Leçon 93 - Q&R - Les temps changent
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Vendredi 23 janvier 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: J'ai l'impression que la méditation marche bien, et je viens juste de me mettre au pranayama de la colonne vertébrale et je ne trouve pas si facile de passer la période d'habituation comme vous l'appelez. Avec toutes les autres choses que vous avez présenté, j'ai l'impression que je coule. Tant de pratiques si merveilleuses et moi qui n'y arrive pas. Je doute que je sois qualifié pour tout ça, et pourtant j'ai tellement envie de poursuivre le chemin jusqu'au bout. Je regrette de ne pas avoir commencé il y a vingt ans. Je meurs d'impatience, et pourtant je sais que je ne dois pas trop me précipiter pour ne pas avoir de problème. Que dois-je faire?

R: Vous faites exactement ce qu'il faut faire, en prenant les choses l'une après l'autre. Bien que vos émotions fassent rage dans leur désir du divin, vous voyez clairement ce qui doit être fait et dans quel ordre, ce que vous pouvez entreprendre maintenant et ce que vous pourrez entreprendre plus tard. Et que vous entreprendrez. Tout se passe bien comme il faut. Prenez les choses un jour après l'autre. Vous saurez ce que vous devez faire ensuite.

Vous souffrez d'une maladie bénie, une bhakti intense. Il faudrait que nous ayons tous cette maladie. Si c'était le cas, le monde serait transformé en une génération. Je sais que cela n'apaise pas votre impatience d'entendre cela, mais il en est ainsi avec la bhakti, vous savez. Lorsque la conscience de notre séparation d'avec le divin devient aiguë, nous désirons le yoga comme des fous. Nous devenons fous de Dieu. C'est un état béni à vivre. Cela ira nettement mieux lorsque vos expériences d'union progresseront, et elles le feront au fur et à mesure que vous avancerez dans vos pratiques quotidiennes.

La bhakti continuera à s'accroître en chacun de nous avec le temps qui passe. Des forces puissantes sont à l'oeuvre qui font souffler les vents spirituels dans notre dos. Tout ce que nous avons à faire c'est de déployer les voiles sous forme de pratique spirituelle, et les vents de la spiritualité, en soufflant en permanence sur notre système nerveux, feront le reste.

Prenons un peu de recul pendant une minute, et regardons ce grand tableau dont nous sommes tous une composante. Nous vivons une époque très intéressante. Dans les années soixante, Bob Dylan chantait "The times, they are a-changing" (Les temps changent). C'était certainement vrai à cette époque là, et c'est encore plus vrai maintenant.

En fonction de l'approche astrologique que vous adoptez, la terre est, ou va bientôt, entrée dans un "nouvel âge" d'illumination. En sanskrit, ces âges sont appelés "yugas". Ce nouvel âge a peut-être commencé il y a cent ans. Ou bien peut-être commence-t-il seulement maintenant. C'est un sujet bien connu depuis cette période des débuts de Dylan. Mais une émergence se faisait déjà dans le monde du yoga bien avant cela. L'avènement d'un nouvel âge n'est pas un événement qui se produit en un instant. Il débute par un développement lent et progressif, puis va en s'accélérant en prenant de l'ampleur. Il s'est déjà passé beaucoup de choses, et nous progressons à un rythme de plus en plus rapide.

Au début du siècle dernier, Vivekananda, un disciple éminent de Ramakrishna, est venu en occident et a planté les premières graines du yoga, qui ont trouvé un sol fertile et qui ont germé. Vingt ans plus tard, Paramahansa Yogananda est venu et a trouvé encore plus de réceptivité que n'en avait rencontré Vivekananda. Lorsque Maharishi Mahesh Yogi est arrivé dans les années soixante, toute une génération de baby boomers rebelles était prête à se lancer à fond dans le yoga, avec un peu d'aide de la part des Beatles, bien sûr. Depuis cette époque, des centaines de yogis indiens sont venus en occident et des milliers de yogis et yoginis occidentaux de la "génération suivante" se sont mis à enseigner. Et, en vérité, ces vingt dernières années, les choses sont devenues un peu confuses, un peu embrouillées. Tant d'approches du yoga ont été présentées qu'il est difficile de savoir quelle forme de yoga est la vraie, si jamais il existe une forme de yoga qui soit "le vrai yoga". Que ceux qui font le vrai yoga se lèvent! Nombreux sont les volontaires pour cette position valorisante, bien sûr. Certains sont même allés au tribunal pour faire valoir leurs droits sur votre système nerveux. Il y en a toujours qui aimeraient bien diriger votre passage vers le ciel. Bon, peu importe.

Donc, en un siècle, on est passé de pas de yoga du tout à une telle pléthore que l'on peut parler d'une véritable "tour de Babel".

C'est très bien comme ça. C'est une bonne chose. De toute évidence, les choses ne pourront pas rester éparpillées en mille morceaux comme ça pour toujours. A un moment ou à un autre, cela se décantera en quelque chose (ou en plusieurs quelques choses) dont l'individu moyen prêt-à-devenir-illuminé pourra se saisir. Dans les quelques dizaines d'années qui viennent les mots clés seront "consolidation", "intégration", "optimisation", "simplification".

Choisissez celui que vous voulez, et vous aurez une idée. Ce sera la méthode scientifique qui produira cette distillation de la connaissance du yoga, de sorte que son application largement répandue en deviendra efficace sur le plan pratique.

Lorsque les premiers ordinateurs personnels sont apparus, il fallait connaître un langage archaïque comme "BASIC" ou "DOS" pour pouvoir faire quelque chose. L'ordinateur était un univers ésotérique pour les mordus. Puis la souris et l'interface graphique sont apparues, et d'un seul coup les portes de l'utilisation facile de l'ordinateur se sont ouvertes pour tout le monde. C'était une révolution.

La même histoire s'est produite avec de nombreuses applications de connaissances à travers les siècles. Ca commence avec quelques "originaux" qui font les premières avancées en mettant en application une nouvelle sorte de connaissance. Puis, plus tard, des chercheurs imaginent comment la rendre facilement accessible à tout le monde. Ce qui revient presque toujours à simplifier l'interface pour l'utilisateur, les principaux leviers de commande, de sorte que n'importe qui puisse la mettre en application avec de bons résultats. La technologie utile est "facile à utiliser" ("user friendly"). Vous vous rappelez des frères Wright? Et vous souvenez- vous aussi de Henry Ford? Et de Thomas Edison? Ils ont tous simplifié l'interface entre les utilisateurs et l'application d'une connaissance puissante.

C'est ce qui va se passer également avec le yoga. Cela doit se produire. Des millions de personnes sentent les vents de la spiritualité s'élever en eux dans ce nouvel âge, et les voiles de la pratique doivent être déployées. Il est temps pour toute l'étendue de la connaissance du yoga de devenir facile d'emploi.

Rien n'est nouveau dans le domaine du yoga. Tous les composants de la pratique existent depuis des milliers d'années. Les principes naturels ne changent pas. Le système nerveux humain a depuis toujours les mêmes capacités naturelles. Il y a eu des temps éclairés dans le passé au cours desquels le yoga a fleuri. Dans des périodes plus sombres, la vision fut moins claire en ce qui concerne les possibilités qui sont en nous. Le doute était pesant, ainsi que la superstition et la peur. Mais un petit nombre a toujours joué avec les applications de la connaissance yogique. En secret dans les périodes les plus sombres, sinon ils auraient été mis à mal s'ils avaient trop rendu publiques leurs tentatives. Ils ont été les "originaux" du yoga, vous savez. Les pionniers qui ont créé les traditions ésotériques. Nous devons beaucoup aux grands yogis des temps anciens. Ils nous ont donné les graines de connaissance nécessaires pour nous élancer sans retenue dans ce nouvel âge. Maintenant, c'est à cette génération, et à celles qui viendront, de développer et d'utiliser les interfaces simplifiées pour le système nerveux humain, en utilisant la connaissance yogique, de sorte que nombreux seront ceux qui pourront entreprendre les pratiques de yoga avec succès.

Le nouvel âge, ce n'est pas seulement des vents spirituels qui soufflent dans notre dos depuis le cosmos. Le jeu de l'illumination n'est pas un sport que l'on se contente de regarder. Il nous faut entrer dans le jeu si nous voulons en retirer les bénéfices. Il nous faut déployer les voiles de la pratique si nous voulons être de la partie. En agissant ainsi, la terre continuera à devenir un monde meilleur. Comme nous amènerons la réalité de la conscience de pure félicité et de l'extase divine dans le plan terrestre au moyen de nos pratiques, tout sera transformé. Il y aura de la lumière et de l'amour partout et en abondance. Ce ne sera pas un avènement idéologique. Ce sera une vraie transformation énergétique, palpable par tous ceux qui vivent sur terre. Avec, partout, des systèmes nerveux qui deviendront des radiateurs de conscience de pure félicité et d'extase divine, personne ne restera dans le noir. Les doutes qui subsistent seront balayés. Les vents de la bhakti nous porteront toujours plus en avant. Tout ce que nous avons à faire c'est de garder les voiles de notre pratique quotidienne déployées. Notre système nerveux s'occupera du reste.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers