Leçon 205 - Q&R - A propos de kechari
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Vendredi 4 juin 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Namaste:

Je voulais vous demander de nous donner une image montrant de façon claire les différentes étapes de kechari mudra. Votre description verbale est très élaborée; pourtant une image rendrait les choses plus faciles à comprendre (ne dit-on pas qu'un dessin remplace un long discours!)

Quelqu'un qui a eu le frein de la langue coupé m'a dit qu'il avait eu des difficultés à parler clairement quand la langue est devenue très longue. Est-ce aussi le cas dans votre expérience? Il m'a aussi dit que les éléments (les cinq éléments du corps) se sont retrouvés déséquilibrés (je ne vois pas bien ce que cela veut dire si ce n'est que ça n'a pas l'air d'être une très bonne chose).

Votre description de kechari mudra est superbe et je n'ai rien trouvé de comparable dans tout ce que j'ai pu lire jusqu'à présent. Je vous en suis très reconnaissant.

R: Vous trouverez une image du niveau trois de kechari en utilisant le lien suivant:

http://www.kriyayoga.com/english/on_your_wings/kecharimudra.htm

Je n'adhère pas nécessairement entièrement aux enseignements associés à cette image. Mais comme vous le dites, une image vaut tous les discours. A partir de cette image, il est assez facile de voir ce que sont les quatre stades en fonction des indications données dans la leçon sur kechari (#108).

Note: voyez également ces croquis que j'ai mis sur le site web le 17/11/04 et qui illustrent les stades 1 à 4 de kechari:

http://www.aypsite.org/kechari_image1.html

De petites entailles très progressives (Je préfère cette description à parler de "couper"), n'allongent pas la langue. Elles la libèrent petit à petit d'être attachée au plancher de la bouche, en lui permettant d'aller vers l'arrière et vers le haut. Dans la leçon sur kechari, j'ai fait valoir que la langue est déjà suffisamment longue pour accomplir tous les stades de kechari, et j'ai indiqué comment chacun pouvait le vérifier par lui-même.

Traire ou étirer la langue permet bien de l'allonger, mais je ne considère pas cela comme le meilleur moyen d'accomplir kechari, et je ne l'ai guère pratiqué moi-même. Il y a des histoires de yogis qui ont tellement allongé leur langue qu'ils pouvaient toucher, par l'extérieur le point entre les sourcils. Ce n'est pas nécessaire, ce n'est qu'une autre version des extrêmes auxquels le yoga peut conduire et je n'y souscris pas.

Je suis entré dans le niveau deux de kechari pour la première fois il y a vingt ans, et je n'ai rencontré aucune difficulté pour parler, pour déglutir ou quoi que ce soit d'autre sur le plan physique. Je ne dirai pas non plus que tout a été facile tout le temps. Kechari réorganise les énergies internes de manière substantielle, et peut être votre ami fait-il allusion à ça en ce qui concerne les éléments. Mais c'est un réarrangement naturel qui conduit à beaucoup plus d'illumination dans la vie, et c'est bien pour ça que nous faisons du yoga, non?

Comme pour toutes les pratiques de yoga, il est nécessaire de temps en temps d'ajuster la pratique pour que les déséquilibres énergétiques associés à la purification du système nerveux ne deviennent pas trop extrêmes. Kechari n'est pas différente en cela. Avec le temps les énergies se réajustent à des niveaux de fonctionnement qui vont s'accroissant progressivement, ce qui correspond à des niveaux plus élevés d'expérience spirituelle. Alors nous pouvons rester en kechari pendant toute la durée de nos pratiques assises, et même davantage, avec pour résultat l'expérience de vagues de félicité extatique parcourant tout le corps. Qui voudrait ne pas faire kechari quand cela devient ainsi? Pas moi!

Kechari est un long parcours avec ses défis nombreux et ses récompenses en cours de route et nécessite beaucoup de bhakti pour le mener à bien. Cela mérite amplement l'effort. C'est un aspect important de notre cheminement vers l'illumination. Pourrions-nous nous passer de kechari? Peut-être, je ne peux pas le dire avec certitude, car je suis de ceux qui ont choisi de faire cette pratique et je ne peux donc savoir où j'en serais arrivé sans elle. Certainement avec beaucoup moins de transformation spirituelle que ce que j'ai pu expérimenter.

Kechari est une de ces capacités spirituelles naturelles que nous avons tous. Quand le moment est venu, cela se met en place.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers