Leçon 315 - Le lavage intestinal
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: 11 mars 2009

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Le shatkarma dhauti ou lavage intestinal , qui implique de boire une grande quantité d'eau salée pour nettoyer la totalité du circuit gastro-intestinal (GI), est une méthode plus complète et plus pénible que basti, le lavement yogique. Le sel empêche une digestion immédiate et l'eau passe à travers la totalité du circuit digestif faisant tout partir.

Cette méthode a été utilisée par les yogis pendant des siècles et quelque chose de similaire est utilisé dans les temps modernes pour vider le circuit digestif avant une intervention médicale majeure comme la chirurgie.

Dhauti ne doit pas être fait souvent. Il épuise l'équilibre biochimique naturel bien plus que basti. Le faire toutes les semaines ou même tous les mois serait déjà trop. Plusieurs fois par an, tout au plus, est une approche plus équilibrée.

Pour pratiquer dhauti, nous buvons environ deux litres d'eau salée (deux cuillérées à thé de sel par litre) lentement, mais régulièrement, verre après verre, pendant environ 15 minutes. Faire un nauli léger (voir leçon 129) entre les verres d'eau permettra d'aider le flux interne. Ensuite, couchez-vous sur le côté gauche pour un meilleur écoulement à travers les intestins pendant environ 20 minutes. Ensuite, allez aux toilettes si l'urgence ne vous y a pas déjà envoyé.

Il vaut mieux compter au moins 30 minutes pour l'élimination, qui va se produire par à-coups, ensuite se coucher et se reposer. Le sel oblige l'eau à passer directement à travers la totalité de l'appareil GI pour une bonne élimination. En plus du nettoyage, cette méthode peut être temporairement épuisante à cause de la perte des éléments biochimiques et des essences vitales qui résident dans le circuit GI.

En vérité, basti (le lavement yogique, voir la leçon 314) est une méthode plus pratique. Elle peut se faire bien plus facilement et rapidement avec une fréquence journalière, si c'est désiré et elle n'est pas épuisante. En fait, basti augmente le flux de l'énergie interne, une fois que la conductivité extatique commence à s'élever dans la neurobiologie. Basti stimule une meilleure digestion dans le circuit GI, en amont du côlon, alors que dhauti suspend temporairement toute la digestion jusqu'à ce que l'appareil GI récupère d'avoir été complètement lessivé. C'est bien la raison pour laquelle il est recommandé d'utiliser dhauti avec parcimonie, particulièrement quand la conductivité extatique s'élève.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers