Leçon 342 - La bhakti et vos pratiques de yoga
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 26 juin 2009

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Le rôle de la bhakti est omniprésent et essentiel dans la mise en œuvre de vos pratiques de yoga. Nous devons d'abord avoir la bhakti, ce désir d'accomplir notre potentiel le plus élevé afin d'avoir envie de commencer une pratique quotidienne et ensuite de continuer avec tout l'éventail des pratiques de yoga. Poussés par une bhakti toujours plus intense, bhakti stimulée par les pratiques que nous suivons, nous trouvons notre voie en construisant pas à pas une routine quotidienne, en harmonie avec nos propres besoins. Finalement, nous volerons sur les ailes de la bhakti, partageant notre amour et notre influence spirituelle en constante augmentation avec tous, proches ou lointains, que nous verrons de plus en plus comme des manifestations de notre Soi divin.

A travers ce processus, notre bhakti va se développer grâce à la marche en avant de notre purification et de notre ouverture interne. L'accroissement de notre désir spirituel n'est rien d'autre que l'accroissement de notre tranquillité et du flot divin se déversant à travers nous. La bhakti et l'émergence d'une réalité spirituelle sont une seule et même chose. C'est le flot divin de la vie qui toujours recherche l'union de la tranquillité absolue de la conscience de pure félicité avec les expressions énergétiques de la vie dans et autour de nous. Pour celui qui a atteint l'illumination, ces deux éléments (tranquillité et énergie extatique), pleinement intégrés et vécus dans l'Unité, font pleinement partie de sa vie.

Dans la formulation des branches du yoga, la bhakti apparaît clairement dans niyama, les observances, entendues comme intensité spirituelle (tapas) et abandon actif au divin (ishvara pranidhana).

L'intensité de notre abandon à notre idéal choisi, notre faim et notre soif du divin, est une dynamique essentielle de la bhakti conduisant à tout progrès spirituel, notamment au suivi de pratiques quotidiennes comme la méditation profonde, le pranayama de la respiration spinale, les méthodes physiques comme les asanas, mudras et bandhas, la préservation et le travail sur l'énergie sexuelle (brahmacharya-tantra), et l'enquête sans relâche sur la nature de notre Soi dans sa relation au monde.

Toutes les branches du yoga sont naturellement interconnectées dans le système nerveux humain. Chaque pratique que nous suivons influence l'efficacité de toutes les autres pratiques. C'est aussi vrai de la bhakti. La bhakti accroît l'efficacité de la méditation profonde et du pranayama de la respiration spinale, et ces pratiques accroissent l'efficacité de la bhakti. Si nous cultivons notre bhakti et si nous méditons tous les jours, nous nous tournons naturellement vers l'étude de la spiritualité et les autres activités liées à notre éveil. L'interconnexion de toutes les pratiques du yoga se manifeste de cette façon. L'ensemble du yoga est bien plus grand que la somme de ses parties, tout comme l'ensemble du système nerveux humain est bien plus grand que l'addition de ses parties. Le yoga et les capacités spirituelles de l'être humain sont une seule et même chose. Le yoga est directement issu d'un fonctionnement plus élevé de notre système nerveux, et non pas inventé de quelque manière en dehors de lui. La bhakti dans le fonctionnement global du yoga alimente la spirale ascendante du désir, de l'action dans les pratiques, de la purification et de l'ouverture, plus de désir, plus d'action dans les pratiques, plus de purification et d'ouverture, et ainsi de suite...

Où tout cela mène-t-il? A un état permanent de silence intérieur stable, de félicité extatique, de jaillissement d'amour divin et à l'unification d'un soi personnel limité avec le Soi divin infini. Alors la bhakti suit sa route pendant que nous continuons à agir dans le monde pour unifier tous ceux que nous pouvons toucher, visiblement ou invisiblement. C'est le pouvoir de l'amour qui agit partout à travers chaque personne, dissolvant l'illusion de la séparation.

Un aspect essentiel de la bhakti se manifeste dans notre volonté de nous engager dans des actions pratiques pour satisfaire notre soif naissante du divin. S'engager dans des pratiques assises quotidiennes en est la quintessence car des pratiques efficaces, suivies sur le long terme, feront mieux que toute autre action pour accélérer notre bhakti et notre progrès global vers l'illumination. S'engager dans des pratiques en association avec notre bhakti est si efficace que nous pourrons nous payer le luxe d'avoir à ralentir de temps en temps. Il est possible d'avoir trop d'une bonne chose. Alors nous gérons nos pratiques et notre bhakti autant que nécessaire, comme nous en avons parlé dans la leçon précédente. Le "self-pacing" est un aspect des pratiques présent dans tous les écrits AYP.

Une question est parfois posée: "je ne ressens pas de désir spirituel intense et malgré cela je pratique le yoga. Où est donc ma bhakti?"

Si nous avons trouvé la force de nous engager dans des pratiques de yoga quotidiennes, créant et maintenant une habitude, alors la bhakti est bien là. Cela ne se traduit pas forcément par une faim et une soif intense du divin, ou un bouillonnement d'émotions spirituelles. En fait, une détermination silencieuse à suivre notre chemin manifeste une bhakti au moins égale sinon plus grande que celle qui se donne tout le temps en spectacle. L'émergence du silence intérieur est au cœur de notre développement spirituel. Ce silence est cultivé dans notre méditation profonde quotidienne, mais il est possible qu'il soit déjà présent en nous à un certain degré avant même de nous engager sur notre chemin spirituel. La tranquillité est la bhakti, la bhakti est la tranquillité.

La bhakti est aussi l'énergie, comme si la tranquillité sous-tendait et alimentait toute énergie. L'émotion est le mouvement de l'énergie en nous, s'agitant pour satisfaire les désirs profonds de notre cœur. Le moment venu, le côté énergétique de la bhakti est ressenti comme une conductivité extatique et une radiation de tout le corps, c‘est l'éveil de la kundalini, de l'énorme énergie d'évolution qui réside en nous. Cela donne naissance au retrait des sens (le pratyara, une des branches du yoga), et à une relation plus intime avec le flot divin en nous et autour de nous. L'expérience de l'éveil extatique est très remarquable, et parfois nous submerge, nous consumant dans une gigantesque colonne intérieure d'énergie lumineuse ardente, irradiant inévitablement de nous. Notre bhakti joue un rôle clé dans l'apparition du flot énergétique intérieur et elle est aussi influencée par les événements qui se produisent en nous. Notre idéal choisi (ishta) s'étend en conséquence, allant toujours bien au-delà des expériences courantes, aussi spectaculaires puissent-elles être. Un vrai Ishta ne s'endormira jamais longtemps sur ses lauriers. Il recherche toujours le plus élevé en nous.

Donc, la gamme d'expériences que nous pouvons vivre avec la bhakti est diverse et profonde, depuis le détachement du silence intérieur continuel (le témoin) jusqu'aux émotions intenses dues à la perception directe du flot divin jaillissant n'importe où. Plus tard, dans notre voyage, la bhakti nous amènera à une enquête relationnelle (dans la tranquillité) et à l'expérience directe de vivre et servir dans un état de non-dualité (advaïta) perpétuellement libéré. Tout cela est fondé sur notre désir d'ouverture, d'union, et se développe selon les moyens dont nous avons l'inspiration pour promouvoir le processus de la transformation spirituelle humaine.

Toute action dans les pratiques que nous suivons sous l'aiguillon de notre bhakti fait partie du karma yoga, le domaine des causes et des effets. L'action est essentielle. Les pratiques et la manière dont nous les intégrons, enclenchent une relation de cause à effet conforme à notre développement spirituel. Parce que cela construit en nous une relation entre actions et réactions, prévisible et reproductible par chacun sur son propre chemin, nous pouvons dire qu'il s'agit d'une approche scientifique de la transformation spirituelle humaine.

Le karma yoga va au-delà de nos pratiques spirituelles structurées pour influencer notre comportement dans tous les aspects de notre vie de tous les jours. La façon courante de voir le karma yoga est de le voir comme un service sans attentes. Mais, avec les pratiques assises, le karma yoga prend une autre dimension: de même que l'éveil du désir spirituel est une bonne plateforme de lancement pour démarrer ses pratiques, les pratiques sont une bonne plateforme de lancement pour élever naturellement notre conduite dans la vie de tous les jours. En bref, le désir d'accomplissement de notre cœur (notre bhakti) est une route directe vers la méditation assise, et la méditation assise est une route directe vers une action dans le monde qui évolue de plus en plus, vers l'émergence de la tranquillité dans l'action, qui est Unité. C'est une approche efficace pour éclaircir automatiquement le mystère de notre karma et prendre en charge spontanément un service au bénéfice de tous. Nous regarderons cela plus attentivement dans les prochaines leçons.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers