Leçon 253 - Une liste de livres et une brève histoire de l'introduction du Yoga en occident
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mercredi 2 février 2005

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Nous avons tous le désir d'étudier la littérature spirituelle. Une fois commencée notre méditation quotidienne, ce désir tend à augmenter, parfois de façon spectaculaire. Pourquoi?

Cela ressort de tout ce que nous avons expérimenté et discuté dans les leçons AYP. Une petite purification et ouverture de notre système nerveux suffit pour libérer un courant de lumière divine venu de l'intérieur. Dès que cela se produit, nous commençons à comprendre que dans le yoga tout se tient. Tout d'un coup nous devenons davantage conscients. Si nous avons médité nous ressentons davantage le désir de lire les écritures et les livres traitant de spiritualité. Nous voulons en savoir plus. Ensuite nous voulons nous engager dans davantage de pratiques: pranayama de la respiration spinale, asanas, mudras, bandhas, samyama, et ainsi de suite.

Le désir d'étudier se réfère à la seconde branche du yoga, les niyamas. Rappelez-vous de la leçon #149, nous nous fions principalement à la méditation, au pranayama et aux autres pratiques au cœur du yoga à huit branches pour stimuler les yamas (contrôles) et les nyamas (observances). Ce sont les codes de conduite que nous trouvons dans toutes les religions. L'étude de la spiritualité est « svadhyaya » un des cinq niyamas. L'étude de la spiritualité est en fait l'étude du Soi, notre Soi divin, ce qui est le sens exact du mot svadhyaya. Plus nous avançons dans la purification et l'ouverture de notre système nerveux, plus nous voyons les écritures comme un prolongement de la connaissance qui bouillonne en nous. Nous nous identifions toujours davantage avec les écritures spirituelles car elles sont pour nous un miroir. A la fin nous n'avons plus besoin d'aucun livre. Nous sommes devenus « le livre» et nous lisons directement la connaissance divine de notre Soi divin tout le temps, en nous et autour de nous. Jusqu'à ce que nous ayons atteint cet état, les livres de papier (et aujourd'hui numériques) sont bien utiles. Dieu merci, les grands sages et enseignants à travers les siècles ont pris le temps d'écrire leurs expériences et leurs méthodes.

Ces dernières semaines je les ai passées à la bibliothèque locale pour faire une liste de livres. Pour finir elle contient plus de 400 titres. Vous savez maintenant où j'étais ces derniers temps, avec mon troisième œil dans les livres sacrés! Vous pouvez trouver cette liste à:

http://www.aypsite.com/booklist.html

Ainsi qu'expliqué dans l'introduction à cette liste, ce n'est pas une liste de livres obligatoires. Lire 400 livres n'est pas un prérequis à l'illumination. Avec des enseignements allant droit au but, une pratique journalière inspirée et une bonne dose de bon sens, on peut y arriver avec très peu de livres. Mais, en ce qui concerne la lecture, nous avons tous des besoins et des appétits différents, c'est pourquoi il a été décidé de créer une liste suffisamment large pour que chacun y trouve son bonheur. C'est une ressource similaire à la page liens d'AYP qui mentionne également nombre de titres de littérature spirituelle. La liste des livres est un endroit où vous pouvez aller et que vous pouvez parcourir pour une information inspirante et utile en rapport avec le chemin spirituel que vous avez choisi. Des liens sont mentionnés sur cette liste vers Amazon.com et d'autres sites sur internet afin que vous puissiez trouver des informations complémentaires sur tel ou tel livre figurant dans la liste et sur ceux qui leur sont reliés. La liste avec ses nombreux liens est en quelle que sorte une bibliothèque spirituelle, une ressource étendue. La liste n'est pas exhaustive et n'a pas l'intention de l'être. Ce sont quelques gouttes dans l'océan de toute la littérature spirituelle. Si vous utilisez les liens de la liste, vous pouvez trouver encore des centaines de titres. La liste de livres d'AYP peut être un point de départ pour de nouvelles découvertes dans la littérature spirituelle, si c'est ce à quoi vous vous sentez appelés sur votre chemin. Si vous ne l'êtes pas continuez simplement vos pratiques journalières. Comme déjà mentionné, en fin de compte, vous êtes «le livre ».

Le yoga en occident
Il y a un autre avantage à cette liste de livres. Etant un compte-rendu des traductions en anglais et des écrits sur la philosophie et les méthodes spirituelles de l'Orient, elle trace pour nous une ébauche de la façon dont le Yoga s'est introduit en Occident pendant approximativement ces 150 dernières années. C'est une histoire fascinante. Il y a déjà été fait allusion dans la leçon #93, « Les temps changent ». Maintenant nous allons donner plus de détails en nous référant à la liste de livres.

Au milieu du 19ème siècle, l'Inde était sous la domination coloniale de l'empire britannique. C'est à ce moment que la migration du yoga vers l'ouest a commencé. Les traductions en anglais de la Bhagavad-Gita, de quelques Upanishads essentielles et d'autres écritures firent leur chemin chez des penseurs occidentaux tels que Ralph Waldo Emerson, Henry David Thoreau, et d'autres. Bien que les pratiques du yoga ne fassent pas partie de cette transmission, ces intellectuels furent profondément influencés sur le plan philosophique. A cette époque, les écrits de l'Orient ont joué un rôle essentiel dans l'émergence en Nouvelle Angleterre du mouvement « Transcendantaliste ». Pour ces penseurs il devenait clair qu'il y avait quelque chose que les sens ne pouvaient pas percevoir, quelque chose qui était la source du monde manifesté. Les transcendentalistes décidèrent de vivre à partir de ce niveau, à partir de l' « Ame Universelle »1 suivant la terminologie d'Emerson. Il faisait ainsi allusion à la pure conscience béatifique qui anime tout ce qui existe. Les transcendentalistes ressentaient l'appel pour une vie plus simple, plus conforme à l'éthique, vécue proche de la nature. Cette approche se retrouve dans les écrits inspirés de cette période.

Vers 1875, un groupe fut formé à New York appelé la « Société Théosophique » consacré à dévoiler les mystères de l'occulte. A cette époque, le mot «occulte » signifiait simplement ce qui ne peut être perçu par les sens externes. Les séances et le surnaturel faisaient alors fureur, et la théosophie capitalisait sur cet intérêt populaire tout en le faisant progresser. Fondée par Helena Blavatsky et William Judge, portée ensuite par Annie Besant après le tournant du siècle, la Société Théosophique prit la tête en ouvrant la porte à la philosophie de l'Orient. Elle a excellé en fournissant un aperçu de la vie intérieure, des mondes intérieurs, de l'évolution de la conscience, et des possibilités divines de l'humanité à travers les écrits de Blavatsky, Judge, Besant, Charles Leadbeater, Arthur Powell et d'autres. Ces livres sont référencés sur la liste de livres dans la catégorie Théosophie2.

Plus important, la Société Théosophique établit rapidement son quartier général près de Madras en Inde et établit un contact direct avec des yogis avancés qui purent conseiller à travers des rencontres directes et des lettres. La Société Théosophique devint ainsi un pipeline de la connaissance yogique vers l'Ouest principalement à travers ses écrits et a continué à jouer ce rôle par la publication dès la fin du 19ème siècle de centaines de livres. Nombre de ces livres sont des traductions des écritures de l'Inde. Même ainsi, la Société Théosophique s'est rarement aventurée au delà de la philosophie proprement dite et n'a jamais conduit une réelle expansion de la conscience occidentale de la philosophie/théorie à une participation directe au processus de la transformation spirituelle de l'humanité à travers un système cohérent de pratiques yogiques. Cela fut fait par d'autres.

On doit également à la Société Théosophique d'avoir découvert Krishnamurti et d'avoir cherché à en faire « l'instructeur du monde », bien qu'en définitive il ait refusé à la fois le titre et le parrainage, continuant à donner des conférences et à écrire à partir de son centre aux USA3 depuis les années 1920 jusqu'à sa mort en 1980. Ses livres sont nombreux, la plupart composés à partir de ses conférences. Son refus du statut de gourou s'étendait au refus de toutes pratiques structurées, ce qui l'a fait parfois surnommer le gourou du « ne rien faire » (voir la leçon #84). Néanmoins son influence a été immense. On peut le voir comme le premier a avoir enseigné la non-dualité (advaita-vedanta) à l'Ouest, bien que, certainement, il aurait également refusé d'être ainsi catalogué.

Dans le même temps, fin 19ème, début 20ème, en Inde, des yogis avancés faisaient la jonction avec leurs occupants britanniques. L'un des plus remarquables était un magistrat colonial, Sir John Woodroffe, qui devait s'engager profondément dans le culte du tantra, obscur à l'époque et écrire environ une douzaine de livres sur sa philosophie et ses pratiques sous le nom de plume, « Arthur Avalon ». Les livres de Woodroffe sont si lumineux et complets qu'ils ont inspiré un renouveau du tantra en Inde. Le couronnement de son œuvre est en 1919 "The Serpent Power" (« La Puissance du Serpent ») qui, plus qu'aucun autre livre en anglais dans ce domaine, détaille les méthodes du yoga, du tantra et de l'éveil de la kundalini. Encore aujourd'hui c'est un ouvrage de référence pour les yogis et yoginis aussi bien à l'Est qu'à l'Ouest.

Alors que des écritures de bonne qualité faisaient une première apparition à la fois avant et après l'aube du 20ème siècle, le yoga avait encore besoin de la venue de vrais yogis en Occident pour pouvoir prendre fermement racine. Et, ils vinrent...

Ramakrishna fut l'un des plus grands sages de l'Inde de la fin du 19ème siècle. Il a démontré comment un être humain peut atteindre l'illumination à la fois par des méthodes de l'Est et de l'Ouest. Il est considéré comme l'un des plus grands bhakti yogis ayant jamais existé. Grâce à son intense dévotion pour le divin, tout le reste du yoga a jailli de lui comme d'une fontaine. Plusieurs années après sa mort en 1886, son principal disciple Swami Vivekananda vint en 1893 à Chicago au Parlement Mondial des Religions. Il fit immédiatement sensation et passa les sept années suivantes à voyager et à donner des conférences à travers les Etats-Unis et l'Europe. A la suite de son travail, une organisation mondiale appelée la « Vedanta Society » a fleuri ainsi qu'une autre en Inde: « L'Ordre de Ramakrishna ». Vivekananda n'a pas vécu pour voir leur croissance. Il mourut en 1902. Des décades plus tard ses essais et conférences ont été publiés dans une série de livres facilement accessibles couvrant les principales branches du yoga,- karma, bhakti, jnana et raja. Il est possible de les trouver sur la liste de livres4. En plus d'être une organisation religieuse mondiale avec des équipements et des praticiens, la Société Védantique a rempli un rôle comparable à celui de la Société Théosophique en publiant la littérature de l'Orient. Elle l'a fait avec davantage d'autorité ayant été fondée par les disciples de Ramakrishna et de Vivekananda. Certains livres célèbres sur le Vedanta comprennent ceux de Swami Prabhavananda et de Christopher Isherwood dans les années 1940 et 1950 sur la Bhagavad Gita, Upanishads, Shankara, Pantanjali's Yoga Sutras, Jésus et d'autres. Toutefois, de même que la Société Théosophique, la Société Védantique a peu fait pour apporter les pratiques réelles du Yoga à l'occidental moyen. Cela devait incomber à d'autres, désireux d'écarter le voile du secret entourant la connaissance des pratiques du yoga depuis des siècles.

Sir John Woodroffe fit beaucoup pour aider à ouvrir le chemin avec la « Puissance du Serpent » en 1919. Avant cela, il y eu en Occident quelques écrits sur des pratiques directes de yoga. Dans la première décade du 20ème siècle, une série de livres fut publiée sous le nom de « Yogi Ramacharaka ». Il s'agissait d'une collaboration entre un américain, William Atkinson et Baba Bharata, un yogi qui était intervenu au Parlement Mondial des Religions en 1893. Les origines de Baba Bharata sont floues. On suppose qu'il était disciple d'un Yogi indien Ramacharaka qui vivait en Afrique du Sud. Quoi qu'il en soit les livres étaient là et contenaient plus de détails sur les pratiques de yoga que tout ce qu'on avait pu voir avant en Occident (les livres de Vivekananda ne furent publiés que plusieurs décades plus tard). Le livre de Ramachakara appelé la "Science of Breath" est particulièrement intéressant. C'est un bon début pour le pranayama, même selon les standards actuels. Ses "Fourteen Lessons in Yoga Philosophy", "Advance Course in Yoga Philosophy" et d'autres encore sont également une source d'inspiration.

Ainsi, en Amérique, aux alentours de 1900, nous avons deux yogis avec un impact significatif; Vivekananda se rendit également en Europe. En Europe, la sagesse orientale eut une influence sur les approches inimitables basées sur l'intellect de plusieurs enseignants européens réputés du début du 20ème siècle, y compris Rudolf Steiner (qui fut d'abord théosophe), G.I. Gurdjieff et PD Ouspensky. Plus tard, les systèmes de yoga proprement indous se répandront en Europe à partir de l'Inde et des Etats-Unis.

En 1920, l'Ouest accueillit son premier maître de yoga sur le long terme, Paramahansa Yogananda, de la lignée du Kriya Yoga. Il se fixa à Los Angeles pendant environ 30 ans jusqu'à sa mort en 1952. Il voyagea énormément à travers les Etats-Unis et l'Europe, initiant partout les disciples aux méthodes du Kriya Yoga. Yogananda était une personnalité spirituelle puissante et influença profondément les milliers de personnes qu'il rencontra. Par son livre bien connu, « L'autobiographie d'un Yogi », publié en 1946, il a continué à ouvrir les vies de millions de personnes à leur royaume intérieur.

En 1958, l'Ouest vit l'arrivée d'un autre grand yogi quand Maharishi Mahesh Yogi atterrit à Los Angeles. Dix ans plus tard, après que les Beatles et d'autres célébrités occidentales l'aient rejoint, son enseignement de la Méditation Transcendantale devint un phénomène mondial. Le Maharishi a permis à des millions de personnes de trouver leur chemin vers le silence intérieur par une pratique journalière. Il fonda des centres pour l'enseignement, des universités, et de nombreuses autres organisations et institutions dans le monde entier, toutes basées sur la simplicité et le pouvoir de la pure conscience de félicité, la source silencieuse à l'intérieur de nous tous. Dans les années 1980, le Maharishi donna le coup d'envoi en Occident à l'Ayurveda (le système indien de médecine basé sur le yoga), qui eut aussi un immense impact sur des millions de personnes. Deepak Chopra et d'autres qui travaillent à amener l'Ayurveda et les méthodes yogiques dans le courant principal de la société occidentale ont fait leurs classes avec le Maharishi. Son livre phare, "The Science of Being and Art of Living", publié en 1963 est un classique.

Grâce au travail de ces trois géants, Vivekananda, Yogananda et le Maharishi, l'Ouest a connu une explosion du Yoga à partir des années 1960. Certainement il y a eu d'autres enseignants et d'autres lignées de connaissance yogique avant eux et, à partir des années 1960, des centaines d'autres apparurent à mesure que de plus en plus de yogis indiens et d'enseignants écrivaient des livres en anglais et/ou venaient à l'ouest. Il n'est pas possible de parler de tous dans cette brève histoire. Il faut cependant en mentionner quelque uns qui par leurs écrits ont joué un rôle important en rendant la connaissance des méthodes de yoga plus accessible aux novices.

Swami Satyananda - Un des principaux disciples du grand Swami Sivananda de l'Inde, fondateur de l'école de yoga Bihar. Ses livres sont parmi les plus révélateurs des pratiques du yoga, du tantra, du kriya et de la kundalini. Son livre le plus connu est le "Kundalini Tantra", publié en 19845.

Swami Rama - D'abord Shankaracharya (un poste religieux élevé en Inde), et un peu marginal, Swami Rama arriva aux Etats-Unis en 1971 et démontra sous contrôle scientifique des capacités « supra normales ». Il fonda ensuite l' « Himalayan Institute » en Pennsylvanie, enseigna de nombreux étudiants et écrivit quelques uns des meilleurs livres de yoga que l'on ait pu voir, faisant ainsi une immense contribution à la littérature. Ses livres importants sont trop nombreux pour être tous cités, reportez-vous à la liste de livres pour certains d'entre eux. Deux des favoris sont son autobiographie spirituelle, "Living with the Himalayan Masters", et son nouveau classique sur le yoga de la kundalini/tantra, "Path of Fire and Light".

Ramana Maharshi et Nisargadatta Maharaj - Deux géants de l'Advaita-Vedanta du 20ème siècle, sans aucun lien l'un avec l'autre. Bien que n'ayant jamais quitté l'Inde, tous les deux ont eu une influence majeure sur la pensée occidentale et la pratique de la « recherche du Soi » (self-inquiry), c'est-à-dire la connaissance de la nature non duelle de l'existence. Ramana fut découvert au début du siècle par le journaliste anglais Paul Brunton qui le fit connaître à l'ouest par son livre fameux « L'Inde secrète ». Nombre des paroles de Ramana Maharshi ont fait l'objet de livres. Nisargadatta est devenu très connu à la fin du 20ème siècle grâce à la génération du baby-boom qui s'asseyait à ses pieds en Inde et par son gros livre sur l'Advaita et la recherche du Soi, « Je suis ».

BKS Iyengar - Peut-être le plus grand (certainement le plus infatigable) hatha yogi du 20ème siècle. Son livre "Light on Yoga"6 paru en 1965 reste un livre phare pour les pratiquants de hatha yoga dans le monde entier.

Swami Sivananda - Ce médecin devenu yogi fut l'un des auteurs les plus prolifiques du yoga, ayant écrit plusieurs centaines de livres. Malheureusement seule une partie est disponible à l'Ouest. Reportez vous à la liste de livres ainsi qu'à beaucoup d'autres en suivant le lien avec la « Divine Life Society » en Inde, fondée en 1936. Bien que relativement peu connu à l'Ouest, Swami Sivananda a considérablement favorisé l'émergence du yoga à travers le monde7.

Swami Narayanananda - Un autre des principaux disciples de Sivananda. Il voyagea en occident et écrivit des livres détaillant les pratiques du yoga, notamment, "The Primal Power in Man or The Kundalini Shakti" et "The Secrets of Prana, Pranayama and Yoga Asanas".

Gopi Krishna - Bien que Gopi Krishna qui se présentait lui-même comme un hindou tout à fait ordinaire n'ait pas apporté une grande contribution dans le domaine des pratiques avancées de yoga, il nous a certainement laissé une impression durable avec sa relation, à faire dresser les cheveux sur la tête, de son voyage qui a duré de nombreuses années à travers l'éveil de la kundalini. Il écrivit plusieurs livres sur ce sujet et d'autres encore plus nombreux ont été écris à son sujet. Un des plus connus est "Kundalini: The Evolutionary Energy in Man", sorti en 1967.Pendant que nous sommes sur le sujet de la kundalini, à vous faire dresser les cheveux sur la tête, vous pouvez également regarder de Lee Sannella "Kundalini - Psychosis or Transcendence?", une étude parue en 1976 de cas de kundalini. Maintenant, nous en savons beaucoup plus sur la kundalini qu'à l'époque. De nos jours, la plupart des expériences déplaisantes de kundalini racontées par Gopi Krisnha et d'autres pourraient être évitées sans pour autant sacrifier les progrès. En fait les progrès peuvent être beaucoup plus rapides sans symptômes excessifs car nous n'avons pas à être constamment sur la défensive par peur des énergies internes canalisées de façon incorrecte. Dans ce cas nous avons renversé l'expression populaire « pas de peine, pas de gain » en « moins de peine, plus de gain »8.

Osho (d'abord connu comme Rajneesh) - Se décrivant lui-même comme « un mystique spirituellement incorrect », Osho fit réellement bouger les choses à l'Ouest, dans les années 1970, en nous faisant connaître les principes et les pratiques du tantra. Il couvrit toute la gamme, cautionnant de longues séances de sexe pré- orgasmique. Ses disciples devinrent un peu dérangés ce qui pour finir l'obligea à quitter l'Oregon (USA) pour revenir en Inde à Poona où il devait décéder en 1990. Ses enseignements continuent à prospérer à Poona et nombreux sont ceux autour du monde qui continuent à être influencés par ses écrits. Son principal ouvrage est « The Book of Secrets », un énorme commentaire sur les écritures vieilles de 4000 ans du Vigyan Bhairava, commentaire qui couvre pratiquement tout ce qu'il y a dans le yoga et le tantra du point de vue des pratiques. Si vous êtes intéressé par le Vigyan Bhairava (également connu comme les 112 pratiques), il en existe deux versions sur la liste de livres « Zen Flesh Zen Bones » par Paul Reps, et « Vijnanabhairava or Divine Consciousness » par Jaideva Singh. Le Vigyan Bhairava peut également être trouvé en ligne dans AYP links sous « Centering Practices ». Osho réussit à écrire 1,000 pages de commentaires sur ce texte succinct. Elles en valent la peine9.

Swami Muktananda - Muktananda, un autre des yogis venus aux USA dans les années 1970 a fait une forte impression en proposant « shaktipat » dans son approche du yoga. Un coup d'œil ou un contact et vous étiez éclairé par la kundalini avec illumination garantie. Vraiment facile! En fait, c'était plus sérieux que cela et Muktananda offrait un suivi avec un programme de pratiques de yoga à faire après cette décharge initiale. Son livre le plus connu est son autobiographie spirituelle, "Play of Consciousness"10, publiée en 1974, qui donne un récit fascinant du processus de l'illumination.

Norman Paulsen - La "Sacred Science" de Norman Pausen, publiée en 2000, est un des quelques livres qui entrent dans le détail des méthodes principales du Kriya Yoga (pranayama de la respiration spinale). M.Paulsen est un disciple direct de Paramahansa Yogananda. Le livre "Kundalini Tantra", de Satyananda mentionné ci- dessus couvre également en détail la respiration spinale (kriya) quoique dans ce cas il s'agisse d'une forme différente venant de la tradition de Sivananda.

Les yogis/auteurs mentionnés ci-dessus sont quelques uns des principaux qui ont et qui continuent à influencer l'émergence du yoga en Occident. Il y a d'autres auteurs sur la liste de livres. Beaucoup d'autres n'y figurent pas, et sûrement certains d'entre vous me le feront remarquer. Comme je l'ai mentionné cette liste n'est pas exhaustive. Sentez-vous tout à fait libre de suggérer d'autres livres qui pourraient aider à mieux connaître les méthodes aptes à transformer l'homme spirituellement.

Nous voudrions aussi rappeler les principales écritures de l'Inde citées sur la liste de livres. Pour certaines il existe plusieurs versions. Les auteurs/traducteurs/commentateurs sont mentionnés en regard des écritures afin que vous puissiez les trouver facilement sur la liste des livres.

Bhagavad Gita - Judge, Kriyananda, Maharishi, Mitchell, Prabhavananda, Sivananda

Upanishads - Pandit Aurobindo, Prabhavananda, Ramacharaka, Yogashakti, Rama

Patanjali Yoga Sutras - Iyengar, Aranya, Prabhavananda

Hatha Yoga Pradipika - Svatmarama, Akers

Gheranda Samhita - Yogashakti, Mallison

Vigyan Bhairava - Reps, Singh

Narada Bhakti Sutras - Narada

Sandilya Bhakti Sutras - Harshananda

Avadhuta Gita - Dattatreya

Astavakra Samhita - Nityaswarupananda

Siva Sutras - Singh

Bouddhisme - Evans-Wentz

Taoïsme - Chang, Chia, Huang, Luk, Po-Taun

Judeo/Christianisme - Griffiths, Mitchell, Prabhavananda

Mystiques occidentaux - Buber, Da Free John, Kavanaugh/St. John, St. Theresa

Islam/Soufi - Fadiman, Rumi, Bly/Kabir, Tagore/Kabir

Chamanisme - Castaneda, Harner, Ruiz

Channeled Teachings - Course in Miracles

Biographies - Muktananda, Murphet/Sai Baba, Murthy/Maharaj, Nikhilananda/Ramakrishna, Rama, Swami Ramdas, Tirtha, Yogananda

Mythologie et histoires inspirantes - Bach, Brunton, Campbell, Hesse, Spalding

Santé - Alcoholics Anonymous, Benson, Chopra, Lappe, Morrison, Ornish, Shelton, Sannella, Van Der Kroon, Christy

Sexologie - Chang, Chia, Da Free John, Osho (Book of Secrets), Van Lysebeth

Mort et Réincarnation - Head, Kubler-Ross, Levine, Moody, Rinpoche, Westberg

Autres - Carnegie, Peale, Huston Smith, Yatri

Ces éclairages supplémentaires aident à enrichir le yoga, parfois de façon essentielle. Par exemple, les principes et les méthodes du sexe tantrique auraient été beaucoup plus difficiles à comprendre sans la perspective claire et pragmatique apportée par les taôistes. Le Yoga est un système incroyable pour aider le système nerveux humain à atteindre son plein potentiel spirituel. Et pourtant, il a traversé tant de siècles qu'il est devenu un peu fragmenté avec quelques trous ici et là. En mettant les différentes traditions indiennes ensemble et en ajoutant ensuite les perspectives des traditions d'autres parties du monde, le tableau tout entier réapparaît avec une clarté cristalline. Nous voyons maintenant des synergies permettant à notre système nerveux de se purifier et de s'ouvrir à un point inimaginable auparavant. Nous l'avons souvent répété dans les leçons, « c'est au pied du mur que l'on reconnaît le maçon ». Avec une bonne méthode scientifique pour évaluer les causes et les effets à mesure que nous intégrons les méthodes de yoga les plus efficaces, nous pourrons construire le mur.

Les leçons AYP sont une tentative pour tout mettre ensemble, avec les pratiques comme pierre de touche, afin que tout un chacun puisse s'engager jour après jour dans le processus de la transformation spirituelle. Les mouvements spirituels de la fin du 19ème et du début du 20ème ont fait un travail merveilleux en rassemblant pour nous les aspects philosophiques de l'évolution spirituelle de l'être humain, donnant ainsi à l'Occident une bonne culture du sujet. C'était le travail préparatoire. Depuis environ la deuxième moitié du 20 ème siècle il est devenu clair qu'il fallait dépasser la philosophie pour aller vers l'expérience directe de la transformation divine. L'étape suivante a donc été de mettre ensemble les pratiques qui nous propulsent fermement sur le chemin du retour vers le silence intérieur permanent, la félicité extatique et l'amour divin débordant. La liste de livres montre clairement cette tendance allant de la philosophie/théorie aux pratiques directes, les écrits récents devenant de plus en plus orientés vers la pratique. Les AYP books font partie de cette tendance à se focaliser directement sur les pratiques purifiant et ouvrant le système nerveux à la source infinie de la conscience divine en nous.

Pour nous, êtres humains, l'illumination est notre destinée. L'intégration des méthodes de yoga dans une routine facile de pratiques quotidiennes est un processus en marche qui va continuer à évoluer. Les leçons AYP font partie de ces tremplins sur le chemin pour trouver l'intégration idéale des pratiques. De nos jours, il y a peu de doute qu'en tant qu'espèce nous n'allions de l'avant, en transition vers une étape plus haute de l'évolution. A mesure que nous continuerons à passer à travers cette transformation, le monde sera illuminé. Nous vivons une époque excitante!

J'espère que l'AYP book list vous sera utile dans votre voyage sur le sentier que vous avez choisi. Bon courage!

Le gourou est en vous


N.d.T.:
  • 1. Emerson emploie l'expression « oversoul ». Suivant Wikipedia, ce terme correspond au sanscrit « Paramātmā », l'absolu, l'Atman, l'âme suprême.
  • 2. Il suffit de se reporter au site des Editons Adyar pour avoir tous les livres publiés par la Société Théosophique en français: http://www.editionsadyar.com/index.php
  • 3. Si, en raison des circonstances, Krishnamurti a bien passé toute la période de la guerre en Californie à Ojai, le reste de sa vie a été partagé entre les Etats-Unis, l'Europe (ou il a créé un centre et une école à Brockwood Park en Angleterre) et l'Inde. http://www.krishnamurti-france.org/
  • 4. Pour tous renseignements, il est possible de se reporter au site du Centre Védantique Ramakrishna à Paris: http://www.centre-vedantique.fr/
  • 5. Voir le site en français: http://www.yogasatyananda-france.net/
  • 6. Réédité en 2009 dans la collection l'aventure secrète chez J'ai lu sous le titre « Bible du Yoga »
  • 7. En fait, Swami Sivananda est très connu en Europe, grâce notamment à André Van Lysebeth. Le site du centre de Genève est le suivant: http://www.sivananda.org/geneva/
  • 8. Sur Gopi Krisnha voir la note au bas de la leçon #181. Sur le sujet de la kundalini, on peut également recommander: B.S. Goel, Le troisième œil et la kundalini - Editions Amrita1993 Marc-Alain Descamps, L'éveil de la kundalini - Editions Alphée 2005 (le livre contient une bibliographie sur le sujet)
  • 9. Sur Osho et le Vigyan Bhairava, voir également les leçons #T21 et #136 et les notes en bas de page.
  • 10. Le jeu de la conscience- Editions Saraswati-2008. Voir également le site du mouvement: http://www.siddhayogafrance.org/

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers