Leçon T16 - Q&R - Quelle est la meilleure pratique tantrique?
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Jeudi 11 mars 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Il est aussi recommandé de lire les leçons de tantra depuis le début. La première leçon s'intitule « Le tantra yoga » et porte le numéro 1.

Q: J'ai lu de nombreux livres sur le tantra, et je ne suis toujours pas sûr d'avoir bien compris de quoi il retourne. S'agit-il de sexe, ou de yoga? Qu'est ce qu'une pratique tantrique, et existe-il une pratique tantrique qui soit la « meilleure »?

R: Le tantra est très mal compris à l'Ouest, qui surestime son aspect sexuel, aussi bien qu'à l'Est, qui le sous-estime. Dans les deux cas le sexe reste une obsession, soit pour, soit contre. Le sexe concerne profondément notre propre plaisir. Nous sommes tous fascinés par le plaisir profond, spécialement le nôtre. C'est une préoccupation, une fixation, qui met le yoga en danger. Mais sans sexe, il ne peut y avoir de yoga plus élevé, il faut donc bien s'en occuper.

Qu'est ce que le tantra? Bien sûr, depuis la première de ces leçons, vous savez qu'il est toute chose en yoga de haut en bas, et de gauche à droite.

Si vous demandez, « Quelle est la définition de la pratique sexuelle tantrique »? Alors je dois le dire en un seul mot, « Brahamacharya ». Par là, je ne veux pas dire le célibat, bien que cela puisse être le cas. Je parle de cultiver et préserver l'énergie sexuelle comme une part de la pratique yogique complète. L'orgasme génital n'en fait pas partie. Nous allons vers l'orgasme car nous en avons besoin pour satisfaire notre envie de procréer. L'orgasme génital n'a pas grand-chose à voir avec le progrès spirituel, sauf s'il s'étend (préorgasmiquement) jusqu'à l'extase sans fin du corps tout entier. L'éveil de l'extase du corps tout entier est la façon dont la nature nous appelle vers les royaumes spirituels, exactement comme l'orgasme génital est sa façon de nous appeler à la reproduction.

En conséquence, tout enseignement qui prétend donner un orgasme plus intense, plus long ou meilleur n'est pas réellement tantrique. Il est seulement question d'améliorer le sexe, ce que recherche la plupart des gens. Il n'y a rien de mal à cela. Mais ne confondons pas avec notre yoga.

Ces leçons sont-elles contre l'orgasme? Non. Nous ne pouvons refuser notre humanité. Nous faisons simplement de notre mieux pour aller vers le divin en utilisant les meilleurs moyens à notre disposition. Chaque jour, nous nous écarterons plus ou moins du chemin. Peu importe. Ce qui importe est de favoriser de façon continue les principes et pratiques qui purifient et ouvrent le système nerveux. De cette façon, la vie peut devenir une sorte de méditation facile. Il s'agit simplement de favoriser les principes naturels qui permettent à notre système nerveux de se purifier et de s'ouvrir. Rien ne peut s'accomplir avec des jugements négatifs. C'est pourquoi quand nous nous égarons, nous nous reprenons en main et continuons la route qui nous ramène à la maison. Cela fait aussi partie du sexe tantrique, partie du brahmacharya, favoriser gentiment la préservation et la culture de l'énergie sexuelle, sans jugement, à travers les hauts et les bas de l'existence.

Quelle est la meilleure pratique tantrique? Pour préserver et cultiver l'énergie sexuelle, la posture en siddhasana gagne haut la main.

« Mais ce n'est pas du sexe », vous exclamerez-vous.

Vous avez raison. Nous avons les méthodes discutées dans ces leçons de tantra pour travailler notre résistance (préserver et cultiver) pendant les relations sexuelles. Mais combien de fois faisons-nous l'amour chaque jour? Combien de temps restons-nous en deçà de l'orgasme? Réussissons-nous à éviter l'orgasme? Considéré comme une pratique spirituelle journalière, le sexe tantrique revient à jouer à la roulette. Certainement, il est merveilleux, et d'une grande aide sur le chemin. Il peut être porté très haut par des partenaires expérimentés. Mais, même ainsi, sur le long terme, il ne soutient pas la comparaison avec un régime stable et discipliné de siddhasana pendant nos pratiques assises régulières deux fois par jour. C'est la raison pour laquelle siddhasana l'emporte. Il est pratiqué deux fois par jour pendant au moins trente minutes. Une fois stabilisé comme une part régulière de nos pratiques, il est stimulant et toujours préorgasmique. Le faire en même temps que le pranayama et la méditation a le bénéfice puissant de cultiver l'énergie sexuelle alors que notre système nerveux est engagé dans un processus spirituel profond, de sorte que les effets de siddhasansa et des autres pratiques simultanées sont amplifiés.

Si siddhasana devient orgasmique (peut-être pendant la période d'apprentissage), l'homme peut aussi l'utiliser pour bloquer l'éjaculation, simplement en se penchant en avant sur le talon. Le talon a le même office que les doigts pour bloquer au périnée. Siddhasana est une pratique tantrique tout terrain.

Si vous voulez réviser les détails de siddhasana, reportez-vous aux leçons principales #33 et #75.

Est-ce que cela signifie que nous devions oublier les relations sexuelles et rester simplement assis en siddhasana chaque jour? Bien sûr que non. Siddhasana est une pratique tantrique fondamentale pour les yogis et yoginis sérieux. Siddhasana veut dire « l'assise des parfaits » pour une bonne raison. Si la posture en siddhasana est là pendant le pranayama, la méditation, et les autres pratiques assises, quoi qu'il arrive avec le sexe, la fondation des pratiques tantriques est là. Faites ce qui vient naturellement dans votre vie sexuelle. Si vous vous consacrez à votre yoga, vous serez naturellement amenés à préserver et à cultiver l'énergie sexuelle. Les méthodes données dans ces leçons (se retenir, bloquer) sont faciles à apprendre, et très efficaces. Il existe des méthodes plus complexes. Quelle que soit la pratique tantrique que vous choisissiez les principes du brahmacharya restent les mêmes, préserver et cultiver l'énergie sexuelle.

A la fin, l'important en yoga est que la félicité extatique se répande dans tout notre corps et dans tout ce qui l'entoure. Si nous avons accompli cela, alors la façon dont nous gérons l'énergie sexuelle devient secondaire.

Si nous appliquons les principes de base, nous en obtiendrons les résultats.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers