Leçon 130 - Q&R - Des vibrations à la racine
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Lundi 1er mars 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Je pratique les asanas (postures) depuis longtemps. Lorsque je termine mes asanas et que je fais shavasana (la posture du cadavre), je ressens parfois une étrange vibration ou peut-être plus une palpitation dans la zone qui se trouve en dessous des organes génitaux. La plupart du temps j'arrive à la faire cesser quand je veux, d'autres fois je ne peux pas. Je ressens aussi parfois cette vibration quand je suis au travail. Ca devient alors ennuyeux. Cela devient presque incontrôlable et j'ai l'impression de ne pas pouvoir l'arrêter. S'agit-il d'une sorte de processus de nettoyage, ou bien est-ce qu'il y a quelque chose qui n'est pas normal? Je fais juste des asanas normaux que j'ai appris dans un cours de hatha yoga. Je fais aussi asvini et nauli. J'aimerais avoir votre avis.

R: Oui, il s'agit de purification/nettoyage. C'est un début de manifestation de kundalini. Tout est normal, de bonnes choses se passent. Mais peut-être pas dans le bon ordre.

Pendant la purification du système nerveux, on peut ressentir un peu de douleur, avoir mal quelque part ou des vibrations. C'est commun dans la zone du périnée/racine lorsque la kundalini commence à s'éveiller. Ces symptômes devraient disparaître. Si ce n'est pas le cas, alors la formule standard c'est de diminuer un peu les pratiques jusqu'à ce que ça passe. Nous appelons cela trouver son propre rythme.

Mulabandha/asvini (la contraction du sphincter anal) et nauli sont des moyens puissants pour stimuler l'énergie dans la zone dont vous parlez, et sont donc vraisemblablement les coupables, par conséquent diminuer un peu ces pratiques vous apportera probablement du soulagement. Ce n'est pas très surprenant que vous ayez ce genre d'expérience en faisant ces techniques particulières du hatha yoga sans les pratiques "globales" préalables.

Faire les pratiques globales que sont la méditation profonde et la respiration de la colonne vertébrale avant d'aller éveiller la kundalini est le meilleur moyen pour que la purification se fasse de façon équilibrée et pour éviter les symptômes déplaisants de la kundalini.

Peut-être est-ce le moment pour vous d'envisager de commencer à pratiquer la méditation profonde. Ajoutez ensuite la respiration de la colonne vertébrale une fois que vous aurez établi une bonne routine de méditation. Les leçons expliquent tout cela, pas à pas. Je pense que, si vous les suivez, vous n'aurez plus de difficultés avec cet engorgement à la racine. En fait, vous ferez disparaître le problème avant qu'il ne monte plus haut dans le corps. Les leçons expliquent toutes les raisons pour lesquelles il vaut mieux faire les pratiques de purification globale d'abord, et les pratiques plus ciblées (style hatha) une fois que les pratiques globales sont bien établies. Il est très important de faire les choses dans le bon ordre, cela épargne beaucoup de difficultés et évite de s'enliser avec l'énergie de la kundalini, par contre cela amène beaucoup d'extase et des progrès rapides.

Les asanas/postures sont bonnes pour la plupart des gens à n'importe quel niveau, et sont également une excellente préparation pour le pranayama et la méditation. Une fois que vous commencez des pratiques comme mulabandha/asvini et nauli, alors la pratique préalable de la méditation et de la respiration de la colonne vertébrale est nécessaire pour absorber et équilibrer les énergies qui sont stimulées à la racine et s'élèvent ensuite de façon naturelle à travers le système nerveux.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers