Leçon 401 - Mulabandha et respiration yogique (abdominale) complète
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 13 mai 2010

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Récemment, j'ai commencé à utiliser mulabandha, et la pratique s'avère un peu "maladroite". Le ventre doit-il quand même se gonfler pendant la respiration yogique complète avec mulabandha? Il semble que l'effet de "remontée" vienne des muscles abdominaux. Les groupes musculaires inférieurs ne semblent pas pouvoir remonter mais seulement se contracter. Donc, si je remonte les abdominaux, je n'arrive pas à avoir une respiration abdominale fluide. Peut-être pourriez-vous clarifier cela?

R: Mulabandha et la respiration yogique complète sont tout à fait compatibles une fois que les deux ont été affinés. Au début, comme vous le dites, cela peut être un peu maladroit, ce qui est vrai de toute nouvelle pratique dans laquelle nous nous engageons.

Il est vrai que mulabandha implique une légère remontée qui peut amener une certaine compression dans le bas-ventre. Cela peut créer une contradiction avec la première étape d'une respiration yogique complète quand le ventre se gonfle. La manière de résoudre cette difficulté est de laisser la poussée vers le haut de mulabandha se produire de façon naturelle plus tard dans la respiration yogique complète, quand les poumons se gonflent jusqu'aux clavicules. à ce stade, une remontée est naturelle e t le ventre suit. L'impulsion vient du diaphragme. Avec le temps, nous remarquerons une connexion énergétique/extatique entre l'impulsion dans le diaphragme et la contraction de mulabandha.

Quand nous relâchons au retour la respiration yogique complète, l'effet de remontée se relâche également. La légère compression du sphincter anal suit naturellement tout au long du cycle. C'est ainsi que se développe le lien entre mulabandha et la respiration yogique complète. Avec le temps, tout le processus s'affine, devient automatique, et se remarque à peine quand nous faisons notre pranayama de la respiration spinale.

A mesure que les mudras et les bandhas s'affinent intérieurement, ce lien entre mulabandha, la respiration yogique et les autres aspects physiques de l'émergence de la "mudra de tout le corps" peut être présent à tout moment selon son propre besoin, devenant à la fin une simple sensation avec peu de manifestations physiques. C'est l'éveil de la conductivité extatique et du rayonnement.

La respiration yogique complète naturelle (sans exagération) reste primordiale dans la respiration spinale et n'entre pas en conflit avec les mouvements subtils de mulabandha dans la région pelvienne, ni avec n'importe quel autre mudra ou bandha. Avec le temps, tous ces éléments deviennent tout à fait naturels et complémentaires. C'est la connexion interne du yoga qui se met en place.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers