Leçon T5 - Bloquer l'éjaculation masculine, comment s'entrainer
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Dimanche 1er Février 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Il est aussi recommandé de lire les leçons de tantra depuis le début. La première leçon s'intitule « Le tantra yoga » et porte le numéro 1.

Dans la dernière leçon nous avons parlé de la méthode pour se retenir. Elle est assez simple. Il n'y a qu'une façon de la comprendre. Beaucoup d'hommes n'ont que peu ou même pas du tout de contrôle sur leur orgasme. Dans la chaleur du moment ils ne veulent pas de contrôle. Le sperme veut sortir, un point c'est tout. Le sexe est un chien fou qui ne tient compte de rien.

Comment allons-nous faire? La clé est de changer la neurologie intérieure habituelle de l'orgasme. Nous le faisons en habituant la neurologie de l'homme à parcourir de façon différente le chemin de la stimulation. Ce faisant, nous expérimentons le plaisir d'une façon différente, l'extase divine montant à travers le système nerveux. Avec le temps, l'extase divine devient plus attirante que la secousse et le vertige de l'orgasme génital, et nous devenons plus motivés à passer davantage de temps à la stimulation préorgasmique. Nous avons, alors, le choix: le sexe tantrique préorgasmique ou l'orgasme génital. Peut être, lors d'une séance nous voudrons avoir les deux, commencer avec la stimulation préorgasmique et finir avec l'orgasme génital. Une fois de temps en temps, pourquoi pas? C'est comme d'avoir le gâteau et le manger. Bien sûr, si cela arrive trop souvent (plus d'une fois par semaine ou plus d'une fois toutes les deux semaines) c'est le gâteau qui mangera votre yoga.

En principe, la méthode pour se retenir suffit à fournir à l'homme l'entraînement nécessaire. Nous parlerons dans la prochaine leçon du rôle de la femme dans le sexe tantrique. Bien sûr, elle est très importante. Mais il faut tout d'abord qu'elle ait un homme tantrique motivé, sinon il n'y aura pas beaucoup de sexe tantrique. Pour cette raison nous nous concentrons d'abord sur l'homme. La méthode pour se retenir est elle suffisante pour contrôler la réponse orgasmique de l'homme. Peut-être, pour certains, s'ils sont expérimentés et ont déjà travaillé sérieusement à contrôler leurs orgasmes, mais pour la plupart elle ne sera pas suffisante.

Nous allons expliquer comment bloquer l'éjaculation masculine. C'est une ancienne méthode tantrique, avec une longue histoire de succès. Elle est simple à faire.

Quand l'orgasme est sur le point de survenir, l'homme place un ou deux doigts (l'index et/ou le majeur) au périnée, presse vers l'intérieur et vers l'avant contre l'os du pubis et bloque le canal de l'urètre à travers lequel le sperme est sur le point de passer. L'orgasme se produit mais le sperme est empêché de quitter le corps. Si l'homme relâche la pression trop tôt le sperme peut encore s'échapper, s'il la maintient pendant une ou deux minutes avant de relâcher, le sperme sera réabsorbé et ne s'échappera pas.

Le blocage peut être fait en atteignant le périnée soit par l'avant soit par l'arrière. Dans l'amour tantrique avec une partenaire, si l'homme a été trop loin et ne peut plus se contrôler, il peut atteindre le périnée par l'arrière et bloquer son éjaculation. Il a quand même un orgasme et le sexe sera fini pour un moment mais il aura bloqué la perte de sperme résultant de l'orgasme.

En plus du mécanisme permettant de stopper la sortie du sperme, la méthode du blocage a de nombreux autres aspects liés à l'entrainement de la réponse orgasmique de l'homme.

D'abord, avoir un orgasme en bloquant l'éjaculation est loin d'être aussi agréable que de l'avoir en lui laissant libre cours. Si la bhakti d'un homme l'amène à bloquer la plus grande partie de ses éjaculations alors son désir de l'orgasme se transformera graduellement en désir de rester en deçà. Le blocage, en plus d'empêcher le sperme de sortir, motive donc l'homme à rester avant l'orgasme. Pourquoi le désirer s'il est moins agréable que de continuer avec le sexe préorgasmique à gravir avec sa partenaire l'escalier vers le ciel.

Deuxièmement, compte tenu des explications précédentes, bloquer ne sera pas toujours nécessaire. C'est une méthode temporaire délibérée, comme d'avoir deux petites roues d'appoint pour apprendre à faire du vélo. Les bicyclettes avec des roues supplémentaires ne sont pas très amusantes et nous souhaitons les enlever le plus tôt possible. Nous avons donc un motif de plus pour entraîner notre réponse orgasmique et nous passer des roues de secours. Une fois que nous aurons appris à rester préorgasmique longtemps en faisant l'amour nous aurons de moins en moins besoin de la méthode de blocage. Quand nous en serons à ce stade, avoir un orgasme génital ne viendra qu'après avoir fait l'amour une heure ou deux ou peut-être sera-t-il complètement oublié.

Oublier l'orgasme? Oui, l'expérience de l'amour tantrique pendant une longue période peut devenir si profonde que nous oublierons complètement l'orgasme. C'est peut être difficile à croire mais c'est vrai. Le sexe tantrique peut être à ce point gratifiant. De plus c'est une bonne pratique avancée de yoga. Avec le temps, l'importance de l'orgasme génital se dissipera, nous pourrons l'avoir si nous le souhaitons mais il deviendra de moins en moins attirant à mesure que notre extase divine prendra le dessus. Le sexe restera agréable mais d'une manière différente. Il deviendra l'expression de notre illumination s'élevant sur toute chose plutôt que le besoin obsessionnel qu'il a pu être dans le passé.

Maintenant, il nous faut parler de la masturbation masculine.

Il a été mentionné que l'on peut bloquer par l'avant ou par l'arrière. Si un homme se masturbe il peut bloquer depuis l'avant. Nous devons en parler, car la quantité de sperme éjaculée par la masturbation dans la vie d'un homme ordinaire excède de loin la quantité éjaculée en faisant l'amour.

Pour beaucoup d'hommes, la masturbation est la plus grande cause de perte de sperme. La masturbation peut donc être une façon avantageuse d'entraîner l'orgasme masculin. C'est une bonne opportunité pour pratiquer l'équivalent de la méthode pour se retenir, se retenir avant l'orgasme encore et encore et construire ainsi de façon permanente la capacité de rester à un niveau élevé. C'est aussi une bonne opportunité de pratiquer le blocage si l'orgasme arrive. Tous les éléments sont là. Stimulation, pause, blocage si nécessaire. Seule la partenaire manque. Il est intéressant de remarquer que cela n'est pas très éloigné de ce que nous faisons dans les méthodes traditionnelles de mulabhanda, siddhasana et les autres méthodes de yoga avancées, stimuler systématiquement notre énergie sexuelle pour la faire monter à travers notre système nerveux.

La masturbation tantrique est-elle une pratique yogique? Oui, tant qu'elle reste préorgasmique. C'est aussi une façon idéale de s'entrainer pour se préparer à l'amour tantrique avec une partenaire.

Cette leçon n'a pas pour but d'encourager une activité sexuelle excessive ou davantage de masturbation que ce qui existe déjà. Elle a pour but d'ajouter une connaissance des méthodes tantriques qui puisse être incorporée dans notre vie sexuelle actuelle. Si nous pratiquons avec intelligence des changements considérables peuvent être accomplis dans notre expérience du sexe et l'ensemble de nos pratiques de yoga avancées sera amélioré de façon significative.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers