Leçon 83 - Q&R - La voilà. Je parle de la kundalini
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mardi 13 janvier 2004

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: Namaste! J'ai suivi votre conseil et je suis revenu à vingt minutes pour la méditation. Cependant, pendant le pranayama, j'ai senti de la chaleur et des picotements monter, je ne m'en suis pas préoccupé, mais comme j'ai continué, pendant la méditation la chaleur est montée de la région du sacrum, et a continué de monter dans ma colonne vertébrale, j'ai entendu un bourdonnement aigu dans mes oreilles, et ensuite, une montée d'énergie très puissante s'est mise à pulser en moi. J'ai terminé ma méditation avec une prière et j'ai en fait continué avec la prière du souffle, puis j'ai fait une respiration 7,7,7 pour m'apaiser, l'énergie était si intense. Je suis allée voir mon mari pour qu'il m'aide à m'ancrer, et il pouvait ressentir l'énergie pulser dans mes mains et dans mon dos, car j'étais assise contre lui, cela a duré environ une heure. Maintenant, ma question c'est de savoir s'il s'agit du cheval de rodéo dont vous avez parlé, ou bien si c'est la kundalini qui se manifeste. J'ai diminué le pranayama ce matin ainsi que la méditation, j'ai enlevé sambhavi, mulabandha, et siddhasana. J'ai juste fait la respiration de la colonne vertébrale et la méditation I AM ; j'ai encore ressenti l'énergie pulser et un bourdonnement aigu, mais pas aussi intense. Ma vision intérieure m'incite à continuer de cette façon pendant quatre jours, puis d'ajouter sambhavi et mulabandha deux jours après les quatre jours de repos et de voir la réaction, puis de passer à siddhasana après avoir retrouvé mon équilibre. Mon interrogation est la suivante, de savoir si je dois continuer avec les techniques avancées et essayer de dompter le cheval fougueux, ou si je dois laisser le cheval s'apaiser et ensuite d'essayer de le contrôler lentement. Aussi, je vais suivre vos conseils, marcher dehors, faire la respiration yogique, la respiration du ventre et les postures, c'est ce que je vais faire aujourd'hui ainsi que des tisanes calmantes de camomille et autres. J'ai supprimé le café complètement ; qui a besoin de stimulation artificielle quand on a cette dynamo à l'intérieur de soi?

R: La voilà. Je parle de la kundalini. Ce qu'il faut faire, c'est vraiment d'intégrer tout cela dans votre activité quotidienne. Vous êtes très avisée de ne pas foncer aveuglément avec les pratiques. Trouvez cette plateforme stable de pratiques et de mode de vie qui fonctionne vingt quatre heures sur vingt quatre. Très important. Vous saurez quand il sera temps de repartir de l'avant. Les outils seront là quand vous en aurez besoin. Ce qu'il faut que vous fassiez dans l'immédiat c'est de rester sur les rails. Ou, comme ils disent dans la campagne profonde du Mississipi, de « rester au milieu, entre les fossés ».

Le « cheval fougueux », dont il est question en siddhasana, est l'énergie sexuelle qui saute dans tous les sens en raison de l'assise en siddhasana. Avec le temps, cela change et se transforme en énergie très douce et extatiquement béatifique qui s'écoule vers le haut dans le corps en permanence. Il semble que vous faites une transformation soudaine, avec l'énergie sexuelle qui fait des embardées brusques et qui monte rapidement avec des manifestations de kundalini. Ce ne sera pas aussi soudain pour tout le monde. Le système nerveux de chacun est dans un cas différent en fonction des actions et des pratiques passées. C'est-à-dire bien avant cette vie- ci. Vous avez raison de ne pas pratiquer siddhasana pour l'instant. Ainsi que les autres techniques de stimulation. N'hésitez pas à diminuer le pranayama et la méditation aussi, si vos symptômes le rendent nécessaire. Beaucoup de choses vous arrivent. Focalisez vous sur la stabilisation. Vous pourrez revenir plus tard pour ajouter la stimulation dans votre routine lorsqu'il sera évident que vous pouvez le faire.

Pour le moment, il est évident que vous avez assez de choses à intégrer. Assurez vous de rester active physiquement. C'est essentiel pour intégrer les énergies de la kundalini dans votre système nerveux. Si besoin, vous pouvez aussi manger une nourriture plus lourde pendant un certain temps pour aider à adoucir les choses. Revoyez la leçon sur les remèdes pour la kundalini, et voyez s'il y a d'autres moyens que vous ayez envie d'essayer. Tout cela deviendra plus doux si vous continuez de faire les activités d' «ancrage ». Que votre expérience soit votre guide. La clé du succès à ce stade, c'est d'apprendre comment accueillir la kundalini, et comment travailler avec elle. Le rôle du yogi ou de la yogini passe de celui d'incitateur à celui de partenaire. Avec le temps, vous vous rendrez compte que vous ne faites qu'un là dedans, et partout.

Gardez à l'esprit que cette transformation ne se fait pas par un coup de baguette magique. C'est un processus qui dure longtemps et qui mettra des années à évoluer. Le système nerveux doit passer par beaucoup de purification et d'évolution. Alors, soyez prudente, patiente, et installez vous pour le long terme. Autant éviter que cela ne devienne un parcours qui ressemble aux montagnes russes. Vivez une vie pleine et active, et laissez votre illumination croissante vivre en vous. Le voyage peut être si amusant.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers