Leçon 377 - Le son intérieur pendant la méditation
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 12 janvier 2010

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: J'aimerais savoir ce que vous pensez du nada yoga (le yoga du son)? Je constate qu'un courant sonore apparaît pendant la méditation, particulièrement dans la tête et le cœur, et que d'y mettre mon attention le rend plus fort ou plus intense. Je sens que c'est une part importante de mon chemin. En effet, d'avoir été dans mes années de jeunesse un musicien passionné m'a aidé en grande partie à m'ouvrir à l'énergie extatique originelle quand j'en ai fait l'expérience pour la première fois. C'est la vibration, mais aussi parce qu'en jouant du jazz et en improvisant, vous devez continuellement ramener l'attention sur le moment présent. J'aimerais approfondir le nada brahma (le son de Dieu).

R: Bien des pratiquants expérimentent des sons intérieurs pendant la méditation et à d'autres moments. Si vous voulez essayer d'en faire une pratique, c'est votre choix. Je suggèrerais de ne pas le faire pendant votre méditation régulière avec un mantra, car vous remplaceriez la pratique qui vous a procuré cette expérience par l'expérience elle-même. C'est la purification et l'ouverture qui amènent de telles expériences et, comme vous le savez, quand nous réalisons avoir perdu le mantra nous lui donnons toujours sans effort la préférence sur les expériences qui arrivent pendant la méditation. C'est cela qui amène les résultats.

La méditation nada est une pratique courante dans certaines traditions, particulièrement avec la vibration OM. Certaines écoles l'utilisent comme méthode principale de méditation à la place de la méditation avec un mantra.

AYP n'utilise pas la méditation nada comme pratique de base, surtout parce qu'on ne peut pas compter dessus. C'est souvent le cas pour le pratiquant individuel et c'est toujours le cas si l'on considère un large éventail de pratiquants. Tantôt nada (le son/OM) est là, tantôt non. Avec la pratique du nada yoga, on peut perdre beaucoup de temps à attendre qu'il se passe quelque chose. Les conséquences en sont tout à fait évidentes dans les traditions qui dépendent de nada comme méditation de base. En revanche, en utilisant systématiquement la méditation avec mantra, nous savons que nous allons nous intérioriser à chaque assise, et qu'avec le temps le silence intérieur sera avec nous continuellement, de même que le large éventail d'expérience qui va avec, sons intérieurs compris.

Vous pouvez certes utiliser nada comme pratique additionnelle. Si votre cœur vous y pousse et si la vibration est là, profitez-en, de préférence sans que ce soit aux dépens de la méditation profonde ou des autres pratiques AYP que vous faites. Une approche équilibrée est préférable pour éviter d'en faire trop avec nada, particulièrement si nada vous conduit vers le chakra couronne. Si vous commencez à sentir que vous en avez trop fait, assurez-vous de réguler votre pratique. Je suis sûr que maintenant vous savez comment faire.

On peut aussi s'engager dans la partie extérieure du nada yoga en écoutant la musique de notre choix, des kirtans, des chants, etc. Nous pouvons avoir envie de participer directement à de telles activités. Magnifique! La chose importante est de garder un équilibre entre les pratiques avancées de yoga dont nous savons qu'elles nous apportent notre éveil intérieur, et notre engagement dans les bénéfices que nous trouvons dans le nada interne et externe. Pratiquez avec sagesse et avec joie!

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers