Leçon 362 - Le Jnana Yoga (Advaita-Vedanta) idéologique
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 25 septembre 2009

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: L'approche AYP du Jnana Yoga (Advaita-Vedanta) est-elle différente de l'approche traditionnelle qui est une « non-technique » de réalisation immédiate par la compréhension, compréhension qui serait la seule chose nécessaire? Il semble que vous mettez quantité de pratiques au début et que le Jnana Yoga ne vient qu'à la fin. Le point de vue AYP conteste-t-il l'approche traditionnelle du Jnana Yoga telle qu'elle a été exposée par les sages depuis des siècles?

R: Oui, il y a une différence entre l'approche AYP du Jnana/Advaita et la façon dont on le comprend traditionnellement. Cette différence a pour seul objectif d'en faciliter l'accès.

Qu'on le reconnaisse ou non, toutes les approches dépendent de conditions préalables. AYP est conçu pour exposer ces préalables à autant de personnes que possible. Le but est que personne n'ait à dépendre de dispositions intellectuelles innées pour trouver le salut. Il faut au contraire qu'avec un cœur plein d'ardeur chacun puisse aller tôt ou tard vers la réalisation du Soi si on lui donne suffisamment d'outils efficaces pour le faire. Il s'agit seulement d'apporter les boulons et les écrous pour l'éveil spirituel humain dont fait partie le jnana/advaita et la réalisation permanente du Soi prendra son envol sur les ailes de la félicité extatique rayonnante. Si l'on sait déjà que c'est la réalité, tant mieux, mais il n'est demandé à personne de faire semblant.

Je ne suis pas vraiment intéressé par un « point de vue d'AYP » ou par n'importe quel autre point de vue. Ce qui m'intéresse, c'est d'apporter mon aide pour que chacun puisse ouvrir les portes. Pour cela, la transcendance et l'intégration de tous les points de vue sont essentielles. Si cela correspond aux sages du passé, c'est très bien. Si ce n'est pas le cas, eh bien, nous continuons quand même à aller de l'avant.

En conséquence, je ne considère pas le jnana/advaita comme une pratique spécialisée qui puisse se suffire à elle-même, réservée seulement à ceux qui ont une prédisposition particulière intellectuelle ou philosophique. En même temps, je ne considère pas non plus que ce soit un chemin utile à des débutants car peu y sont naturellement enclins. On ne devient pas un jnanin /advaïtin par le simple fait d'y avoir été exposé, même s'ils sont nombreux à le croire. Il est bien plus vraisemblable que l'on aura surtout une enquête non-relationnelle. Cela n'est pas pour nier complétement la possibilité d'une approche reposant sur le seul intellect. Certainement, il y en a un petit nombre qui sont faits pour ça. Le désir spirituel sincère (la bhakti) impliqué dans la pratique y contribuera bien plus que l'intellect.

Sachez-le: si l'on a d'abord cultivé le silence intérieur, la plupart des frustrations et des pertes de temps qui se produisent avec une approche basée sur l'intellect peuvent être évitées. C'est un fait qui a été démontré encore et encore.

Ce genre de problème vient d'une aberration courante que nous pouvons appeler: « le jnana/advaita intégriste ». Quand le jnana/advaita revendique l'exclusivité et la supériorité sur un large éventail de méthodes yogiques alors vous pouvez vous attendre à être déçus car c'est une posture idéologique. Il y en a certainement (y compris les grands sages) qui ont reconnu la nécessité de conditions préalables et cette remarque ne les concerne pas. Cependant, pour beaucoup d'autres, l'idéologie du jnana/advaita est prise pour une pilule miracle qui nourrit un faux sens de supériorité sectaire, ce qui ironiquement revient à pousser la dualité à l'extrême. A l'opposé, la non-dualité véritable est un chemin qui prend absolument tout en compte.

En conséquence, quelle que soit notre croyance, il est bon de nous demander régulièrement: « suis-je amoureux de l'illumination ou seulement d'une « idée » de l'illumination? » Si c'est le dernier cas et si nous n'appliquons pas des moyens systématiques pour le transcender (moyens techniques ou non techniques) nous risquons de devenir un danger pour nous et pour les autres.

Même si le jnana/advaita peut sembler un effort inoffensif à ses aspirants les plus inspirés, un domaine qui promet une « illumination instantanée » aux cœurs et aux esprits sincères, son idéologie qui semble aller de soi a souvent pour effet de déprécier des pratiques spirituelles qui profitent à la grande majorité de la population. Cela n'aide personne.

Tout cela ne me concerne pas vraiment. Nous allons simplement continuer à travailler sur les conditions préalables et le reste suivra tout seul. La vérité prévaudra. Il ne s'agit pas de choisir entre « ceci ou cela ». Il y a seulement Ceci qui peut aussi être appelé Cela.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers