Leçon 203 - Q&R - Réflexions sur quelques expériences spectaculaires
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mardi 1er juin 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Je vais aller dans un ashram en Inde pendant environ un mois. Mon gourou sera là, celui avec lequel je suis vraiment en résonnance.

Je veux vous parler de certaines choses qui se sont passées. Je suis reconnaissante d'avoir quelqu'un qui répondra autrement que par un éclat de rire à ce qui m'arrive. Mon gourou habituellement se contente de sourire ou de rire. Il m'a dit, il y a moins d'un an que je résistais. Je ne désire pas résister à la Vérité. Pourquoi vivre dans l'ignorance? Mais en fait, j'ai probablement des résistances.

Il m'est arrivé toutes sortes de choses incroyables. C'est moi qui vous ai écrit il y a quelque temps pour dire que j'avais toujours eu la kundalini, même enfant, que je voyais les lumières, ressentais les vibrations, entendais les bourdonnements etc. etc. Mais ce qui se passe maintenant, c'est encore plus. J'ai besoin d'en parler à quelqu'un qui ne me connaisse pas ni personne de mon entourage. Une grande partie, j'en ai déjà fait l'expérience, mais il y a des choses nouvelles. Je vais en faire la liste:

La vision d'éclairs de lumière de toutes les couleurs de temps à autres, en particulier autour des animaux, des gens et de certains arbres.

La sensation de l'énergie parcourant mon corps, hautement érotique, mais pas sexuelle, pas vraiment...

De la raideur et de la douleur autour de la partie inférieure, et à l'arrière, de la tête et jusque dans le cou et dans la mâchoire. Beaucoup d'ébullition le long de ma colonne vertébrale, en particulier pendant la respiration spinale que vous m'avez indiquée et que j'ai intégrée dans mon pranayama.

Ma main droite s'agite souvent de façon sporadique et si j'ai des montées supplémentaires d'énergie, je me mets à la fermer et à l'ouvrir en la pliant vers l'arrière rapidement, comme si l'énergie se déversait par là. Beaucoup de vibrations dans les mains et les pieds.

Un sentiment général d'excitation.

Des sanglots me viennent quand je pense à la compassion de mon gourou. Des gens m'ont dit comme vous, que le gourou est intérieur... ce qui m'amène à la chose suivante, j'entends mes gourous dans ma tête. Oui, je sais, ça a l'air complètement fou, mais ils me donnent les réponses dont j'ai besoin. En fait, je pourrais faire appel à eux pour parler de tout cela, mais je veux une validation extérieure.

Si j'ai besoin d'une réponse, j'ouvre "Beyond Words", et j'y trouve exactement ce que j'ai besoin d'entendre, très précisément.

La photo de mon gourou semble bouger et ses expressions changent lorsque je le regarde et que je communique avec lui.

Je peux dire ce que ressentent les gens, et on dirait même que j'en connais la raison avant eux. Si quelqu'un me pose une question sur la spiritualité, je peux me mettre de côté et quelqu'un d'autre semble répondre à travers moi.

A certains moments, je suis comme détachée, comme un ballon, flottant dans l'air et je me vois tout en dessous, si loin tout en bas... il y a une sorte de détachement dans ces moments là, comme si je n'étais pas concernée par la plupart des choses. Les choses semblent se manifester, sans intention délibérée de ma part. Il suffit que j'y pense quasiment inconsciemment et elles arrivent.

Maintenant, je rencontre beaucoup de gens sur le "chemin". J'ai toujours des convulsions au cours desquelles je tremble, en particulier si je me rends à certains endroits où je ressens beaucoup d'intensité.

J'ai recommencé à avoir ces choses, quand l'énergie explose à travers mon système (ce qui m'est arrivé toute ma vie plus ou moins), quand elle part dans toutes les directions, mon plexus solaire est perturbé et j'ai besoin de déglutir beaucoup, et j'ai aussi l'impression d'avoir besoin d'aller à la salle de bains (et souvent, peu de temps après je doit trouver des toilettes). Je me sens fatiguée et j'ai du mal à communiquer quoi que ce soit, dans une sorte d'hébétude.

Quand je parle à des gens avec qui je me sens libre (à mon église ou bien dans mon groupe de yoga), je remarque que mon corps cherche à exprimer sa félicité. Il commence à agiter les bras en l'air comme s'il dansait, ou à faire la posture de l'arbre, ou même à se mettre carrément à danser! Lorsque j'ai fait une méditation tantrique avec un homme, membre de notre église, j'ai ressenti beaucoup de secousses, l'énergie montant dans la colonne vertébrale et sortant au sommet ou autour de la bouche ou au troisième œil.

Si je reste simplement allongée là, immobile, ma conscience de l'énergie s'accroît considérablement. Pendant la méditation, je sens des poussées, la Grâce qui vient d'en haut et qui descend, descend, descend à travers moi. (Merci mon Dieu et mon Gourou!)

Le troisième œil vibre en produisant un son. Depuis quelque temps il m'arrive souvent en voiture de ressentir mon (mes) gourou(s) ou d'avoir une conversation avec eux, et une excitation intérieure commence à se produire et je sens que je dois crier! Alors je crie et mon cri est pénétrant et aigu et m'apporte comme une sorte de félicité. Ma main droite se met à faire ce qu'elle veut et/ou ma colonne vertébrale à se secouer en tous sens, mais je me sens parfaitement bien et je contrôle toujours bien ma voiture.

Parfois je bouge ma main d'une certaine façon, ou bien je la passe dans mes cheveux et j'ai l'impression d'être mon gourou. Oui, c'est étrange, je le sais. Est-ce que c'est ce que l'on appelle ne faire qu'un? C'est comme si, littéralement, je ne pouvais pas faire la différence entre lui et moi pendant ce court moment. Ce n'est pas quelque chose à quoi je pense, vraiment, c'est comme un flash, je ne ressens aucune différence entre nous.

Depuis quelque temps je ressens le besoin de méditer avec d'autres.

Avant, pendant mes méditations, je pouvais m'intérioriser sans même me rappeler de quoi que ce soit. Maintenant par contre, j'ai souvent des secousses dans mon corps. J'ai eu deux rêves, ou visions, dans lesquels je n'avais pas du tout peur de la mort. Dans l'un, j'étais assise sur une toile en plastique au milieu de l'océan, entourée de grandes vagues. Dans l'autre, un homme enterrait ma robe orange. Cette robe représentait la spiritualité et semblait un synonyme de ma peau. Je ne ressentais rien tout en le regardant la recouvrir de terre. Je suis prête à laisser tomber tous les concepts que j'ai pu avoir concernant la "spiritualité" et repartir à neuf.

Il semble que j'ai une grande quantité d'esprits guides ou d'enseignants sur le plan astral. Je ne sais même pas comment j'en suis consciente.

J'ai récemment parlé à un "Indigo"1. Je pouvais le ressentir très fortement en lui parlant au téléphone bien que je ne l'ai jamais rencontré. C'était très beau.

Je ramasse aussi les vibrations des entités inférieures, et j'en vois une dans la porte de ma salle de classe. Souvent, il se cache là, une silhouette sombre, il ouvre la porte de mon armoire etc. pour attirer mon attention et celle de mes étudiants.

J'ai comme un désir, une attente, intense. Je ressens ce "lieu" que j'ai connu auparavant mais que je n'arrive pas à retrouver et à garder. Je le perçois comme un flash et aussitôt c'est parti. Mon gourou m'a dit "tu n'as jamais fait ça avant".

Quoi qu'il en soit, je vais bientôt revoir mon gourou, mais je ne suis pas sûre de lui parler de toutes ces choses pour en discuter avec lui. Je ne sais pas ce qui va arriver ensuite. Je ne le sais jamais. Cela m'est égal. Je suis là pour que cela arrive. Si ce sont des émotions inutiles qui n'ont pas d'autre but que de me convaincre, alors je veux aller rapidement de l'avant pour arriver au point où je n'aurai plus besoin de ces choses pour être convaincue. Comme le dit Llewellyn Vaughan-Lee2 de la prière de la petite fille de deux ans: "Dieu, je sais" et Dieu dit "Oui, et je sais". Mon gourou sait. Mais une explication me serait utile. En avez-vous une à m'offrir? Ou bien tout ceci n'est- il qu'une partie du mystère qui serait gâchée si elle m'était dévoilée par quelqu'un d'autre? Ou bien est-ce que, de toute façon, je risque de ne pas comprendre?

Devrais-je pratiquer la méditation? J'ai rencontré une nouvelle personne, un homme avec qui je veux faire mes méditations. Il va à mon église. Egalement, est-ce que je devrais faire des échanges de Reiki? Ou bien est-ce que ce n'est pas encore le moment pour moi?

J'ai parlé à quelqu'un que je sais avoir travaillé sur lui- même pendant longtemps. C'est l'un des rares à qui je peux me confier, je ne raconte tout cela à personne, mais à lui j'ai dit que je pouvais communiquer avec mes enseignants dans ma tête, et que l'un me réconforte et que l'autre me motive davantage, mais que fondamentalement ils semblaient être les mêmes. (Cela devient confus, sont-ils moi?) Il m'a dit qu'il n'avait pas ce genre d'expériences. Quand il a dit cela j'ai douté de moi pendant une seconde, a cause de lui et de vous répétant sans cesse que le gourou est à l'intérieur. Je ne sais plus qui je suis, c'est comme si j'entrais en expansion pour devenir quelque chose d'autre. Peut-être que mon gourou et les autres sont en moi comme différents aspects de mon gourou intérieur...

Peut-être que ce sont les pranayamas, la méditation et les asanas qui accélèrent les choses. Pourtant, je sens que je n'ai toujours pas atteint le niveau qui, une fois, fut le mien.

En dépit de tout cela, ma vie est tout à fait équilibrée et ordinaire. Je continue à enseigner et j'envisage de faire d'autres voyages en Inde. J'y vais cette fois pour tâter le terrain. Si cela me paraît bien, je reviendrai pour quelque temps avant de repartir en Inde pour deux ans, comme me l'a suggéré mon gourou. D'autre part, il faut que je fasse la respiration alternée pour mon équilibre intérieur. Ma famille n'aime toujours pas mon yoga, contrairement à mon église et à ma famille en yoga. Je trouve toujours du temps pour mon chien et mes trois chats.

Je trouve aussi du temps pour lire assez souvent vos Pratiques Avancées de Yoga. Bien que je ne sois pas encore prête de les finir...

Désolé d'avoir écrit une si longue lettre! J'avais besoin de parler de beaucoup de choses! Nous avons tous tellement de chance d'avoir quelqu'un qui nous répond et nous porte attention comme vous le faites. J'espère que vous prenez soin de votre corps physique et que vous n'en faites pas trop.

R: Cela fait plaisir d'avoir de vos nouvelles à nouveau.

La plupart de ce qui vous arrive se range dans la catégorie purification du système nerveux. En tant que tel, c'est un mélange de vérité et de "combustion" karmique des obstructions dissoutes et brûlées. C'est peut-être pour ça que votre gourou ne vous répond pas sur les détails. Il est impossible de le faire et de donner du sens à tout ce qui vous arrive. La combustion karmique n'a pas non plus d'importance . Ce qui est vrai restera. La vérité c'est ce qui reste quand tout le reste a été brûlé.

Il y a quelques points sur lesquels j'aimerais revenir. Dans la mesure où vous faites les pratiques, vous accélérez les processus. C'est bien, mais un excès de pratiques peut conduire à des symptômes excessifs, alors il faut gérer sa pratique avec prudence. Il n'y a aucun intérêt à pousser les pratiques jusqu'au point où la vie devient chaotique et où l'on ne peut plus fonctionner. Je sais que vous n'en êtes pas là, mais si vous poussez trop loin les pratiques, et tout ce que vous envisagez de faire, ça pourrait devenir comme ça. Donc, un peu de modération et de mesure dans les pratiques quotidiennes ne ferait pas de mal. Nous voulons aller vite, mais pas au point d'être tout disloqué ou complètement brûlé.

Gardez à l'esprit que la pratique la plus équilibrante que vous ayez dans ces leçons est la respiration spinale. Trop, ou trop peu, risque de ne pas produire une action suffisamment équilibrante ou suffisamment de progrès. Faire la même durée de respiration spinale deux fois par jour est important, que ce soit 5, 10 ou 15 minutes ou davantage, en fonction de ce qui est confortable pour vous. Il en va de même pour la méditation. Le reste des pratiques données dans ces leçons s'articule autour de ces deux là. Si vous "doublez" les pratiques à chaque fois, comme par exemple en faisant deux sortes de méditations, ou plus, ou de nombreux pranayamas en plus de ceux qui sont recommandés, ou si vous ajoutez des pratiques supplémentaires de façon régulière, tout cela contribuera à créer un potentiel de libération excessif des obstructions. Donc il vaut mieux s'en tenir à une série stable d'exercices qui sont complémentaires, établis pour un maximum de progrès de façon confortable. Je ne mentionne cela que pour votre réflexion personnelle. Vous semblez vous débrouiller très bien, quoi que vous poussiez les choses un peu loin. Et vous pousserez sans doute les choses encore plus loin quand vous serez en Inde, mais vous serez bien encadrée là bas n'est-ce pas?

Les deux expériences les plus importantes que vous mentionnez, de mon point de vue, sont le fait d'être témoin, ce qui correspond à la montée du silence intérieur, et les sensations érotiques ou extatiques qui parcourent votre corps. Ces deux sont au cœur du processus d'illumination, ils en constituent la fondation même, et c'est cela que les pratiques avancées de yoga cherchent à cultiver. Pour être honnête, le reste n'est que spectacle changeant et ne mérite pas que l'on s'y attarde outre mesure, ni que l'on y accorde la préférence par rapport aux pratiques. Une leçon récente, "le drame d'une ouverture prématurée de la couronne" (#201), traite de cela en détail. Quand le silence intérieur, le témoin, est encore insuffisant, on peut avoir tendance à trop s'identifier avec les expériences. Les expériences ne sont pas l'illumination. Quelques leçons avant celle-là, il y en a une autre qui s'intitule "réussir l'ouverture du sommet de la tête" (#199). Vous pourriez trouver ces deux leçons pertinentes par rapport à votre situation. Non pas que tout ce qui y est dit corresponde à votre situation, mais vous y trouverez des éléments semblables, ainsi que les bénéfices et les risques que vous avez pu percevoir ou auxquels vous pouvez vous trouver confrontée maintenant.

En ce qui concerne le fait de voir le(s) gourou(s) en vous, cela correspond à ce qui est traité dans la leçon #57 "le gourou est en moi?" Le gourou commence en nous sous forme de désir, il sort pour entrer en contact avec la connaissance extérieure et/ou le gourou physique, puis revient à l'intérieur et on le perçoit là. Donc, voir votre gourou intérieurement fait partie du processus normal de la bhakti. A la fin il (ou ils) se dissoudra dans votre illumination montante et ce sera votre propre Soi qui rayonnera à l'extérieur. Tout cela fait aussi partie du processus de purification, donc il est possible que votre gourou n'y porte pas une grande attention parce que les détails concernant la manière dont le karma se défait sont insondables. Tout se passe en vous et vous mène inévitablement à l'illumination. C'est le plus important.

Il semble que vous vous débrouillez très bien. Favorisez simplement la stabilité dans votre pratique et essayez d'éviter de vous lancer tout de go dans de nouvelles pratiques avant d'avoir bien compris comment elles se situent en complément de vos pratiques globales. Autrement vous risquez de "doubler" certaines pratiques et d'en faire trop. Il faut une certaine dose d'activité quotidienne ordinaire pour stabiliser les énergies que nous stimulons avec nos pratiques, donc parfois moins de pratique et plus d'activités peut apporter plus de progrès. Vous avez déjà tout ça dans votre routine bien remplie, bien sûr. Ce ne sont que des rappels.

Merci de vous soucier de moi. Pour votre information, l'envoi des leçons principales est presque terminé3. Tout ce qui reste à faire est l'envoi d'un récapitulatif de tous les principes et de toutes les pratiques (#204), et une leçon sur les conseils que l'on peut donner concernant le maintien d'une pratique régulière quand on est très occupé, ce qui est un défi pour beaucoup d'entre nous dans ce monde très actif (#209). Une fois tout cela réalisé, il y aura moins d'activités pendant un certain temps (je répondrai aux courriels du mieux que je pourrai et des leçons sous forme de question/réponse seront mises en ligne quand ce sera approprié). Ensuite, je me consacrerai à la publication de deux ouvrages, qui sont déjà écrits dans leurs grandes lignes, l'un étant une version améliorée de ces leçons4, et l'autre un roman d'aventures spirituelles et romanesques qui inclura les pratiques avancées de yoga dans sa trame...5 C'est la prochaine étape.

Toutes les leçons seront en accès libre sur un site web. Tout cela pour être sûr que la connaissance soit largement disponible pour qui voudra s'y intéresser.

Je vous souhaite un bon séjour en Inde! J'aimerais bien avoir de vos nouvelles quand vous reviendrez.

Le gourou est en vous.


N.d.T.:
  • 1. suivant Wikipedia, l'appellation "Enfant indigo" est une expression du courant New Age selon laquelle de plus en plus d'enfants nés ces dernières années posséderaient des aptitudes psychologiques et spirituelles particulières, voire des pouvoirs paranormaux.

  • 2. suivant Wikipedia, Llewellyn Vaughan-Lee né à Londres en 1953 est un mystique soufi auteur de nombreux livres sur le soufisme, la science des rêves, le mysticisme et la spiritualité

  • 3. En fait, à ce jour (juin 2011), la dernière leçon mise en ligne est datée du 25 août 2010 et porte le no. 430.

  • 4. Advanced Yoga Practices-Easy Lessons for Ecstatic Living
    Ce livre reprend les leçons principales 10 à 235 et les leçons de tantra 1 à 35 avec quelques compléments par rapport aux leçons du site internet.


  • 5. The Secrets of Wilder
    http://www.aypsite.org/books.html#ayp1

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers