Leçon 182 - Q&R - Un scepticisme salutaire
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Jeudi 6 mai 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: J'aime la façon dont vous écrivez, tant le contenu que le style. Votre approche est concrète et pleine de bon sens. Mais certains aspects ne me satisfont pas. La "respiration de la colonne vertébrale" n'est-elle pas une hyperventilation effectuée en portant l'attention sur un nerf spinal imaginaire? Comment ce mélange de la physiologie de la respiration et d'un processus mental peut-il réellement purifier le "système nerveux"? Les soi-disant impuretés sont-elles physiques (physiologiques) ou mentales? Vous faites valoir, à juste titre, que les visions ne sont pas la réalisation. Personne ne sait comment fonctionne l'interaction entre le corps et l'esprit. Mais le style de vie yogique fait de méditation, de contentement, "yama-niyama", modifie bien notre regard sur le monde. Comment caractériseriez- vous "l'amour divin"? S'agit-il de "karuna", la compassion? Peut- être pourriez-vous nous éclairer sur ces questions.

R: Merci de votre envoi qui est bien apprécié.

Faire preuve de scepticisme à bon escient est une bonne chose car cela réduit notre tendance à la croyance aveugle et à la superstition, choses qui ne sont pas très favorables au yoga et au progrès spirituel. Tant que notre scepticisme ne devient pas extrême au point de tuer complètement notre désir de rechercher la vérité. Car alors le scepticisme devient lui même une forme de superstition. Un bon intellect est équilibré et curieux, mais aussi prêt à accepter ce qui est prouvé comme étant véridique, même si cela implique la dissolution de l'intellect et de l'ego dans le processus!

Comme vous le savez, j'ai une approche scientifique et je considère le yoga à la fois comme une expérimentation et comme l'application de la loi de cause à effet lorsqu'elle est connue. C'est pour cette raison que vous trouverez le moins possible de théorie et de philosophie dans ces leçons. Celles-ci n'ont pas pour objet d'amuser l'esprit curieux. Elles veulent nous offrir des moyens efficaces pour transformer pour le meilleur notre raison d'être sur cette terre, si nous le désirons. Il y a beaucoup de choses que nous ne savons pas. Mais nous sommes ici et nous pouvons accroître de façon remarquable notre expérience de la vie si nous sommes prêts à faire ce qui est nécessaire pour stimuler notre système nerveux afin qu'il aille dans la direction de son évolution naturelle.

Si vous trouvez les explications difficiles à croire, ce n'est pas un problème. Ce ne sont que des explications, que des idées. Les pratiques sont autre chose. Si nous les pratiquons de la manière suggérée, des changements se produiront en nous. Personne n'est obligé de le croire. C'est une expérience personnelle que chacun peut faire chez lui dans sa pièce de méditation et au cours de sa vie quotidienne. L'expérience du yoga, tout le monde peut la faire, et c'est la seule chose que l'on peut en dire. Expérimentez et voyez ce que vous trouvez en vous-même. Ce peut être une merveilleuse surprise, une surprise tellement saisissante qu'elle peut nous donner foi dans nos possibilités divines. Les meilleurs yogis et yoginis sont à la fois des croyants et des sceptiques. Ils croient qu'il y a une destination et n'acceptent rien d'autre que les moyens les plus efficaces pour s'y rendre. Ils abandonnent derrière eux les cultes et les dogmes après en avoir recueilli les graines de vérité. Ils brûlent sans cesse de poursuivre leur voyage.

Ceci étant dit, je vais répondre à vos questions. Gardez à l'esprit que, si vous essayez les pratiques sincèrement, votre propre expérience dans ce domaine aura plus de valeur que ce que moi ou qui que ce soit d'autre pourra en dire. C'est vous qui êtes le terrain de jeu. Tout le reste n'est que renseignements et conseils. En ce qui concerne la respiration de la colonne vertébrale, l'hyperventilation se produit lorsqu'il y a trop d'oxygène dans le sang. C'est pourquoi on recommande aux personnes qui font de l'hyperventilation de respirer dans un sac en papier pendant quelques minutes afin qu'elles puissent réduire la quantité d'oxygène en excédent. La respiration de la colonne vertébrale et la plupart des autres formes de pranayama produisent l'effet inverse. Le mot pranayama signifie "restriction de la force de vie (le souffle)". Donc avec le pranayama, de façon systématique et sûre, nous réduisons notre consommation d'oxygène. Dans quel but? Afin de stimuler la force de vie qui est stockée dans le corps, principalement dans la région pelvienne, qui pour compenser s'élève dans le système nerveux pour nous nourrir. C'est un phénomène neuro- biologique qui produit des effets à la fois calmants et énergisants dans le corps et l'esprit.

Cette force vitale, substance et énergie, peut-elle être dirigée par l'attention? L'expérience montre que c'est possible. En la dirigeant vers le haut et vers le bas à travers le nerf spinal, entre le point entre les sourcils et le périnée, quelque chose se produit. Avec le temps, ce n'est plus un exercice de l'imagination. Un éveil se produit et cela devient un phénomène neuro-physique. Je le nomme la montée de la "conductivité extatique". Dans tous les cas, le nerf spinal peut être incité par l'attention associée au souffle à produire un éveil permanent qui engendre un large éventail d'effets neurobiologiques et psychiques. Je ne peux pas vous dire exactement pourquoi il en est ainsi. Mais je peux vous dire qu'il en est ainsi d'après mon expérience. Beaucoup d'autres personnes peuvent le vérifier, et vous pouvez en trouver bon nombre d'exemples dans les questions/réponses. On en trouve aussi la description dans des écrits qui remontent à des milliers d'années. Non pas que nous devions croire ce que l'on nous raconte. C'est ce que c'est, un chemin vers quelque part où le système nerveux peut nous emmener.

Chez l'homme, l'esprit d'entreprise est tel que chaque fois qu'il trouve un nouvel endroit où aller, quelqu'un va y aller. Si l'endroit en question est agréable, alors beaucoup d'autres vont y aller également. Peut-être sommes nous sur le point de voir beaucoup de personnes se rendre à cet endroit merveilleux appelé "l'illumination". Il suffit de décrire le lieu et de tracer le chemin. Nombreux sont ceux qui l'ont fait. Ces leçons sont une autre tentative dans cette direction, avec une approche plus ouvertement scientifique.

La purification à propos de laquelle vous vous interrogez est mystérieuse, je l'admets, et pourtant elle a bien lieu chez ceux qui font les pratiques de yoga. Elle a lieu dans le mental, dans les émotions et dans le corps, et les trois sont étroitement mêlés. Nous savons que le corps humain se purifie (et aussi se guérit) lui-même lorsqu'on lui en donne l'opportunité. Cela se produit pendant le repos. Cela se produit aussi lorsque des fardeaux sont ôtés du corps ou de l'esprit. On sait que le jeûne a un effet purificateur sur le corps. Le pranayama est une sorte de jeûne, qui met en œuvre l'air, et qui a des effets physiques. La méditation est aussi une sorte de jeûne, un jeûne de la pensée, permettant systématiquement au mental de s'immobiliser. Nous ne forçons pas le mental à atteindre l'immobilité. Cela se produit automatiquement lorsque les conditions correctes sont mises en place dans le mental. Généralement la purification du corps à lieu lorsque nous permettons à quelque chose de diminuer ou de s'arrêter, la nourriture, l'air, les pensées, le métabolisme etc. Quand l'un de ces éléments ou la totalité diminue, ou est mis complètement au repos, alors la purification a lieu.

La purification due au yoga peut prendre de nombreuses formes, depuis le défilement de pensées apparemment sans lien, en passant par des émotions inhabituelles, des sensations et jusqu'à des manifestations physiques telles que des mouvements involontaires du corps, de la transpiration etc. Dans de rares cas on peut voir des démangeaisons avec des rougeurs, des fièvres, de la douleur et toutes sortes d'autres symptômes extrêmes. Une part importante du yoga consiste à gérer sa pratique de sorte que la purification reste à un niveau aussi stable et confortable que possible. Je reçois des courriels tous les jours de la part de gens qui essaient d'équilibrer leur pratique en raison de différents symptômes de purification. La variété des symptômes physiques, émotionnels et mentaux dûs à la purification entraînée par le yoga semble infinie. Le processus neurobiologique de purification et d'ouverture est très réel, et il est au cœur du voyage yogique. C'est la raison pour laquelle nous mettons autant l'accent sur la gestion du rythme des pratiques (self pacing) dans ces leçons.

"L'amour divin", se produit lorsque le système nerveux se purifie et s'ouvre jusqu'au point ou notre conscience s'identifie beaucoup moins à notre corps comme étant le soi. Alors tout le monde devient une partie de notre propre sensation d'unité qui se développe. L'amour divin (l'unité) naît d'une union neurobiologique mettant en jeu le mélange, dans notre système nerveux, du silence intérieur profond et des énergies extatiques. Ensuite, en quelque sorte, il s'élargit au delà de notre corps physique et nous devenons l'autre. Quand nous devenons l'autre et que l'autre nous est aussi cher que notre propre soi, alors c'est de l'amour, non? Tout le monde ressent cela intuitivement. La paix, la sagesse, la compassion, la conscience, le service altruiste et le sacrifice sont les qualités naturelles que nous avons en nous. Peut-être les ressentons nous, ou peut-être pas, mais elles sont là, à l'état latent en chacun de nous.

Cette pièce de théâtre sans fin dans laquelle l'humanité est plongée a pour objet de révéler la lumière en nous et de vaincre l'obscurité. Toutes les histoires que l'on a pu raconter parlent de ça, que ce soit de façon littérale ou métaphorique. Pourquoi ce thème exerce-t il une fascination aussi universelle? Est-ce parce que nous savons instinctivement que nous sommes la lumière?

En persévérant dans le yoga, les qualités positives qui sont en nous deviennent plus fortes. Ceci implique que si nous continuons à déblayer les obstructions internes, quelque chose de "divin" transparaîtra depuis l'intérieur. Est-ce véritablement vrai? Sommes-nous divins par nature? Là encore, c'est la loi de cause et d'effet. Si nous continuons le yoga, c'est ce qui finira par se manifester. C'est l'expérience d'un grand nombre à travers l'histoire. Elle a été écrite depuis des milliers d'années. Cela fait partie de l'expérience humaine et c'est à la disposition de quiconque a la volonté de se donner les moyens de la laisser s'épanouir.

Ne me croyez pas sur parole. Faites un tour complet du yoga et voyez par vous-même. Je vous souhaite tout le succès dans votre tentative de découvrir la vérité.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers