Leçon 140 - Q&R - La pompe cervicale: coordonner la rotation de la tête et la respiration
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Samedi 13 mars 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Cette pompe cervicale est tout simplement merveilleuse. J'ai essayé une ou deux fois du mieux que j'ai compris, et c'est effectivement très puissant. Merci de nous faire partager des enseignements si précieux.

Cependant, avant que je ne puisse l'incorporer avec efficacité dans ma sadhana de tous les jours, j'ai besoin de clarification. Je veux être bien sûr que je comprends la technique correctement. Quand je vais de la droite vers la gauche, et de la gauche vers la droite, est-ce que cela se fait pendant un cycle de respiration, ou bien est- ce que ce sont des cycles séparés? Est-ce que l'on doit aussi respirer pendant que la tête est dans son mouvement de rotation?

Vous avez aussi indiqué que lorsque l'on débute, nous devons limiter cette pratique à quatre respirations. Pourriez-vous clarifier ce point? Est-ce que cela veut dire que nous faisons quatre séries de rotations de la tête dans chaque direction ou bien prenons nous quatre respirations dans chaque pompe cervicale pour une direction spécifique, de droite à gauche ou bien de gauche à droite?

R: Une respiration complète (kumbhaka/rétention, expiration, inspiration) se fait avec la tête qui tourne dans un sens. Puis, à la fin de la nouvelle inspiration, changez et tournez dans l'autre sens pour la durée du cycle respiratoire suivant qui commence par kumbhaka (la rétention). Ensuite changez à nouveau le sens de la rotation lorsque vous êtes poumons pleins et que vous commencez le cycle respiratoire suivant.

La tête ne s'arrête jamais, elle change seulement de direction lorsque l'on commence chaque nouveau kumbhaka (rétention du souffle).

Quatre respirations veut dire quatre kumbhakas (rétentions) avec quatre séries de rotation de la tête, en changeant de direction au début de chaque nouveau kumbhaka. Nous changeons toujours de direction avec la tête au début d'un nouveau kumbhaka. Lorsque c'est devenu facile et confortable avec quatre respirations, alors au lieu de compter les respirations, vous pouvez utiliser la montre et faire cinq minutes. Le nombre de respirations ne compte pas quand on se sert de la montre. Faites simplement autant de kumbhakas qu'il vous est confortable de faire de manière naturelle jusqu'à ce que le temps se soit écoulé. Quand cinq minutes est devenu confortable, alors essayez dix minutes. Ne vous précipitez pas pour arriver à ce niveau. Ne le faites que si votre pratique se passe en douceur et qu'il vous est facile d'augmenter. Si vous allez trop loin, alors revenez en arrière et prenez votre temps à un niveau confortable de pratique jusqu'à ce que vous vous sentiez prêt à réessayer d'en faire davantage.
La pompe cervicale est très puissante, et ses effets sont très étendus. Je posterai encore quelque chose à ce sujet dans un jour ou deux.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers