Leçon 105 - Q&R - Face à un mur avec mulabandha
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mardi 3 février 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: J'ai commencé les pratiques au début et tout allait bien jusqu'à ce que j'arrive à #55 "mulabandha". Je trouve pratiquement impossible de contracter "doucement" le muscle sphincter. Quand j'essaye, je deviens complètement tendu et le résultat est que j'expérimente une variété de douleurs. Je continue d'essayer, mais je n'ai qu'une hâte c'est que le pranayama se termine, alors que jusque là ça avait été assez confortable. Je m'inquiète aussi de l'accent mis sur la sexualité dans les leçons. Je recherche l'illumination spirituelle et je me demande si je ne me suis pas trompé de pratique.

R: Si mulabandha n'est pas confortable à ce niveau, alors c'est le moment pour revenir un peu en arrière à un niveau de pratique qui soit confortable et d'y rester un moment. Il peut se passer des mois ou bien même davantage avant que vous ne vous sentiez prêt à aborder l'étape suivante. C'est très bien ainsi. Ce que vous faites est déjà très avancé. Vous progresserez et vous vous ouvrirez à bonne vitesse. C'est votre voyage.

Cette approche des pratiques n'est pas orthodoxe en ce sens que tout le monde peut aller à son propre rythme, donc soyez mesuré dans votre approche et adaptez vos pratiques en fonction de votre expérience. De nombreuses pratiques décrites dans les leçons ont historiquement été réservées à un tout petit nombre (ésotérique) jusqu'à maintenant. Donc nous avons tous une grande responsabilité lorsque nous utilisons cette approche. Nous espérons que beaucoup plus de gens encore pourront bénéficier des techniques avancées de yoga que dans l'âge sombre passé.

Il n'est pas possible pour qui que ce soit de tout traverser en quelques mois sans heurter un mur à un moment ou un autre. C'est un long voyage que nous avons entrepris. Rappelez vous la leçon 38 "Ou en êtes- vous?". Les leçons sont mises en place pour la longue durée, pour procurer une ressource continue pour les aspirants de tous les niveaux. Les pratiques vont devenir progressivement plus avancées au fur et à mesure que vous les lirez, et certaines vous paraîtront même choquantes. Naturellement, à des niveaux plus élevés, moins de gens seront prêts, mais il y a des gens de tout niveau ici, alors nous continuons. Avec le temps chacun ira aussi loin qu'il pourra ou voudra. Le but est d'éclairer le chemin de façon claire du début jusqu'à la fin, pour que tout le monde puisse le suivre.

Quant à l'aspect sexuel, il ne peut pas en être séparé. Il fait partie intégrante du milieu du voyage. Je n'ai pas pu réussir à trouver un moyen de l'ignorer. Donc nous nous trouvons confrontés directement à lui. Vous verrez comment il s'intègre dans les leçons ultérieures. A la fin, la sexualité est transcendée en quelque chose qui est beaucoup plus. L'ignorer c'est heurter le pire des murs qui soit, faire semblant que quelque chose n'existe pas. La sexualité existe, et l'énergie entrera en expansion à un moment donné. Si ce n'est pas le cas, cela veut simplement dire qu'il reste des obstructions qu'il faut dégager. C'est une réalité fondamentale de la transformation du système nerveux qui passe à un mode de fonctionnement supérieur. Si vous n'êtes pas prêt à vous en occuper directement au moyen des pratiques, ce n'est pas un problème. Prenez votre temps. La méditation et la respiration de la colonne vertébrale feront leur travail d'ouverture et d'éveil du système nerveux tout entier de façon plus subtile, et vous pourrez éviter la stimulation directe de l'énergie sexuelle si c'est le mieux pour vous. Donc laissez mulabandha de côté pour le moment, et ne pratiquez pas siddhasana non plus. Même sambhavi (au troisième oeil) est sexuel quand il est relié, et qu'il fait monter la conductivité extatique le long du nerf spinal depuis la région du bassin. C'est ainsi que nous sommes fabriqués pour l'illumination, vous savez. Mais vous pouvez tout faire avec la méditation et la respiration de la colonne vertébrale. Simplement ça prend un peu plus de temps, et les aspects sexuels restent en arrière plan. Au bout du compte, à la fin, les expériences seront les mêmes et vous serez prêt à les faire. Le système nerveux s'ouvrira naturellement à sa propre vérité, et vous serez empli de lumière et de félicité.

Il n'y a pas d'endroit particulier où nous devrions être dans ce large éventail de pratiques. Chacun est à la pointe de son propre voyage vers l'illumination. Là où cela fonctionne pour vous, c'est là qu'il faut que vous soyez. Avec la purification grandissante, vous pouvez vous déplacer à la vitesse qui vous convient. Veillez bien à ne pas en faire trop et à ne pas vous exposer à des difficultés incessantes. Il faut que ce soit amusant. Choisissez votre niveau de pratique pour un voyage doux et agréable.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers