Leçon 195 - Q&R - Mantra, pensées, et attention
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Jeudi 20 mai 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Pendant 13 ans, j'ai fait le japa de quelques mantras plusieurs centaines de milliers de fois. Un de ces mantras est "Om Namo Naaraayanaaya", peut-être connaissez-vous ce mantra qui s'adresse au Seigneur Vishnou. En raison de cette pratique constante de psalmodie du mantra, je rencontre un problème particulier avec la méditation I AM. Au moment ou je commence I AM, mon mental qui est habitué à toujours psalmodier quelque chose prend le mantra I AM et se met à le répéter. En même temps mon mental vagabonde avec d'autres pensées sans même cesser de répéter I AM. Dois-je considérer que mon mental est bien sur la pratique du mantra I AM puisque qu'il le répète, ou bien dois-je considérer que mon mental n'est plus sur la pratique de I AM puisqu'il est aussi plongé dans d'autres pensées? Si je dois considérer que mon mental n'est plus dans la pratique de I AM et que par conséquent je doive le ramener, à quoi mon mental devrait-il penser? Vous avez dit que nous ne devrions pas penser à la signification de I AM. Que reste-t-il donc alors à penser puisque mon mental répète déjà I AM? Que voulez vous dire exactement lorsque vous dites de "méditer sur le son I AM"?

R: Le mantra et les pensées peuvent être dans le mental en même temps. Le mantra peut continuer même pendant que nous pensons à quelque chose d'autre. Si nous avons le mantra en arrière fond pendant que nous établissons mentalement la liste des courses à faire, s'agit-il de méditation? Pas si nous favorisons consciemment notre liste de courses par rapport au mantra. Avoir le mantra qui tourne comme un moteur dans le mental sans lui donner la préférence de notre attention n'est pas la méditation profonde. La méditation consiste à favoriser le mantra avec notre attention, et non pas à avoir le mantra qui se répète automatiquement pendant que nous portons notre attention sur d'autres choses. Ce que nous voulons rendre automatique c'est de ramener l'attention sans effort sur le mantra lorsque nous nous rendons compte qu'elle n'est plus portée sur lui. Donc si nous avons des pensées et le mantra en même temps, la méditation est déterminée non par la présence du mantra mais par le fait de le favoriser avec notre attention. Il se peut que d'autres pensées soient là tandis que nous favorisons le mantra. Cela n'a pas d'importance. C'est l'attention qui détermine le processus. Si nous avons l'habitude de favoriser le mantra avec notre attention lorsque nous nous rendons compte que nous n'y sommes plus, c'est cela la méditation correcte.

Ceci devrait répondre à votre question concernant ce que nous devrions penser pendant que nous "psalmodions" le mantra intérieurement. Peut importe combien de fois nous répétons le mantra intérieurement. La méditation profonde ne consiste pas à psalmodier mentalement. C'est un processus qui consiste à utiliser l'attention et le mantra ensemble pour créer une condition dans le mental qui lui permette d'accéder à l'immobilité. Juste répéter le mantra en arrière plan par habitude pendant que nous nous livrons à toutes sortes d'activités mentales avec notre attention n'est pas la méditation profonde. Dans la méditation profonde, l'attention a pour but de favoriser le mantra. En suivant cette procédure pendant le temps imparti à la méditation, le mantra va s'estomper et devenir très raffiné, encore et encore. Quel que soit le niveau auquel nous nous trouvons dans le mental, nous revenons avec l'attention et nous favorisons le mantra dans ce voyage vers le flou et le subtil. Avant que nous ne nous en rendions compte, notre attention se retrouve sans objet, même pas le mantra. C'est une sensation agréable. C'est le samadhi, le huitième membre du yoga. Lorsque ceci se produit, le souffle devient plus subtil, le métabolisme ralentit, et les obstructions à travers notre système nerveux sont dissoutes de l'intérieur. C'est le silence intérieur (la conscience de pure félicité) vers lequel nous nous dirigeons dans la méditation profonde. Tous les bons résultats proviennent de cela, et cela se fait par ce processus qui consiste à utiliser notre attention sans effort et de façon correcte pendant la méditation.

Q: J'ai un doute. Vous avez dit dans vos leçons que le simple son I AM enlève les obstructions dans le système nerveux. Dans des leçons ultérieures, vous avez également expliqué que le son I AM part du troisième œil et descend par la colonne vertébrale jusqu'au périnée. S'il en est bien ainsi, à partir du moment ou le son I AM est dans le mental le nettoyage devrait se faire, que l'on y porte l'attention ou pas. Au-delà du nettoyage produit par le son lui-même, y a-t-il un nettoyage supplémentaire qui se fait en raison du rôle joué par l'attention?

R: Je sais bien que cela peut aller à l'encontre de ce que beaucoup disent, que les mantras ont des pouvoirs magiques etc. Des sons différents résonnent différemment dans le système nerveux et c'est pour cela que différents mantras ont des effets différents. Mais ils n'en sont pas moins uniquement des outils qui ne feront pas grand-chose s'ils ne sont pas utilisés de la manière correcte. Le mantra est un outil qui peut être utilisé pour amener le mental et le corps à l'immobilité. Cela nécessite une méthode pour utiliser l'attention d'une façon particulière avec le mantra. Si nous suivons cette méthode l'attention se retrouvera, de façon répétée, seule, sans objet, y compris sans mantra. C'est-à-dire aussi immobile qu'elle peut l'être et dans cet état de silence profond du système nerveux les obstructions intérieures se dissoudront. Une fois les obstructions parties, le silence intérieur sera de plus en plus présent dans notre activité de tous les jours.

C'est pour cette raison que nous utilisons une méthode bien précise pour notre méditation. Le mantra tout seul, sans la fixation correcte de l'attention est semblable à un marteau sans charpentier. Vous êtes le charpentier!

Le gourou est en vous

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers