Leçon 125 - Q&R - La chaleur due à la kundalini
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Dimanche 22 février 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: J'étudie la kundalini depuis quelque temps maintenant, et je ressens une grande quantité de chaleur intérieure en raison des kriyas et de la méditation. Cependant, j'ai lu récemment que la partie de la tête (sushumna) qui était molle quand on était enfant, avait besoin de redevenir molle afin que la chaleur soit relâchée, autrement l'expérience de la kundalini peut être douloureuse. Je suppose que cela se fait par le Tummo Reiki? Pourriez vous m'éclairer là-dessus? J'ai écourté mes méditations et ma sadhana depuis quelques jours maintenant, ce que je voulais tant éviter de faire.

R: Je ne suis pas très familier avec les méthodes de reiki, donc je ne pourrai pas beaucoup parler du Tummo Reiki, si ce n'est pour dire que cela semble être une méthode plus agressive pour éveiller la kundalini, au-delà du style de reiki pour la guérison. Donc, c'est peut-être un cousin des autres systèmes de yoga qui visent à éveiller la kundalini en premier, ce qui me conduit à votre situation.

Comme vous le savez, dans les leçons nous donnons des pratiques pour une "purification globale" du système nerveux avant de vouloir stimuler la kundalini directement. Ceci inclus la méditation profonde et la respiration de la colonne vertébrale. Avec ces deux pratiques comme fondation, les risques de difficulté avec la kundalini sont grandement réduits. Bien sûr, nous aurions tous envie de comprimer la durée qu'il faut pour atteindre l'illumination, alors nous fonçons, et parfois même nous sautons les méthodes de purification globale requises. Certaines traditions les éludent même!

Si vous rencontrez trop de chaleur, ce peut être des obstructions dans les nadis et les chakras, et un éveil prématuré de la kundalini dans ces zones de votre système nerveux. N'utiliser que les anciennes méthodes peut être un cheminement long, lent et inconfortable. Assurez vous de relire la leçon #69 sur les symptômes de la kundalini et ses remèdes.

En plus des obstructions intérieures, il y a une autre raison à la chaleur, et vous devriez y porter une attention particulière car beaucoup de traditions de la kundalini n'en parlent pas. C'est l'importance d'équilibrer les pranas qui montent et qui descendent (Shiva et Shakti) dans le nerf spinal. Le yoga de la kundalini traditionnel utilise des mudras et des bandhas dans ce but, mais ceux-ci souvent ne suffisent pas. La respiration de la colonne vertébrale peut faire des merveilles pour équilibrer les pranas qui montent et qui descendent, et dans certains cas mettre un terme immédiatement à des symptômes inconfortables.

De façon métaphorique, Shakti recherche son bien aimé, Shiva, partout dans le corps. Elle purifie (nettoie la maison) tout en continuant à rechercher Shiva. S'il ne se montre pas, elle va devenir de plus en plus frénétique et créer toutes sortes de problèmes en nous. Si nous faisons descendre Shiva en douceur dans le royaume de Shakti, le système nerveux, dans la respiration de la colonne vertébrale, les deux pourront s'unir dans tous les endroits du corps où Shakti cherche, dans tous les nerfs et toutes les cellules qui sont en nous. C'est l'explication métaphorique de la façon dont la respiration de la colonne vertébrale fonctionne pour stimuler et équilibrer les pranas dans le système nerveux.

Egalement, avec le silence intérieur, le témoin, toute cette activité pleine de dynamisme à l'intérieur du système nerveux sera beaucoup plus facile à gérer. N'oubliez pas que le témoin n'est pas touché par quoi que ce soit de tout ce qui se passe, et pourtant il est chargé de tout via la connexion avec la bhakti. La conscience de pure félicité est notre plateforme de "Soi" qui nous permet de choisir le désir divin de faire l'expérience de la kundalini. Etre établi dans le Soi/témoin, nous permet de faire face beaucoup mieux quel que soit ce que nous pourrions rencontrer dans le courant du processus dynamique d'éveil de la kundalini. Le silence intérieur, par définition, est une purification globale permanente du système nerveux. C'est pourquoi la méditation est la première pratique de yoga avancée, et reste la pratique fondamentale de base dans toutes les leçons. Avec le silence intérieur, tout le reste peut être comme du gâteau. Sans le silence intérieur, tout le reste peut être comme de sauter d'une falaise dans les feux de l'enfer. C'est comme ça que sont les choses.

Quelles que soient vos autres pratiques, si vous veillez bien à faire la méditation et la respiration de la colonne vertébrale en priorité, vous devriez trouver un soulagement par rapport à la chaleur. Une fois que l'équilibre entre les pranas ascendants et descendants est établi au moyen de la respiration de la colonne vertébrale de façon durable, nous avons la capacité de faire beaucoup plus sur le plan de la kundalini en ayant beaucoup moins de risque de rencontrer des difficultés. Notre progrès sera accru et notre inconfort sera bien moindre. En fait, faire les pratiques correctes, peut transformer notre voyage en croisière d'agrément sans fin, emplie de félicité extatique. Et nous n'avons même pas à ressentir de culpabilité à ce sujet là, car c'est la façon dont notre système nerveux à été fait pour fonctionner. C'est une machine à générer de la félicité extatique. Chacun d'entre nous en a une. Ah mon Dieu, ne perdons pas un instant à mettre tout cela en bon état de fonctionnement.

En ce qui concerne la fontanelle au sommet de la tête, je ne la comprends pas comme une sorte de soupape de sécurité pour la kundalini qui s'élève. Le modèle populaire de la kundalini qui monte pour sortir par le sommet de la tête est une simplification exagérée du processus. Il y a plutôt une union à tous les niveaux, dans le corps, des deux polarités qui existent en nous. Sur le plan physique cela se produit dans la poitrine où les pranas ascendant et descendant se rencontrent. De là, ça va dans la colonne vertébrale pour monter au cerveau, puis revient descendre par l'avant et à nouveau cela remonte la colonne vertébrale, et ainsi de suite en un cycle sans fin. Cela fait partie de notre nouvelle biologie spirituelle. Avec une purification globale adéquate, et l'équilibre des polarités intérieures, tout cela se passe sans qu'il y ait de chaleur excessive et avec beaucoup de félicité extatique. Donc c'est un cycle fermé d'union interne, plutôt que la kundalini qui surgit d'elle même par le sommet. Faire surgir la kundalini par le sommet de la tête peut se produire, mais c'est conduire le processus dans la mauvaise direction, et ce n'est pas très bon pour la santé. Mieux vaut cultiver la relation amoureuse interne, et le reste se produira de façon tout à fait naturelle et tout à fait agréable.

Ce qui sort au sommet de la tête est un flot d'énergie de guérison radieuse, comme un sous produit de l'union intérieure des polarités. Cela vient plus tard et n'est pas expérimenté sous forme de chaleur, mais il s'agit de félicité extatique. Les énergies de Shiva et Shakti unie en quelque chose de nouveau qui correspond au troisième niveau d'illumination, l'unité, l'amour divin qui s'écoule à travers tout le système nerveux vers tout le monde, l'Un qui s'écoule sous forme d'amour à l'intérieur de l'Un qui est partout. Dans la tradition chrétienne, cela s'appelle "Christ".

Que la fontanelle s'ouvre physiquement ou pas n'a pas à mon avis grande importance. Il se peut que cela se produise, tout comme il se peut que cela ne se produise pas. Si cela se produit, ce sera un aboutissement naturel du processus d'illumination, pas quelque chose dont nous ayons beaucoup à nous préoccuper à ce niveau. La fontanelle est au dessus de la glande pituitaire, dont certains disent qu'elle est le siège de la conscience supérieure. Au centre de la tête se trouve la glande pinéale qui est notre récepteur de lumière divine. Au dessus de la pinéale se trouve la corona radiata qui se tourne vers le haut et prend la forme d'une tasse (ce qui peut être clairement ressenti et observé avec la vue intérieure) lorsque l'énergie monte. C'est le sahasrar, le lotus aux mille pétales.

Donc nous avons le point entre les sourcils où quantité d'énergie extatique est stimulée, en entrant et en sortant, avec la respiration de la colonne vertébrale et les autres pratiques de yoga avancées, la fontanelle avec l'énergie qui entre et qui sort, en raison principalement de l'illumination de la pituitaire, et le sahasrar au dessus de la pinéale et de la colonne vertébrale qui fait jaillir une immense aura en forme de fontaine. Il se passe beaucoup de choses là haut. Ensuite, à l'intérieur du cerveau il y a la dynamique entre la pituitaire et la pinéale (activation du troisième œil) à travers les ventricules, puis en descendant dans la medulla oblongata, et reliée tout en bas, en descendant le long du nerf spinal, au périnée/racine. Il se passe tant de choses au niveau de la dynamique de l'énergie extatique dans la tête. Un jour, les neurobiologistes spirituels classeront tout cela pour nous. En attendant, nous devons continuer les pratiques avancées de yoga qui purifieront et ouvriront notre système nerveux, afin que les neurobiologistes puissent avoir quelqu'un à disséquer. Je plaisante!

C'est une époque passionnante, c'est sûr. Je vous souhaite beaucoup de réussite dans votre voyage.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers