Leçon 344 - Transcender le karma et en faire bon usage
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 9 juillet 2009

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Alors que, d'un côté, il est impossible de sonder toutes les conséquences du karma, d'un autre côté il est tout à fait possible d'influencer ses conséquences par notre attitude et nos actions.

La préoccupation habituelle du péché et de la culpabilité (voir la leçon 132) montre bien à quel point nous pouvons errer (ou être induit en erreur) dans notre comportement. Cela n'a pas à se passer ainsi. Nous avons un choix quant à la façon dont nous voyons le monde et quant à ce que nous faisons dans notre vie de tous les jours. Les actions que nous choisissons d'entreprendre auront des conséquences à court et à long terme. La poursuite sincère de la bhakti (l'aspiration spirituelle) et l'engagement dans des pratiques spirituelles journalières ont le pouvoir de changer notre relation au karma en une relation de joie et de progrès constants.

Nos choix, jour après jour, vont être colorés par les innombrables influences dans nos vies (insondable karma!) et par les habitudes enracinées qui nous font vivre, ce qui nous mène à nous demander si notre libre arbitre ne serait pas une illusion. Avons-nous vraiment un choix dans ce que nous faisons? Si nous avons consacré du temps et fait des efforts pour fortifier un idéal élevé dans nos vies, nous aurons un choix. Notre idéal, notre ishta sera notre choix (voir la leçon 339). Tout le reste va en découler. C'est cette connexion vitale entre la bhakti et les actions que nous entreprenons qui détermine notre relation à la mécanique karmique de causes et d'effets constamment à l'œuvre dans nos vies.

Que nous ayons choisi comme idéal Dieu ou la Vérité, quelle que soit la forme qui nous attire, l'effet sera le même. De tels idéaux vont bien au-delà des limitations du karma. Avoir un idéal élevé est un moyen sûr pour dépasser les limitations que nous rencontrons dans la vie. La dévotion à un idéal élevé est le chemin nous permettant de transcender le karma tout en faisant bon usage de ses principes sous-jacents.

Le libre-arbitre existe. Cependant, en faire usage efficacement demande un peu de finesse. Si notre idéal choisi nous amène à faire des choix qui nous permettent de dépasser les influences qui nous distraient, alors nous serons sur le bon chemin. Faire grandir la bhakti en relation avec notre idéal est le premier pas. Ensuite, des opportunités s'offriront à nous pour agir d'une façon qui favorisera notre progrès spirituel. Dans l'approche AYP, nous utilisons un système intégré de pratiques commençant avec la méditation profonde. Quand nous trouvons la force de faire quelque chose pour réaliser notre désir spirituel, la méditation profonde journalière est la clé.

Avec la méditation profonde, nous cultivons la présence naturelle du silence intérieur en nous, une tranquillité immuable qui pénètre toutes nos pensées, émotions et actions. Cette tranquillité innée, également désignée comme pure conscience de béatitude, est au-delà des hauts et des bas de la vie. La vie continue comme avant, mais la tranquillité réside en nous comme un témoin silencieux que nous reconnaissons comme notre Soi éternel. Quand nous prenons conscience de notre Soi au-delà des nombreuses influences de notre vie, cela a un effet profond sur la façon dont nous voyons les évènements. Nous voyons la vie comme une écume sur l'océan de notre tranquillité. Même des évènements catastrophiques ne pourront pas nous atteindre dans notre royaume le plus profond de la conscience du Soi.

Nous transcendons le karma. Nous ne l'éliminons pas. Le karma continue, mais la relation que nous avons avec lui change de même que son rôle dans notre vie.

Une fois la méditation profonde commencée, nous sommes sur la route pour devenir maître du karma et non plus serviteur. Quand nous agissons à partir du silence intérieur, nos actions deviennent capables de transformer les influences karmiques pour favoriser l'évolution et libérer dans la joie plutôt que d'enfermer dans la tristesse. Pour celui qui s'est éveillé à la plénitude d'un silence intérieur qui grandit, les mécanismes du karma deviennent un véhicule pour le développement spirituel. De même, le silence intérieur qui se répand grâce à la méditation profonde journalière nourrit jour après jour la croissance de la bhakti (du désir spirituel). C'est un cycle qui va du désir à l'action et à ses conséquences, conduisant à vivre avec toujours davantage de paix, de créativité et de joie de servir.

Ce changement est graduel. Il s'étend sur des années de méditation profonde et il s'appuie une bhakti qui augmente et sur le cours normal de nos activités dans la vie. Régulièrement, nos actions dans la vie de tous les jours s'élèvent au niveau d'une relation divine. Alors que par le passé nous avons pu dépenser une grande énergie à essayer soit de réparer soit de changer le passé, maintenant nous vivons dans le présent, heureux de ce qui est et nous conduisant d'une façon qui est à la fois immédiatement satisfaisante et qui plante les graines d'un futur meilleur. Tant le passé que le futur peuvent être améliorés en vivant toujours davantage dans le moment présent.

Ce n'est pas en essayant de changer que nous y arriverons. Cela ne marche pas de cette façon. Nous ne pouvons pas décider d'un changement immédiat dans la qualité de notre vie car la vie que nous vivons s'est structurée en nous depuis longtemps. Ce que nous pouvons est de défaire graduellement nos structures grâce au pouvoir de la bhakti et aux pratiques de yoga. En agissant ainsi, nous transformons notre relation au karma. Le karma ne sera pas éliminé. Il sera transformé. On s'imagine que le karma peut être effacé, amené à disparaître. Ce n'est pas le cas. Tant que nous agirons, nous en aurons les conséquences, c'est ainsi que fonctionne le karma. Mais nous pouvons transformer l'influence du karma pour qu'elle soit divine et nous élève. C'est tout aussi vrai du soi-disant karma négatif que du soi-disant karma positif. Le fait que les conséquences nous viennent de nos actions passées ne veut pas dire qu'une coloration particulière doive les accompagner. C'est nous, dans le présent, qui leurs donnons leurs couleurs. Tout karma peut être vu comme bon ou mauvais. A mesure que notre silence intérieur grandit et mûrit, tout le karma devient un tremplin positif pour de nouvelles ouvertures de l'esprit.

Ce n'est pas une expérience passive. Il ne s'agit pas de tuer les désirs. Il s'agit de transformer le désir en un but divin. Nous découvrons que notre désir, toujours insatisfait, a été tout du long le gourou nous faisant régulièrement avancer vers la plénitude. Alors, tous les évènements deviennent des opportunités.

Le mélange de la bhakti, des pratiques spirituelles comme la méditation profonde et de nos actions dans la vie, permet d'harmoniser les influences semées dans le passé et d'accomplir les ouvertures du futur. Tout cela arrive dans le présent. Même s'il a été dit que nous devions "être présent ici et maintenant", on peut compléter en disant: "soyez et agissez ici et maintenant".

Notre engagement ferme et notre abandon actif à notre idéal choisi dans la vie quotidienne fait toute la différence. Une fois que nous avons réalisé notre silence intérieur permanent, nous pouvons faire bon usage du karma, peu importe ce qu'il apporte dans notre vie.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers