Leçon 241 - Rendre facile le pranayama
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mercredi 29 décembre 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Je voudrais votre avis sur la méditation. Je l'ai abandonnée il y a déjà longtemps et depuis je ne suis pas arrivé à m'y remettre. Peut-être n'ai-je pas fais suffisamment d'efforts. Quoi qu'il en soit, j'ai une question pour vous. J'espère que vous avez le temps de répondre.

J'essaie des exercices de respiration où j'inspire et expire lentement et profondément. Une fois que j'ai terminé je me sens bien et ma respiration est plus libre et profonde mais par contre pendant l'exercice j'ai un moment difficile à cause de l'énergie que je ressens. Je sens comme si l'énergie s'accumulait autour de ma tête et remplissait ma tête et mon mental. La sensation est un peu trop forte car je ne sais pas quoi faire de cette énergie, comment la canaliser. Vous connaissez sans doute cette expérience et d'autres personnes vous ont probablement questionné à ce sujet. Pouvez vous me donnez une explication et un avis?

R: La respiration lente et profonde est un très bon pranayama. Pour adoucir le courant énergétique il suffit de suivre le nerf spinal entre le front et le périnée avec votre attention, vers le haut à l'inspire et vers le bas à l'expire. Reportez-vous à la série de leçons commençant à #39 pour les détails. Cette procédure (respiration spinale) équilibrera les énergies dans votre nerf principal (la sushumna) et réduira dans de fortes proportions la tendance aux blocages dans la poitrine, la tête et ailleurs. Nombreux ont bénéficié de cette effet équilibrant de la respiration spinale, y compris ceux venus vers AYP avec de sérieux problèmes de kundalini. Les bénéfices sont donc bien connus.

Le pranayama a sa raison d'être comme une préparation à la méditation profonde facile, pour les raisons données dans les leçons mentionnées ci-dessus. Le pranayama est une chose. La méditation en est une autre. L'un n'est pas un substitut pour l'autre. Les deux sont nécessaires pour un progrès spirituel optimal.

Le temps nécessaire n'est pas si important, seulement 20 à 30 minutes deux fois par jour. Si vous pouvez en faire une habitude permanente comme de se laver les dents, de faire sa toilette ou de manger, les bénéfices s'accumuleront naturellement avec le temps. C'est tout ce que l'on peut en dire.

Je vous souhaite tout le succès possible sur le chemin spirituel que vous avez choisi. Bon courage!

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers