Leçon 201 - Q&R - Le drame d'une ouverture prématurée de la couronne
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Jeudi 27 mai 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Vous n'avez probablement pas besoin que l'on confirme les informations que vous donnez, mais j'ai pensé néanmoins vous faire connaître mon expérience personnelle à titre de confirmation. J'ai eu une certaine fascination pour tout ce qui est "new age" depuis mon jeune âge, mais je ne m'y étais pas vraiment attardé jusqu'à une crise existentielle vécue au début des années 90. Pour des raisons de santé, j'ai décidé de méditer pour réduire mon stress, et sans vraiment le vouloir, j'ai fini par participer à un petit groupe de méditation qui s'intéressait aussi au Tarot, au développement personnel et aux chakras, dont je n'avais jamais entendu parler auparavant.

Mon premier contact et ma première méditation avec ce groupe qui se trouvait dans mon voisinage, m'a vraiment fichu la trouille... toutes sortes de couleurs sur les murs, des lumières colorées, des balles de lumières qui bondissaient jusqu'au plafond, la vision des auras, la clairaudience, des messages à mon intention etc. etc.

Quand j'y repense maintenant, ce n'était que des choses positives, des rayons d'amour rose, des personnages religieux, de la compassion envers tous les êtres... mais je ne le savais pas à cette époque là.

Je ne pouvais rien faire d'autre que de continuer...surtout par peur d'essayer de tout arrêter...par chance (le destin?) il y avait des gens sages et intelligents pour m'aider. Quand l'élève est prêt, le maître apparaît.
J'ai plongé dedans si vite, la psychométrie, les messages des Maîtres (channeling), le rêve lucide, le voyage astral, les guides, les anges, Dieu, toutes les voies, toutes les religions/croyances, la clairaudience, la clairvoyance, l'obscurité et les apparitions, les vies passées etc. etc. cela n'arrivait qu'une fois pour chaque expérience et on me répétait à chaque fois que je n'avais pas besoin de l'apprendre dans cette vie-ci, je l'avais déjà réalisé auparavant. Tout ceci n'était qu'une "remise en mémoire" pour que je puisse en faire l'expérience dans ma vie actuelle.
Je suivais les enseignements courants à l'époque... dans le monde de la "spiritualité" en occident... je méditais constamment sur les chakras en faisant monter l'énergie et mes niveaux vibratoires du chakra racine au chakra couronne. C'était tout ce que je connaissais...je n'avais pas entendu parler de la kundalini et des méthodes orientales...

Ma croissance et mes expériences étaient si rapides que cela engendrait quelques problèmes car je dépassais bien vite les personnes qui m'enseignaient, quelles qu'elles soient...et, c'est triste à dire, mais parfois il y avait de la jalousie et on ne me croyait pas, ce qui m'amenait à quitter le groupe et à me sentir la plupart du temps isolé et seul.... rejeté. J'atteignais en deux mois environ ce qui pour eux avait demandé des années et ils ne pouvaient tout simplement pas accepter que ce soit si "facile" pour moi. C'était une période très dure et assez confuse car j'avais besoin de soutien pour m'aider à traverser ce que je ne comprenais pas. Je n'avais pas demandé ce qui m'arrivait, je me sentais parfois injustement jugé ...et aussi à la dérive et perdu avec tout ce qui se passait. Puis l'éveil spontané de la kundalini, vers 1995/1996 me jeta encore dans davantage de perturbations. C'est à ce moment-là que je me suis intéressé aux enseignements orientaux et que j'ai mieux compris ce qu'étaient les chakras.

Malheureusement, avoir médité tant d'années à faire monter l'énergie à la couronne et non au troisième œil fut la cause de mes problèmes.

Sans être égotiste...et je suis sûr que vous êtes l'une des rares personnes à pouvoir le comprendre...il est évident que je suis né proche de ce niveau, en particulier dans cette vie, en raison de ce que j'avais accompli dans mes vies précédentes. C'est devenu clair pour moi depuis de nombreuses années maintenant, mais c'est vraiment difficile de trouver quelqu'un qui puisse l'accepter sans me regarder d'un air bizarre ou sans croire que j'ai une personnalité extrêmement narcissique...
Vous êtes vraiment un bol d'air frais pour moi...
Comme je vous l'ai dit dans mon courriel précédent, j'ai fini par trouver quelque soulagement en me concentrant sur la respiration montant et descendant le long de la colonne vertébrale de la racine au troisième œil. C'est difficile de "rééduquer" l'énergie de cette façon, mais j'y arrive. Je ne m'approche plus du tout du chakra de la couronne, mais je sens certaines zones qui picotent, ou parfois une certaine pression à cet endroit-là...j'ai aussi du mal à aller me faire couper les cheveux et je ressens comme une queue de cheval à l'arrière de ma tête, alors que je n'en ai pas.

Je laisse les choses se faire sans trop m'en inquiéter... si ce n'est que je fais bien attention à ne pas en faire trop et que je passe beaucoup de temps simplement à équilibrer et à calmer l'énergie en moi.

Je dois aussi admettre qu'après avoir eu tant d'énergie et tant de réactions émotionnelles pendant tant d'années j'ai fini par développer une peur ne serait-ce que de porter l'attention près de la couronne...j'espère que cela ne porte pas préjudice au flot naturel de l'éveil. Les deux dernières semaines ont vu une activation intense dans le chakra du cœur...je ne sais pas pourquoi. J'ai lu quelque part que le cœur est l'un des derniers à s'ouvrir parce qu'il peut être très émotionnel et épuisant physiquement. Avez-vous des informations à ce sujet?

Une grande partie de ma respiration se fait par la gorge et par le nez, ce qui je crois est équilibrant car d'habitude je respire par la bouche...c'est quelque chose que je fais depuis le début car c'est ce qu'on m'avait dit de faire pour mon travail sur les chakras. Je la laisse se faire naturellement maintenant en la dirigeant mentalement et je me suis rapidement rendu compte que l'énergie du nez et de l'arrière de la langue se dirige d'elle-même après un certain temps.

Tout cela est une nouvelle expérience pour moi.

Je comprends aussi pourquoi beaucoup des enseignements du yoga et de la kundalini étaient gardés secrets et non divulgués à tout le monde... A défaut d'un professeur expérimenté à proximité pour aider, de nombreux problèmes peuvent surgir. Le monde occidental considère le yoga et les chakras comme une forme d'exercice ou de méditation globale sans se rendre compte du pouvoir et du potentiel qu'ils ont pour influer sur le champ énergétique de l'homme...

Merci encore pour tout ce que vous faites et pour l'aide que vous m'avez apportée....
R: Merci de votre généreux partage. Toutes les confirmations, et tous les désaccords, sont bienvenus. Vos expériences correspondent tout à fait à ce dont nous parlons dans les leçons, surtout en ce moment où nous évoquons le chakra couronne. Permettez-moi d'ajouter certains éclairages en rapport avec les ajustements avisés que vous mettez en place dans votre pratique quotidienne. L'ouverture prématurée de la couronne crée une telle libération dans tout le système nerveux que nous pouvons facilement nous laisser prendre par tout ce qui se passe, et vous faites bien d'essayer de voir plus loin. Il est difficile de résister à toutes les visions et toutes les sensations qui se présentent. Il en est de même pour les siddhis (ou pouvoirs) dont nous pouvons faire l'expérience. Notre système nerveux nécessitant encore beaucoup de purification, une grande partie de ce que nous expérimentons est colorée par la "fumée" des innombrables karmas qui sont brûlés, souvent dans le plus grand désordre. Les expériences peuvent être un mélange de réel et d'irréel. Il n'est pas étonnant qu'une ouverture intense prématurée de la couronne puisse conduire certains à l'hôpital psychiatrique, ou pire encore. C'est là le piège. Les visions et les révélations, bien que faisant souvent partie du voyage, ne sont pas des indicateurs essentiels de nos progrès vers l'illumination. En fait, l'illumination peut venir avec très peu de, voire même aucune, visions. Dans la mesure où nous avons des visions et des révélations, nous pouvons être distraits des pratiques qui nous assurent un progrès stable et régulier. Nous avons souvent parlé dans les leçons des visions qui nous éloignent de notre but, mais jusqu'ici nous n'avons pas tellement évoqué les extrêmes dus à une ouverture prématurée de la couronne. Ce n'est pas une chose facile, parce que cela peut devenir un monde en soi, la distraction ultime.

Tout ceci ne signifie pas que les visions ou les révélations soient mauvaises. En fait, nous devrions apprécier le paysage au cours de notre voyage sur la route qui nous mène à l'illumination. Mais si le paysage devient le chemin, avec notre égo enveloppé dedans, alors nous quittons notre trajectoire. Avec une ouverture très prématurée de la couronne, le risque est supérieur à la moyenne. Les éveils extrêmes sont parfois extatiques, souvent cauchemardesques, et toujours séduisants. Des pratiques correctes peuvent progressivement mettre un terme aux envolées imaginaires qui ont pu nous fasciner et nous ramener à la paix et à la joie de la réalité divine. Alors nous verrons nos visions sous un angle nouveau. Il est même possible qu'elles disparaissent et soient remplacées par un sentiment de paix et de bonheur durable qui ne nous promène pas constamment de gauche à droite. Que se passe-t-il avec une ouverture prématurée de la couronne? Cela nous conduit-il quelque part? Obtenons-nous l'illumination? Eh bien, oui et non. Oui, les obstructions sont éliminées bon gré mal gré. Et non, le chaos qui en résulte et notre identification avec ce chaos peuvent aussi créer du karma. Une sorte de karma bizarre qui peut nous précipiter dans un cycle d'éveils prématurés et spontanés de la couronne vie après vie. Si, dans cette situation, nous continuons à travailler sur la couronne nous perpétuons ce cycle et le progrès spirituel peut continuer à nous échapper même si nos visions se poursuivent. Ce n'est que par une intervention consciente de notre part, sous la forme de pratiques stabilisantes, que nous pourrons briser ce cercle.

Il n'y a que deux indications sures de la progression de l'illumination. En fait, il n'y a vraiment qu'une indication sure, parce que la seconde ne va pas très loin sans la première. L'indication première, et la plus importante, est l'émergence du silence intérieur, une conscience interne béatifique et immuable, la paix éternelle qui s'installe à demeure dans notre système nerveux. Le second signe est l'apparition de la conductivité extatique dans notre système nerveux. Pas nécessairement des visions extatiques ou des révélations, juste le simple plaisir extatique neuro-biologique parcourant tout notre corps. Les deux ensemble, le silence intérieur et la conductivité extatique dans le système nerveux sont les fondations de notre illumination. Lorsque les deux se fondent en un seul, nous voyons notre voyage porter ses fruits dans une félicité extatique sans fin et un débordement d'amour divin. C'est très simple, vraiment. Si nous considérons nos progrès à travers ces deux paramètres cultivés facilement avec des pratiques de yoga spécifiques et facilement observables, alors nous serons dans le bon chemin. En même temps nous apaiserons les tempêtes engendrées par un éventuel éveil prématuré de la couronne que nous aurions pu créer dans un passé récent ou lointain.

Le grand Kriya-Yogi du dix-neuvième siècle, Lahiri Mahasaya, disait que l'illumination est le "mélange du vide et de l'euphorie", le mélange du silence intérieur et de la conductivité extatique. C'est cela. C'est très simple. Rien d'autre n'est nécessaire. Si nous sommes inondés de visions et de révélations, nous serons bien avisés de revenir à nos pratiques, celles qui cultivent ces deux modes de fonctionnement de notre système nerveux et qui nous conduisent à la libération.

Dans les leçons, nous cherchons à cultiver les deux composantes de l'illumination avec toute une variété de pratiques. Les deux pratiques principales sont la méditation profonde (pour le silence intérieur) et la respiration spinale (pour une conductivité extatique équilibrée). De nombreuses autres pratiques sont ajoutées pour accroître la progression cultivée par les deux pratiques fondamentales. Tout cela mis ensemble forme un système intégré de pratiques.

Au cœur d'une ouverture et d'une purification douce et progressive du système nerveux, se trouve le nerf spinal (sushumna), entre le troisième œil (ajna) et la racine (muladhara). Comme toutes les pratiques œuvrent naturellement à la purification et à l'ouverture du nerf spinal de la racine au troisième œil, nous pouvons éviter le drame d'une ouverture prématurée de la couronne, même si en agissant ainsi nous la stimulons malgré tout de façon indirecte. Puis, en temps voulu, nous pourrons aller directement à la couronne. Quand le moment en est venu, l'ouverture supplémentaire ainsi obtenue ne conduit pas au chaos, non plus qu'à toutes sortes de visions et de révélations. Pourquoi? Parce qu'il y a beaucoup moins de fumée karmique flottant tout autour de notre système nerveux purifié. Les visions que nous pouvons avoir ne sont ni extrêmes, ni déstabilisantes, et pourtant profondes et il n'est pas nécessaire d'en parler. En bref, une ouverture de la couronne au moment opportun ne cause pas de bouleversements, juste l'ouverture d'un canal de félicité extatique et d'amour divin qui s'écoule dans le monde.

Cet état d'une couronne et d'un système nerveux parvenus à maturité et ouverts est à lui-même sa propre source, sa propre justification. Et, également, une chose très simple.

Toute cette digression pour dire: oui, je pense que vous faites ce qui convient en vous mettant à la respiration spinale. En plus d'être un stabilisateur de premier ordre pour les énergies mal dirigées de la kundalini, c'est une pratique fondamentale pour cultiver la conductivité extatique dans le nerf qui va du troisième œil à la racine. Eveiller ainsi le troisième œil (ajna) est bien le chemin à suivre. Je vous encourage à pratiquer également la méditation profonde. Le pranayama, malgré tous les bénéfices qu'il procure, ne cultive pas le silence intérieur à son niveau le plus profond dans le système nerveux. Pour cela, le mental doit être amené à l'immobilité de façon systématique chaque jour, c'est ce que fait la méditation profonde.

Quant à la respiration par la bouche ou par le nez, il est en général mieux d'utiliser le nez si cela ne demande pas d'effort, parce que des aspects importants de notre neurologie spirituelle sont situés dans les cornets du nez et les sinus. Respirer par le nez pendant la respiration spinale stimule ces zones, de même que d'autres pratiques ciblées dont nous parlons dans les leçons, sambhavi, yoni mudra kumbhaka, kechari et les bastrikas.

Une fois que vous aurez développé quelque confort et stabilité dans les pratiques qui vont du troisième œil à la racine, je pense que votre peur de la couronne devrait disparaître. Ce sera juste un endroit que vous pourrez toucher occasionnellement pour voir ce qui s'y passe. Ce ne sera pas une "pratique" à la couronne tant que tout ce que vous faites ne sera pas devenu stable, ainsi que nous l'avons expliqué deux leçons en arrière. Il est inutile de se précipiter, la couronne est ouverte en toute sécurité chaque fois que nous méditons, que nous faisons la respiration spinale et le reste de nos pratiques intégrées de yoga avancé.

Oui, j'ai aussi entendu dire que "le cœur est le dernier à s'ouvrir". Mais je pense qu'il est plus impliqué. Dans les leçons nous commençons avec le cœur parce que le désir est le moteur qui conduit tout notre yoga. Le désir intensifié et dirigé vers le développement spirituel se nomme bhakti et c'est le travail du cœur. La pratique renvoie au cœur et accroît la bhakti à chaque étape du chemin. Le cœur s'ouvre donc tout le temps en même temps que le reste du système nerveux. Ensuite la conductivité extatique commence à s'élever et dans notre for intérieur nous fondons d'amour devant tant d'extase et la montée de tant de sensualité intérieure, et le cœur s'ouvre encore davantage. Finalement quand Shiva (le silence) et Shakti (l'extase) se fondent l'un dans l'autre, et que nous allons directement à la couronne, tout se déverse en nous et le cœur déborde de ce pur amour divin. C'est peut-être cette dernière étape que l'on désigne en disant "le cœur est le dernier à s'ouvrir" Mais la vérité c'est que le yoga commence avec le cœur, le cœur ouvre chaque étape du chemin, et il se termine avec le cœur puisque nous devenons une expression de l'amour divin sur la terre. Et toutes ces étapes du cœur ne seront pas traumatisantes tant que nous ferons des pratiques de yoga qui cultivent une purification et une ouverture du système nerveux en douceur. C'est ce que le cœur nous incite à faire, et c'est ce qui ouvre le cœur.

S'il y a de la gêne dans le cœur (non médicale), c'est un symptôme de déséquilibre énergétique et nous devrions examiner nos pratiques et les adapter en conséquence pour le résoudre. C'est un chemin de joie, et non pas un chemin de peur et d'inconfort. Utilisons toujours les pratiques de manière à cultiver un progrès en douceur et des expériences agréables. De cette façon, nous restons toujours motivés pour continuer et nous sommes certains d'arriver à notre destination.

Il se peut que de garder les enseignements du yoga secrets ait été approprié dans le passé, mais je ne pense pas que cela convienne maintenant. Il y a tant de gens de nos jours qui ont un désir intense de Dieu et de pratiques, qui ont des expériences spirituelles spontanées etc. La montée des besoins spirituels dans le monde entier ne plaide pas en faveur de garder cachée (et fragmentaire, si je puis me permettre) une connaissance si importante, dans des traditions ésotériques peu nombreuses et surprotectrices. Nous sommes au milieu d'un changement radical de la conscience mondiale. Il est maintenant temps que chacun puisse avoir accès à la méthode complète pour purifier et ouvrir son système nerveux de façon efficace et sure. C'est le but de ces leçons.

Je vous souhaite le plein succès dans la poursuite de votre voyage sur le chemin spirituel qui est le vôtre. C'est bien de vous savoir parmi nous et j'espère que ces leçons vous seront toujours utiles.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers