Leçon 127 - Q&R - Siddhasana ou padmasana?
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mardi 24 février 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Je pratique la méditation en padmasana (la posture du lotus) depuis longtemps. Après avoir lu votre leçon, je me suis rendu compte qu'elle n'exerce pas de pression au niveau du périnée. Faut- il que je change pour siddhasana? J'ai essayé mais j'ai l'impression qu'il va me falloir quelque temps pour m'y habituer. Faites moi savoir comment je dois procéder. En padmasana, au bout de quarante-cinq minutes environ, mes jambes s'engourdissent et cela détourne un peu mon attention de la pratique.

R: Padmasana est une très bonne façon de s'asseoir, avec ses propres avantages, bien que peu de gens puissent y rester confortablement pendant longtemps. Siddhasana dans sa version simplifiée que nous avons donnée dans ces leçons, est une façon de s'asseoir beaucoup plus facile dans laquelle on peut rester. Ses effets peuvent aussi être obtenus en utilisant un objet de substitution pour appuyer sur le périnée. Voyez les leçons #33 et #75 pour plus de détails.

Qu'est-ce qui est le mieux? Cela dépend de votre préférence et de votre approche pour atteindre votre but en yoga. Si vous n'avez pas envie de stimuler directement l'énergie sexuelle pour faire monter la kundalini, alors inutile de vous précipiter sur siddhasana. Par contre, si vous avez envie de faire monter l'énergie sexuelle par des moyens directs, alors siddhasana est tout à fait approprié, bien plus que padmasana.

Cela dépend où nous nous situons sur "l'échelle du tantra" à un moment donné. Siddhasana est à gauche du milieu de cette échelle, tandis que padmasana est à droite. Le côté gauche utilise davantage la sensualité dans les pratiques, le droit utilise moins la sensualité. Comme vous le savez, nous nous plaçons tout à gauche dans les leçons sur le tantra. Siddhasana va dans cette direction. Jusqu'à quel point avons-nous envie de faire siddhasana est fonction de notre bhakti, qui est reliée au niveau de purification de notre système nerveux. Il est intéressant de remarquer que davantage de purification nous encourage à nous impliquer davantage dans le travail direct sur l'énergie sexuelle pour la faire monter durant nos pratiques spirituelles.

En yoga, on ne peut pas éviter, indéfiniment, d'avoir à s'occuper de l'énergie sexuelle, à un moment ou à un autre le système nerveux est activé par l'éveil de la kundalini, et l'extase intérieure explose en nous. Il n'y a rien de plus sensuel que ça. Toutes les pratiques avancées de yoga sont faites pour promouvoir la montée naturelle de l'extase dans le système nerveux. Même la méditation a ce but ultime, passer du silence intérieur profond à l'union dans la félicité extatique partout dans le corps et au-delà du corps. C'est pourquoi nous appelons les pratiquesavanceesdeyoga des "leçons faciles pour une vie extatique".

Cependant, chacun a ses propres préférences en ce qui concerne la pratique du yoga, et tenir compte des tendances de chacun est beaucoup plus important que de donner à tous la même approche "toute faite" de l'illumination. Une technologie n'est valable que si elle est suffisamment flexible pour que chacun puisse l'utiliser. C'est pourquoi nous veillons à ce que les pratiques soient aussi simples et directes que possible, et que nous parlons beaucoup de trouver son propre rythme. Chacun doit parcourir son propre chemin à sa vitesse. L'ensemble des outils proposés est là pour être utilisé, ou non, comme il vous semble opportun. Si un outil ne nous est pas utile maintenant, peut-être en aurons nous besoin plus tard. Nous fonctionnons comme ça.

Etant donné votre intérêt, peut-être devriez-vous envisager de perfectionner siddhasana. Allez-y progressivement, et voyez si cela marche pour vous sur le plan de l'énergie. Si ça ne marche pas, vous pourrez revenir à padmasana. Ca ne peut pas faire de mal de connaître les deux postures assises. Je suis passé par une phase d'essai semblable il y a de nombreuses années, et j'ai fini par adopter siddhasana sur le long terme. Je suis resté un peu à gauche du centre parce que, d'après mon expérience, cela était parfaitement cohérent. Quel que soit votre choix, il sera pleinement respecté.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers