Leçon 252 - Gestion des pratiques, abandon et illumination
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Dimanche 23 janvier 2005

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: En ce qui concerne la façon de gérer les pratiques (self-pacing) de yoga et de méditation, je voudrais vous demander de clarifier s'il y a une limite à la régulation des pratiques. Les limitations sont-elles physiques ou mentales ou bien proviennent elles des karmas du passé?

N'est-il pas possible d'obtenir la libération dans cette vie? Puisque le Dieu Krishna déclare dans la Bhagavad Gita que peu importe l'accumulation des péchés, elle peut être pardonnée si l'on s'abandonne à Lui. En quoi consiste l'abandon total à Dieu? Pouvez-vous, s'il vous plaît, nous expliquer.

R: Merci d'avoir écrit pour partager.

AYP approche le yoga du point de vue de l'ouverture et de la purification du système nerveux. L'état de la neurobiologie dépend du mental, du corps et du karma. Ils sont tous impliqués. Le yoga aide le système nerveux à se purifier et à s'ouvrir d'une façon naturelle. Et c'est bien ce qu'il veut faire. Alors le karma (les samskaras, les impressions latentes) est dissous et en même temps la qualité du mental et du corps est améliorée. Tout est lié de cette façon, ce sont différents aspects de la même chose, l'état de notre système nerveux.

Bien gérer ses pratiques fait partie de ce processus, chaque personne ayant une capacité qui lui est propre pour se purifier. La gestion des pratiques sert à déterminer la quantité de pratique qui est suffisante et celle qui est en trop. Elle nous permet de trouver notre propre équilibre dans les pratiques. C'est très important et a été discuté dans les leçons de façon approfondie. Les limites dépendent de notre capacité à « conduire » l'énergie divine. Plus les obstructions sont éliminées de notre système nerveux, plus nous pouvons conduire l'énergie divine. Quand l'énergie qui se meut à l'intérieur devient extatique nous l'appelons « conductivité extatique ».C'est la montée de la Kundalini sans danger et agréable. C'est un processus graduel de nettoyage intérieur, conduisant avec régularité à davantage de réalisation intérieure, de félicité extatique et d'amour divin jaillissant. C'est à cela que sert le yoga.

Le concept de « péché » est une invention humaine souvent utilisée par les religions organisées pour asservir leurs fidèles. A ce sujet, reportez vous à la leçon #132. Je ne partage pas cette conception du péché qui peut empêcher les gens de poursuivre leur destinée divine. Les obstructions peuvent être enlevées de notre système nerveux et, oui, cela peut être accompli en une seule vie. Même si ce n'est pas le cas, des progrès immenses peuvent être faits avec les pratiques de yoga quotidiennes, de sorte que la vie suivante sera plus proche de l'illumination que l'actuelle (voir la leçon #74). C'est la responsabilité de chacun. Dans la Gita, Krishna dit que même un peu de yoga enlève le karma de nombreuses vies. C'est vrai. Si nous ouvrons la porte de notre système nerveux ne serait ce qu'un tout petit peu avec quelques mois de méditation profonde journalière, la lumière divine coulera à l'intérieur. Sans aucun doute, cela vaut la peine de s'y mettre. Dans la Gita, Krishna ne nous encourage-t-il pas à aller de l'avant? S'abandonner à Lui (ou à l'idéal que nous avons choisi, quel qu'il soit) revient à se mettre aux disciplines journalières du yoga. Alors notre cœur déborde chaque jour davantage d'amour et d'abandon à Dieu en nous et autour de nous.

S'abandonner totalement à Dieu est devenir le divin, notre nature essentielle. C'est un développement graduel. Il ne se produit pas en un jour. Il vient par degrés. D'abord nous nous abandonnons à l'idéal de devenir plus, peut-être juste à la question « Qui suis-je et pourquoi suis-je ici?». En s'abandonnant à ce fil conducteur nous pouvons avoir l'inspiration de commencer la pratique quotidienne de la méditation. Ensuite, à mesure qu'un peu de silence intérieur monte, nous pouvons nous abandonner au pranayama. Ensuite, cela peut nous amener à d'autres pratiques, etc. A un moment donné l'extase divine monte en nous et nous devenons le jouet des énergies divines extatiques qui nous transforment visiblement de l'intérieur. L'abandon total vient pas à pas à mesure que nos expériences avancent. Pour avoir des expériences qui avancent nous avons besoin de faire les pratiques tous les jours. Abandon et pratiques quotidiennes marchent main dans la main. C'est la raison pour laquelle le désir devenant dévotion à un idéal est discuté dès les premières leçons. Nous cultivons l'expérience directe à chaque étape de la route et l'abandon les accompagne à travers la connexité du yoga. Reportez-vous à la leçon #149 pour voir comment les différents aspects du yoga se connectent à travers notre système nerveux. A la fin notre expérience s'élève au niveau du silence intérieur inébranlable, de la félicité extatique et de l'amour divin débordant. A ce moment nous sommes devenus cela à quoi nous nous étions abandonnés. L'abandon total est l'illumination. Il est immuable, au-delà de toutes les affirmations et de toutes les stratégies du mental. L'abandon total est un cœur qui déborde en permanence d'amour divin.

Je vous souhaite le succès sur votre chemin spirituel. Courage!

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers