Leçon 259 - Peur et illumination
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mardi 5 avril 2005

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: J'ai une anxiété chronique continuelle, des pensées récurrentes de peur et de négativité. Je fais beaucoup de méditations, du chi gong et du yoga. Tout cela m'a aidé à la réduire, mais je n'arrive pas à m'en délivrer complètement. Je suis en train d'essayer la méditation que vous avez suggérée. Il y a-t-il d'autres techniques dans vos leçons qui seraient plus utiles que d'autres pour porter remède à mon problème? Je suppose que la méditation est la clé du problème.

Nombre de pratiques suggèrent un rappel de soi continuel, d'être dans le moment présent, de placer sa conscience dans telle ou telle partie du corps, de respirer dans le ventre, etc.... 24 heures sur 24. Il y a-t-il une pratique similaire dans AYP que je pourrais essayer de faire tout le temps.

R: Cultiver le silence intérieur réduira, avec le temps, notre tendance à laisser la peur nous diriger. Avec la méditation profonde, vous êtes sur le bon chemin. Toutefois, comme vous le constatez, la solution ne vient pas en un jour. Elle demande de la persévérance. Ajouter petit à petit les pratiques additionnelles décrites dans les leçons (la respiration spinale vient ensuite) aidera à approfondir le flux de la conscience de pure félicité dans notre système nerveux et à progressivement alléger la morsure de la peur. L'idée n'est pas d'éliminer la peur. Le but est de déplacer systématiquement le centre de notre conscience au-delà de la peur elle-même.

Quelle est la nature de la peur? Elle est le produit de la perception profondément enracinée que nous allons perdre quelque chose, nos possessions, notre santé, notre vie. Ne pourrons-nous jamais nous délivrer de la peur? Non, je ne pense pas. C'est une fonction biologique qui a un but, agir de façon à assurer notre sauvegarde. La peur est un des moyens utilisés par la nature pour assurer la préservation des espèces.

Si nous ne pouvons pas nous débarrasser de la peur, quelle est la meilleure façon d'entrer en contact avec elle? Le chemin est de cultiver notre capacité à aller au-delà dans la conscience de pure félicité. Nous pourrons, alors, utiliser la peur d'une façon rationnelle. Quand un camion fonce sur nous, nous nous écartons de son chemin. De cette façon. Si des factures s'accumulent et que nous n'avons pas assez d'argent allons-nous rester assis en nous tordant les mains? Certainement pas si nous sommes fermes dans notre silence intérieur. Nous continuerons à ressentir la peur, mais nous agirons plus rationnellement pour trouver les solutions à nos défis. La peur sera une voix qui nous dit « Il faut faire quelque chose».Par exemple, j'ai un peu peur de voir les leçons d'AYP disparaître d'internet suite à un accident. Que vais-je faire? Je vais examiner les moyens de faire une sauvegarde. N'est-ce pas une façon rationnelle d'utiliser la peur?

La peur irrationnelle est le produit d'un système nerveux déséquilibré. Nous pouvons être nés avec ou l'avoir nourrie par notre façon de vivre. Souvent ce sont les deux, l'une conduisant à l'autre dans un cycle de causes et d'effets, des comportements transportés vie après vie. Le Yoga peut briser ce cercle. La peur, comme toute émotion, peut être transformée en bhakti. La peur peut devenir une grande amie sur le chemin spirituel. Nous pouvons modifier nos réactions de sorte que plus nous avons peur plus nous voudrons agir pour avancer vers l'illumination. C'est la façon la plus élevée d'utiliser la peur. Pour plus de détails sur la façon d'utiliser la bhakti, reportez-vous à la leçon #67.

On dit qu'un héros est un couard qui a appris à se servir de sa peur pour accomplir de grandes actions. Comme tout le monde, vous avez cette immense énergie émotionnelle qui peut être convertie dans de grandes choses, même en illumination. C'est ce que vous faites maintenant avec vos pratiques, n'est-ce pas? Votre peur vous conduit vers un chemin très élevé.

Quant à faire des pratiques toute la journée, le rappel de soi, etc., avec AYP nous recherchons un équilibre entre les pratiques assises et une activité journalière normale. Dans nos séances assises, nous amenons une fusion profonde entre la conscience de pure félicité et la montée de la conductivité extatique, et ensuite nous allons vers notre activité journalière avec la volonté de bien faire dans le monde quelque soit notre travail ou notre rôle dans la vie. Avec le silence intérieur cultivé le matin nous n'avons plus besoin d'y penser toute la journée pour l'intégrer dans notre système nerveux. Nous allons de l'avant dans l'activité. Cela suffit.

Le rappel de soi est quelque chose qui viendra naturellement à mesure qu'avec le temps notre perception change. Dans l'approche d'AYP, le rappel de soi est un effet beaucoup plus qu'une cause. C'est une expérience qui naît naturellement dans notre vie en faisant les pratiques assises quotidiennes et en allant et étant dans le monde sans aucune prétention. Nous entrons simplement dans le silence, lâchons prise, et ensuite, nous agissons en suivant les désirs de notre cœur. C'est tout. Le reste est automatique. Avec le temps, le système nerveux sera transformé de façon spectaculaire par ce cycle, rentrer en soi-même et en sortir. Si nous voulons en faire plus, la meilleure chose est de travailler à construire nos pratiques assises deux fois par jour, en appliquant les principes d'une bonne gestion. Votre système nerveux sera chargé de plus en plus de silence intérieur et de félicité extatique et vous intégrerez ces qualités dans vos activités quotidiennes habituelles. Notre activité deviendra une adoration du divin en nous et autour de nous. Cette adoration ne sera pas une pratique forcée, mais un effet, un effet joyeux et naturel d'avoir cultivé le divin tous les jours dans nos pratiques assises.

Tous les jours nous prenons de nombreuses décisions. Avec le temps, nos décisions seront colorées par notre constance intérieure, par la félicité extatique et l'amour divin naissant. Même nos peurs seront imprégnées par le divin et nous agirons en conséquence. C'est de cette façon que les choses changent. Soyez à l'aise avec vos pratiques et avec votre vie de tous les jours. Acceptez vos émotions négatives. Ne vous jugez pas vous-même trop sévèrement. Sans forcer, tournez votre énergie émotionnelle vers vos pratiques de yoga. Tout ira bien. Gardez le cap avec les pratiques deux fois par jour et tout le reste viendra naturellement.

Je vous souhaite un plein succès sur le chemin que vous avez choisi. Courage!

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers