Leçon 200 - Q&R - Une méditante sensible, suite
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mercredi 26 mai 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

NOTE: Cette leçon est une suite à la leçon #160 "Une extrême sensibilité à la méditation. Que faire?" à propos d'une personne qui avait des difficultés. Cette série est un bon exemple de progression prudente dans la méditation et du passage à la respiration de la colonne vertébrale pour stabiliser des symptômes de kundalini.

Q: Ma femme s'est mise à la méditation mais semble très sensible, donc elle ne fait que la méditation profonde environ quinze minutes deux fois par jour. Les rêves et tout ce qu'elle pouvait avoir après la méditation ont maintenant disparu. Il y a quelques jours elle a commencé à avoir des rougeurs de la taille d'une cacahuète sur le ventre, les bras, le dos et la poitrine. C'est rouge, ça ne fait pas mal, ne gratte pas et disparaît au bout de quelques jours. Egalement, depuis le jour qui a précédé l'apparition des rougeurs, elle a commencé à se sentir très excitée sexuellement pendant la méditation. Depuis un mois et demi elle n'a fait que la méditation I AM et je lui ai suggéré de faire aussi la respiration de la colonne vertébrale. Je ne suis pas sûr que les rougeurs soient des blocages qui se libèrent. Nous prendrons conseil auprès de notre médecin également. Mais j'ai pensé que je pourrais aussi vous demander pour le cas où vous pourriez nous éclairer quant à savoir si elles sont liées de quelque manière au processus de purification.

R: Je suis content d'apprendre que les rêves effrayants de votre femme ont disparu. Cela indiquerait qu'une certaine purification se serait faite et qu'un certain équilibre a été atteint dans ce processus. Bel exemple de régulation de la pratique!

Ce qui se passe maintenant avec les rougeurs est probablement une purification supplémentaire qui peut se produire dans les premières étapes de l'éveil de la kundalini. Il est étonnant qu'elle ait tout cela avec seulement quinze minutes de méditation. Elle a dû être une yogini dans des temps reculés et maintenant elle évacue d'anciens déséquilibres logés en profondeur dans son système nerveux. Ceux-ci peuvent être latents en raison de pratiques de yoga extrêmes faites dans un passé lointain. Si les rougeurs disparaissent en quelques jours, ou plus ou moins une semaine, alors vous pouvez en conclure que c'est lié au yoga. Rechercher un avis médical serait prudent pour le cas où les rougeurs s'aggraveraient. Si des remèdes sont prescrits ils peuvent compliquer le processus du yoga, donc veillez bien à ce qu'ils soient nécessaires.

Quant aux symptômes sexuels, ils peuvent se produire également dans le cadre de la purification et de l'éveil. Cela devrait s'équilibrer aussi. Il est rare que ces passages d'excitation sexuelle intense pendant les pratiques durent longtemps. D'autre part, l'énergie sexuelle joue un rôle important dans le processus de la transformation spirituelle, donc il se passera toujours quelque chose avec la sexualité montant depuis la racine vers le haut dans le système nerveux, une fois la conductivité extatique (kundalini) éveillée de façon permanente. Si vous et votre femme ne l'avez pas encore fait, ce serait peut être une bonne chose de lire les leçons sur le tantra, de sorte que la sexualité et les relations sexuelles puissent être envisagées dans un contexte yogique.

La respiration de la colonne vertébrale offre la possibilité d'équilibrer toutes ces manifestations plus rapidement et plus progressivement. Les symptômes de kundalini (ce qui est probablement ce dont il s'agit) sont habituellement causés par l'énergie Shakti qui monte dans le système nerveux sans qu'en contre partie suffisamment d'énergie Shiva ne descende. La respiration de la colonne vertébrale peut corriger cela et ensuite les progrès peuvent être très rapides avec beaucoup moins de risques de voir se produire des symptômes de kundalini inconfortables. Essayez peut-être cinq minutes de respiration de la colonne vertébrale avant la méditation et voyez comment cela se passe pendant quelques jours. Si cela n'aide pas ou bien si les symptômes s'aggravent, alors revenez en arrière. Si cela aide alors après quelques semaines de pratique stable essayez de passer à dix minutes.

Les rougeurs peuvent être en rapport avec un déséquilibre de pitta (le feu intérieur) qui est aggravé par un éveil de la kundalini. On peut en faire l'expérience sous forme de chaleur excessive ou de sensations acides lors de la digestion ou ailleurs dans le corps. L'ayurveda qui est le système de médecine indien, peut aider dans ce cas. Adopter un régime alimentaire qui "apaise pitta" et un mode de vie qui apaise aussi pitta est l'une des premières choses à envisager. Si vous recherchez sur internet, vous trouverez beaucoup de renseignements à ce sujet. Vous en trouverez un exemple sur:
http://www.ayurveda-ayurvedic.com/pitta-diet.html
Voyez aussi: http://www.aypsite.org/ayurveda.html
Au-delà du régime alimentaire et du mode de vie, un praticien en ayurveda pourra vous conseiller sur des remèdes supplémentaires. Quoi qu'il en soit, il y a de bonnes chances que les symptômes de votre femme disparaissent d'eux-mêmes lorsque ses énergies retrouveront leur équilibre avec la poursuite de la pratique du yoga. Même dans ce cas là, il est bon de veiller au bon maintien de la santé du corps et de ne pas l'aggraver par un régime alimentaire ou un mode de vie inapproprié. Peut-être vaudrait-il mieux éviter la nourriture épicée pendant un moment...

Avec une application prudente et une bonne gestion des pratiques, je suis sûr que des progrès en douceur et réguliers pourront être accomplis. Ce sont de bonnes choses qui se passent.

Q: Ma femme a commencé la respiration de la colonne vertébrale et les rougeurs ont commencé à diminuer dès le premier jour. Maintenant elle n'en a pratiquement plus. C'est incroyable de voir comment les pratiques agissent. Merci de tous vos conseils.

Une autre chose étonnante, c'est que la vue de ma femme s'est améliorée, elle est passée de l'utilisation de lentilles de 2.75 à des lentilles de 2.5 depuis qu'elle a commence à méditer. Elle a dû changer ses lentilles. Je ne peux m'empêcher de penser que cet événement et la pratique de la méditation ont un lien. Est-ce que la méditation aide à corriger les problèmes physiques mise à part la purification du système nerveux? J'aimerais bien le savoir!

R: C'est une très bonne nouvelle d'apprendre que la respiration de la colonne vertébrale faite par votre femme a fait disparaître ses rougeurs. C'est une pratique merveilleuse avec de nombreux bénéfices à longue échéance, et un des meilleurs équilibrants énergétiques que l'on puisse trouver. C'est le compagnon idéal de la méditation profonde. Et ces deux pratiques mises ensemble constituent une fondation excellente pour pouvoir perfectionner davantage les pratiques de yoga et avancer rapidement et confortablement sur la route qui nous mène à l'illumination.

Il n'est pas courant que les pratiques de yoga inversent soudainement des malformations physiques, telles que la correction de la vue. C'est pour cette raison que le yoga n'est pas présenté comme le remède instantané de tous nos maux. Nous pratiquons le yoga pour l'illumination et une santé physique parfaite n'est pas toujours nécessaire pour cela, bien que la santé globale aura sans aucun doute tendance à s'améliorer au fur et à mesure de la purification du système nerveux. Mais il ne fait aucun doute que des guérisons soudaines peuvent se produire parfois. Est-ce grâce au yoga? C'est possible si les maux qui sont guéris étaient associés à des obstructions que le yoga a dissoutes dans les profondeurs du système nerveux.

Que nous soyons ou non guéris physiquement, nous pouvons être sûrs que nous sommes guéris spirituellement au moyen du yoga, et cela cultive en nous une sensation profonde de bien être qui est indépendante de l'état du corps. L'harmonie intérieure devient toujours une harmonie extérieure, mais pas toujours de la façon dont on s'y attend. Avec le temps, on développe une perspective intérieure par rapport aux choses qui nous permet de faire face à tout ce qui peut se passer dans notre corps ou autour de nous, souvent avec un éclat de rire. C'est la libération.

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers