Leçon 106 - Le mantra et la respiration pendant la méditation
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Jeudi 5 février 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: J'essaye de développer une meilleure habitude de méditation, que j'aime énormément pratiquer bien que je sois plutôt débutant. Est-ce que cela fait quelque chose si j'imagine, ou je m'entends intérieurement dire "I" [prononcer: "ail" N.d.T.] à l'inspiration et "AM" à l'expiration ou bien si j'entends "I AM" "I AM" "I AM" à l'inspiration et la même chose en expirant, etc.?

R: Certains systèmes de méditation utilisent le mantra avec la respiration. L'approche dans ces leçons est de ne pas faire ça. Donc, non, ça n'a pas d'importance si le mantra est avec le souffle ou pas. Nous laissons le souffle tranquille pendant la méditation et nous ne nous en préoccupons pas. La raison en est que nous voulons que le mantra soit libre de changer de lui-même en ce qui concerne sa vitesse de répétition et son degré de clarté afin que le mental puisse facilement s'apaiser. Nous voulons que la méditation mène la respiration de façon naturelle et non l'inverse. Si nous favorisons le souffle pour mener le mantra, nous dériverons vers un mode de pranayama qui cultive les nerfs à un niveau moins subtil que celui où le mental peut aller lorsqu'on lui en donne la possibilité pendant la méditation profonde. C'est un point important à côté duquel il est facile de passer. Cela deviendra plus clair lorsque nous améliorerons le mantra en y ajoutant quelques syllabes.

Cultiver les nerfs est une très bonne chose et c'est très agréable, c'est ce que nous faisons avec le pranayama. Mais la méditation en suivant le souffle n'est pas aussi profonde que la méditation sans suivre le souffle. Dans la méditation profonde, lorsque le mental s'immobilise, le souffle et le métabolisme sont automatiquement suspendus. Nous voulons avoir le loisir de reprendre le mantra à des niveaux très subtils/tranquilles du mental sans qu'il soit habituellement associé au souffle. Si le mantra suit le souffle, nous ne le favorisons pas, pas plus que nous ne le rejetons. Nous suivons simplement la méthode qui consiste à favoriser le mantra sans effort, quel que soit le niveau d'apaisement du mental auquel nous nous trouvons. Ensuite nous allons vers davantage d'apaisement et de purification dans le système nerveux tout entier, à un niveau très profond, avec la montée de la conscience de pure félicité.

Donc, le pranayama sert à cultiver les nerfs avec l'attention et le souffle, et la méditation a pour rôle de laisser le mental aller en profondeur, pour éveiller la graine silencieuse de la conscience de pure félicité, très profondément dans le système nerveux. Dans cette approche nous ne cultivons et plantons pas en même temps. Nous en avons parlé plus en détail dans la leçon #43 "Le pranayama et la méditation, quelle relation?". Si vous ne vous occupez pas du souffle pendant la méditation, vous verrez que vous irez beaucoup plus profondément dans le silence, en particulier si vous avez fait la respiration de la colonne vertébrale avant la méditation.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers