Leçon 332 - Darshan, shaktipat et la toile mondiale de l'éveil
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 20 mai 2009

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Je parcoure ce sentier depuis maintenant quelques années et, en plus de méditer, j'ai participé à des sessions avec Eckhart Tolle, Adyashanti et quelques autres et pour la troisième fois je me fraie un chemin à travers "Je suis Cela"1 de Nisargadatta. Mes collègues me voient le lire à la pause de midi et demandent: "C'est quoi: Cela?".

Quand j'étais avec Tolle et ensuite Adyashanti, j'ai eu des expériences intenses, un immense épanouissement intérieur, suivies de grands découragements une fois de retour à la maison. Après chaque déception, je me suis retrouvé plus ou moins de retour au point de départ, englué dans mon égo, mais d'autant plus déterminé à forcer le passage. Pouvez-vous m'offrir un avis sur la façon dont je pourrai m'en sortir? Dois-je continuer à rechercher des coups de pouce de ceux qui m'ont déjà donné ces flashes d'inspiration? Ou bien, devrais-je chercher un gourou en Inde pour obtenir son shaktipat?

R: On dirait que vous avez attrapé le virus et que maintenant vous êtes en recherche. Continuez à chercher. Bravo!

Il n'y a pas de doute que de s'asseoir auprès de ceux qui sont éveillés et maîtres de leur art est une bonne chose. C'est encore mieux d'avoir une pratique stable et efficace de la méditation à faire chez soi tous les jours. A la longue, ce que nous faisons à la maison entre nos retraites aura beaucoup plus d'effets que les retraites proprement dites. Aucun doute que des personnes comme Eckhart Tolle et Adyashanti puissent donner de grandes impulsions, mais je pense que même eux vous diront que ce que vous faites vous-même pour votre illumination surpasse de loin ce qu'ils peuvent faire. Ils peuvent montrer la lune, mais ils ne sont pas la lune. De même, lire Nisargadatta ou n'importe quel sage réalisé, montre le chemin, est instructif et source d'inspiration. Il y a de l'énergie dans tout cela, en fonction de votre propre engagement et cela aide à attirer les ressources en résonnance avec vous. Mais en définitive, c'est en vous que vous le découvrirez à votre façon. Personne d'autre ne peut le faire pour vous. Pour obtenir des progrès durables, il est essentiel de le comprendre.

Traditionnellement, recevoir le darshan (le darshan est le fait d'être en contact visuel direct avec un maître spirituel et de recevoir sa bénédiction) de quelqu'un qui est éveillé a été la voie habituelle pour ceux qui souhaitaient expérimenter leur propre éveil. Cette tradition perdure à notre époque. Les quelques êtres qui ont vraiment atteint l'illumination continuent à être des aimants pour la multitude qui a soif de salut. Comment ils y sont arrivés reste un mystère et souvent ils ne peuvent pas offrir beaucoup plus que leur présence et une information sur les circonstances de leur éveil. Alors que "ce qui est", leur illumination et le flot énergétique, ne saurait être remis en question, le "comment", c'est-à-dire des méthodes fiables qui peuvent marcher pour tout le monde, soulève souvent bien des questions. Ainsi, les darshans continuent, les efforts pour atteindre l'illumination par osmose continuent, comme il en a toujours été. Ce n'est pas une mauvaise chose, mais pas très efficace si on l'utilise comme la cause première de notre éveil.

Maintenant, nous sommes dans une ère nouvelle où nombre de personnes s'éveillent. Reportez-vous à la leçon 93 qui date de janvier 2004, "Les temps changent". Un tournant majeur a été pris au 20e siècle et maintenant nous en voyons les fruits à mesure que, partout dans le monde, de nombreuses personnes recherchent l'illumination. Plutôt que d'être le produit des darshans, le courant global d'éveil est le produit des millions de pratiquants autour du monde qui pratiquent tous les jours la méditation. Cela ne s'est pas limité à une tradition ou à une méthode particulière, mais s'est produit dans toutes les traditions et les méthodes y compris dans les principales religions où l'éveil commence aussi à se produire. Ainsi, les prodiges de l'illumination trouvent bien plus de compagnie de nos jours. Quantité de gens ont besoin d'être aidés à surmonter l'épreuve et ont besoin d'aide et d'avis pour savoir à quoi correspond cette illumination.

L'éveil proprement dit vient de vous et de vos propres efforts. Pour cela, il y a des méthodes, des causes et des effets connus et l'application de ces méthodes fait la différence quant à la quantité de personnes qui s'éveillent à la présence du témoin en eux et aux implications à long terme qui en résultent dans la vie quotidienne.

Les méthodes...

C'est la raison pour laquelle pendant toutes ces années, les leçons AYP se sont concentrées sur les pratiques plutôt que de chercher où il faut aller pour obtenir le coup de pouce suivant. Il ne s'agit pas de chercher d'abord qui peut le faire pour vous, mais bien de chercher comment vous pouvez le faire pour vous. En conséquence, le conseil est de faire les deux, à votre convenance, continuer à chercher le darshan et le satsang (la compagnie des sages) avec ceux avec lesquels vous vous sentez en résonnance et construire une bonne pratique journalière en accord avec votre style de vie et qui puisse vous servir sur le long terme. De cette façon, ces expériences phares deviendront plus solides et durables et vous aurez beaucoup moins de découragements. A la fin, il n'y aura presque plus de fluctuations et vous serez à l'aise, assis pour le darshan dans une retraite avec un instructeur, à la maison sur votre siège de méditation, occupé au travail ou en train de faire vos courses au marché. Ce sera toujours la même Unité, votre Soi qui se reflète partout où vous allez et dans tout ce que vous faites.

Pour shaktipat, il en va de même qu'avec le darshan, c'est seulement plus ciblé et selon celui qui le donne l'effet peut être plus durable. Néanmoins, l'impact le plus important continuera à dépendre de vos pratiques journalières et de la façon dont vous intégrerez dans vos activités journalières le silence intérieur ainsi gagné. Ce genre d'aide énergétique peut ou non vous attirer. C'est quelque chose de délicat. Reportez-vous à la leçon 146 qui traite de shaktipat. Dans cette leçon, il est souligné qu'à notre époque de changement et d'élévation de l'énergie spirituelle grâce aux millions de pratiquants autour du monde, nous bénéficions en permanence de l'influence de l'évolution qui à chaque moment accélère notre purification et notre ouverture. De ce fait les pratiques spirituelles deviennent toujours plus efficaces. Ce qui avant prenait une heure de méditation peut maintenant être accompli en quelques minutes. C'est pour cette raison que le "self-pacing" est devenu aussi important dans l'application des méthodes AYP et dans toutes les autres approches de l'éveil spirituel, y compris du darshan et de shaktipat. Partout, étudiants et instructeurs lui donnent de plus en plus d'attention. L'éveil spirituel de l'ensemble de l'humanité ne fait plus question. Pour tous ceux qui ont des yeux pour voir, il ne fait aucun doute que quelque chose de profond est en train de se produire. Maintenant, la question est plutôt de savoir comment le gérer. Nous avons donc beaucoup à faire, avant et après ces expériences intenses que vous mentionnez.

Même si l'enthousiasme et des efforts soutenus sont certainement des atouts pour le voyage, "passer en force" n'est pas toujours la meilleure solution. En fait, personne ne "passe en force". Il s'agit au contraire de "s'abandonner", de lâcher prise, tout particulièrement de notre propre attachement à l'identification de notre conscience.

Dans l'approche AYP, c'est un processus à deux étapes. D'abord, nous cultivons le silence intérieur immuable, le témoin, avec la méditation profonde quotidienne. Ensuite, en enquêtant avec douceur, nous relâchons petit à petit notre identification aux processus mentaux qui nous enferment dans l'obsession "du moi et du mien". Tout cela se dénoue graduellement, avec en arrière-plan un socle de silence intérieur semblable à un grand oreiller pour nous rattraper, d'où moins de chutes. Cela reste le scénario de base même s'il y a bien des méthodes additionnelles et des étapes que nous pouvons incorporer au processus tout au long du chemin. Il devient plus aisé de laisser aller en permanence. En même temps, nous avons de nouveaux défis pour stabiliser les éveils qui se produisent partout.

Un réseau global de l'éveil est en train d'émerger. Il n'est pas physique au premier chef, même s'il a ses composants physiques donnant naissance à un réseau d'énergie englobant toute la planète. Il y a partout de plus en plus d'enseignants, dont un grand nombre grâce à leurs expériences directes vont plus loin que les enseignements traditionnels. Il y a les capacités illimitées d'internet qui rendent possible un large partage de la connaissance et des expériences et la création de groupes pratiquant simultanément la méditation tout autour du globe. Ainsi, en addition aux sessions individuelles de pratique journalière de millions de personnes 24 heures sur 24, en une vague d'énergie voyageant continuellement autour du monde, nous avons des sessions périodiques synchronisées dans le temps se produisant quand de nombreux participants plongent profondément dans le silence intérieur au même moment. Le pouvoir d'un groupe global de pratique est palpable et son importance ne peut être sous-estimée. Si une participation au groupe global de méditation qui se fait chaque week-end vous intéresse, reportez-vous au "AYP Support Forum topic"2.

Le réseau global de l'éveil devient plus fort chaque année. Chaque pratiquant et chaque enseignant est un chainon dans cette immense toile d'énergie. Personne n'est seul. Chacun y contribue avec sa méditation journalière et avec chaque rassemblement spirituel, ce champ d'énergie qui monte sans cesse profite à tous. Allez de l'avant selon ce que vous pensez être bien et que votre chemin vous apporte ce qu'il y de mieux!

Le gourou est en vous


N.d.T.:
  • 1. En anglais "I Am That", traduit en français sous le titre "Je suis" (Editions, Les Deux Océans, 1982)
  • 2. Pour plus de détails sur les groupes de méditation AYP, reportez-vous à la page liens et à la newsletter no.28.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers