Leçon 94 - Quelques précisions concernant le nettoyage
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Samedi 24 janvier 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Le but des "Pratiques avancées de yoga" est de mettre à la disposition de chacun les méthodes de yoga les plus importantes, d'une manière facilement accessible, de façon à pouvoir commencer, et ensuite poursuivre, une routine quotidienne de pratiques spirituelles sans qu'il soit nécessaire de tout chambouler dans sa vie. Nous avons adopté une démarche par "morceaux", où chacun peut décider quand ajouter un nouveau morceau en fonction de son rythme de progression et de ses capacités. Chaque morceau est une pratique en elle-même qui est plutôt facile. Lorsque vous aurez deux, trois, quatre ou dix morceaux, ce sera toujours aussi facile si vous n'êtes pas allé trop vite en ajoutant des composants à la pratique. Etre à l'aise dans les pratiques et à l'aise dans notre activité quotidienne est notre objectif, avec la conscience de pure félicité et l'extase divine qui se mettent en place de façon stable et ininterrompue, pour devenir une expérience vécue vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept.

Ce que nous faisons dans nos pratiques, c'est de donner à notre système nerveux l'opportunité de déblayer les obstructions anciennes qui se sont accumulées et qui bloquent l' expérience ininterrompue de notre réalité intérieure, qui est félicité, félicité et encore félicité!

C'est un grand ménage qui se fait dans notre système nerveux. Les expériences qui se produisent pendant le nettoyage couvrent une vaste étendue, qui va du spectaculaire au monotone et à l'ennuyeux. Peu importe ce que sont les expériences, le ménage continue, aussi longtemps que nous faisons nos pratiques.

Il est important d'être clair en ce qui concerne la différence entre les pratiques et les expériences. C'est particulièrement vrai depuis que nous avons commencé à stimuler la kundalini, et peut-être commencé à avoir des sensations d'extase ou même des visions impressionnantes qui se manifestent. Donc voici quelques conseils sur ce qu'il faut faire quand certaines de ces choses se produisent dans la pratique.

Si vous êtes en train de faire la respiration de la colonne vertébrale et, au moment où vous arrivez au troisième oeil sur l'inspiration, votre ishta (l'idéal que vous avez choisi: Jésus, Krishna, Moïse, Mahomet, la Mère Divine etc...) vient vers vous au galop, monté sur un chariot doré et vous fait signe de monter pour aller faire un tour, que faites vous? Vous expirez sans effort en redescendant le long du nerf spinal. En d'autres mots, vous favorisez la pratique que vous êtes en train de faire. Si votre ishta dans son chariot descend le nerf spinal avec vous, formidable. S'il ne le fait pas, c'est très bien aussi. Nous ne repoussons pas les visions. Nous ne nous y accrochons pas non plus. Nous favorisons simplement la pratique que nous sommes en train de faire. Si ces visions sont réelles, elles resteront avec nous pendant longtemps, à la fois dans et en dehors de nos pratiques. Votre ishta comprendra que vous faites vos pratiques, et sera très heureux de vous emmener faire un tour après. Ce sont les pratiques qui ont créé l'opportunité de telles expériences dans votre système nerveux spirituel en expansion. Gardez toujours cela à l'esprit. Ne laissez pas vos expériences vous distraire des pratiques qui ont facilité leurs apparitions. Si vous êtes réguliers et stables dans vos pratiques, vos expériences deviendront de plus en plus merveilleuses, pour finalement ne plus vous quitter. Dans la journée vous vous trouverez entouré de votre ishta et de tout un groupe d'anges également! Les expériences n'engendrent pas des expériences plus élevées. Ce sont les pratiques qui le font.

Si vous faites yoni mudra kumbhaka et que vous vous trouvez empli de lumière divine qui pénètre à flot par votre troisième oeil, et toujours davantage, et que vous voulez faire encore plus et encore plus de yoni mudra kumbhaka parce que c'est si bon, que faites vous? Vous vous en tenez au nombre de répétitions de yoni mudra que vous faites. Bon, peut-être que vous en ajoutez une, si c'est aussi extraordinaire que ça. Mais n'oubliez pas qu'il est facile d'en faire trop quand des expériences aussi merveilleuses se produisent. Ensuite, ce qui vous arrive, c'est que vous êtes en train de frire intérieurement pendant quelques jours parce que vous en avez fait trop. Le système nerveux ne peut supporter qu'une certaine quantité à un niveau donné de purification. Si on en fait passer trop dans les nerfs avant qu'ils ne soient prêts, cela peut donner l'effet friture. C'est comme si l'on était en feu. Ce n'est pas l'enfer, bien que cela puisse y ressembler. C'est tout simplement trop d'énergie trop tôt. C'est tout. Adoptez une approche progressive pour la purification, et vous aurez un voyage beaucoup plus agréable. Vous ne mettrez pas en danger votre capacité à faire sur le long terme les pratiques avancées de yoga et ce sont les pratiques bien équilibrées sur le long terme qui vous conduisent à l'illumination. Alors, toute la lumière et toute la félicité seront là, sans le feu. Le feu vient de ce que l'on fait le ménage trop vite, parfois nous remuons trop de poussière, et ça va trop vite avec trop de poussière qui sort. Il n'y a pas de miracle qui s'accomplit en une nuit dans cette affaire de grand nettoyage.

Bien que la méditation soit habituellement une processus plus doux et plus agréable, laisser le système nerveux s'apaiser jusqu'au silence profond et laisser les obstructions partir de façon globale peut quand même engendrer des expériences puissantes. Lorsque nous avons des pensées, des sensations, des lumières, de l'extase, de l'agitation, des visions, des émotions négatives, quoi que ce soit d'autre, nous revenons simplement sans effort au mantra. Nous ne méditons pour aucune autre expérience que celle qui consiste à favoriser le mantra quand nous nous rendons compte que nous l'avons perdu. Peu importe ce qui était en train de se passer. Si des hôtes célestes viennent remplir notre vision intérieure pendant notre méditation, et que nous nous rendons compte que nous avons laissé le mantra, que faisons nous? Vous avez deviné, nous revenons sans effort au mantra. Si nous nous en tenons aux procédés simples de nos pratiques, nous pourrons nous réjouir de la présence de nos hôtes célestes quand nous le voudrons, en mangeant un sandwich, sous la douche, en promenade ou n'importe où. Si nous les voyons pendant nos pratiques et que nous réalisons que nous avons laissé le mantra, que nous ne sommes plus en train de faire la respiration de la colonne vertébrale ou de compter nos yoni mudra kumbhaka, alors le mieux est de revenir sans effort à la pratique que nous étions en train de faire.

Un mot qui revient souvent lorsque nous discutons des pratiques, c'est le mot "attentes". Nous avons tous des attentes. Ce sont des désirs. Nos désirs veulent toujours plus, ils veulent obtenir ceci ou cela. Nous pouvons tomber dans l'habitude d'attendre certaines sortes d'expériences. Si nous appliquons la technique de bhakti, nous pouvons transformer l'énergie de nos attentes et la canaliser en motivation pour faire nos pratiques tous les jours. Si nous réalisons que nous avons des attentes en ce qui concerne des visions ou quoi que ce soit pendant nos pratiques, nous les traitons comme n'importe quelle autre pensée ou n'importe quel autre sentiment qui se manifeste, et nous revenons sans effort à la pratique que nous sommes en train de faire.

C'est la façon de nettoyer la maison de la manière la plus efficace. Nous ne renonçons à rien en adoptant cette approche. Nous gagnons tout.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Leçons faciles Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers