer en vous mettant sur lui. Quand vous en serez là, vous n'aurez probablement plus besoin de compter quand vous ferez l'amour tantrique, et vous serez tous les deux en train de faire l'amour dans les royaumes plus élevés de vos systèmes nerveux. Alors vous aurez développé une bonne habitude de vous arrêter avant l'orgasme et de grimper facilement l'escalier vers le ciel.

Compter est un bon moyen pour s'habituer à rester préorgasmique.C'est aussi une aide pour être heureux de s'asseoir en siddhasana en restant excité et préorgasmique à travers les pratiques assises. Bien sûr, comme vous l'avez observé, siddhasana est par lui-même un exercice de maîtrise. Pas de problème si vous vous masturbez quelque fois en siddhasana. Ne vous en souciez pas. C'est une transition normale à travers laquelle tout le monde passe d'une façon ou d'une autre en apprenant siddhasana. La masturbation en siddhasana diminuera à mesure que l'expérience avancera. Avec le temps vous constaterez que rester tout le temps préorgasmique en siddhasana tout en faisant vos pratiques assises est tout aussi satisfaisant que le sexe. En fait c'est beaucoup plus satisfaisant car il n'y pas de déception, pas de falaise, simplement une progression plus haut et plus haut. L'orgasme renaît comme une félicité extatique sans fin de tout le corps à travers le pranayama et la méditation et au delà. Quand l'expérience monte ainsi aussi haut il n'est nul besoin de renoncer au sexe. Les principes de préserver et cultiver peuvent être utilisés avec de bons résultats dans toutes les situations.

Vous pouvez aussi compter avec votre vibromasseur, quoiqu'il ne sera peut-être pas possible de compter les mouvements si vous l'utilisez dans une position plus ou moins statique. Dans ce cas, comptez simplement les secondes avec votre horloge intérieure, et arrêtez la stimulation du vibromasseur au bon moment. Vous constaterez que vous devez compter moins longtemps avec le vibromasseur car il donne une plus grande stimulation. Une fois le train mis en route vous compterez peut-être jusqu'à cinq au lieu de dix ou plus quand vous vous caressez avec les doigts. Cela peut se faire de cette façon et il n'y a aucun problème à utiliser un vibromasseur ou un autre appareil si cela vous attire. L'essentiel est de savoir s'arrêter à temps pour préserver et cultiver l'énergie sexuelle, et cette méthode le fera pour vous si vous êtes suffisamment prudente en choisissant les nombres à compter.

Vous êtes une déesse tantrique en devenir. En peu de temps vous emporterez votre amant et vous-même vers de nouvelles hauteurs de félicité extatique intérieure. Tout cela aidera à rendre vos pratiques assises très agréables, et à imprégner vos activités journalières d'une extase grandissante.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers