Leçon 59 - Q&R - Des précisions sur le mantra
 Leçons principales:  Leçons de Tantra:  Leçons clés:
De: Yogani
Date: Mardi 30 décembre 2003

Aux nouveaux membres: il vous est recommandé de commencer les leçons au début, les leçons précédentes étant nécessaires à la compréhension de celle-ci. La première leçon s'intitule « le but de ces leçons » et porte le numéro 10.

Q: J'ai des questions sur le mantra I AM (ayam). Qu'est-ce que je fais si j'ai déjà reçu un mantra de quelqu'un d'autre? Est-ce que I AM (ayam) a le même effet qu'OM? Est-ce que je peux chanter I AM à haute voix? Est-ce que je peux l'utiliser pendant la journée quand je suis au travail? Puis-je l'utiliser quand je m'endors le soir? Vous dites de ne pas utiliser I AM (ayam) pendant le pranayama. Que pensez-vous de l'utilisation du mantra So-ham avec le souffle pendant le pranayama? En plus du matin et du soir, est-ce que je peux pratiquer la méditation avec I AM (ayam) au milieu de la journée?

R: Si vous suivez un autre enseignement ou une autre tradition, et que cela vous convient bien, continuez comme ça. C'est également valable pour n'importe quel autre mantra que vous avez reçu. Dans ce cas, considérez simplement ces leçons comme « matière à réflexion ». Nous n'avons ici aucun désir d'interférer avec des systèmes de pratique existants. Ces leçons ont pour but de présenter un « système ouvert » de pratiques spirituelles intégrées qui peuvent être utilisées par quiconque, au niveau qu'il le souhaite. Les débutants peuvent démarrer au début et aller jusqu'au bout, au moyen de ces leçons. Les pratiquants avancés peuvent prendre ce qui les intéresse, là où ça les intéresse. Ca marche de cette façon là.

Si vous avez décidé de prendre ces leçons comme source principale de votre pratique, alors le mieux c'est d'arrêter toute pratique qui fait double emploi et de suivre les leçons de façon précise. On ne peut pas tout faire en même temps. Comme vous pouvez le voir, il y a ici beaucoup de pratiques à assimiler. Si Yahoo le permet, il y aura encore beaucoup d'autres pratiques avancées de yoga dans l'avenir. Faites les choses simplement, l'une après l'autre. Si ces leçons doivent être la base de votre pratique, vous aurez largement de quoi faire. Nous ne laisserons aucun aspect dans l'ombre.

Le mantra I AM (ayam) est semblable à OM, mais n'est pas exactement pareil, donc ses effets sont quelque peu différents. I AM (ayam) a des qualités à la fois linéaires et circulaires en lui, tandis qu' OM est uniquement circulaire. « I » (prononcez « aïe » n.d.t.) est la qualité linéaire de I AM (ayam). « AM » est la qualité circulaire du mantra I AM. Donc vous voyez que I AM a quelque chose de plus. Qu'est-ce que ce quelque chose de plus? C'est une polarité. OM est bien connu pour être le son de la kundalini se déplaçant dans le corps, le système nerveux s'éveillant lorsque les essences sexuelles circulent plus haut et qu'un nouveau fonctionnement biologique se met en place. Beaucoup peuvent l'entendre. OM est le son de Mère Nature en nous, et elle est félicité extatique. Aahhh...

OM est la mère. Mais où est le père? Lorsque nous accédons à l'illumination, une histoire d'amour divine a lieu en nous, une union. Dans le mantra I AM, le « I » (prononcez « aïe ») est la vibration du père et le AM est la vibration de la mère. Rappelez vous que le mot yoga signifie « unir ». Ceci se produit de nombreuses façons et à de nombreux niveaux. Dans la méditation, nous raffinons les vibrations du mantra tous les jours jusqu'à l'apaisement, au silence, et à la conscience de pure félicité, de façon répétée. En utilisant le mantra I AM, nous cultivons la conscience de pure félicité dans tout le système nerveux, en imprégnant la polarité naturelle qui existe en nous. Nous éveillons à la fois les qualités divines masculines et les qualités divines féminines en nous en même temps. Ceci a un rapport direct avec la dynamique du nerf spinal et la dynamique de la kundalini. Nous en parlerons plus en détail plus tard. Ce qu'il faut bien comprendre ici, c'est que I AM a des caractéristiques spéciales. Cela peut paraître théorique, mais cela se vérifie concrètement par l'expérience, dans le temps. Au fur et à mesure que votre expérience progressera, vous découvrirez que la qualité vibratoire du mantra a une correspondance directe avec les expériences extatiques intérieures; celles-ci constituent une consumation des polarités qui se produit dans le système nerveux. C'est un processus complexe, mais automatique, que nous stimulons dans notre pratique quotidienne.

Continuez d'être détendu et à l'aise dans vos méditations. Toute cette théorie ne vaut rien comparée à la méthode si simple de la méditation. Oubliez toute cette signification quand vous méditez. Si toute cette théorie vous vient à l'esprit quand vous méditez, traitez la simplement comme n'importe quelle autre pensée. Revenez sans effort au mantra. Méditez tous les jours et tout le reste viendra naturellement. Avec le temps, vous ferez l'expérience, en vous-même, de ce qui a été évoqué ici.

Chanter I AM n'est pas recommandé si vous l'utilisez dans votre méditation de tous les jours. La raison en est que nous utilisons le mantra pour nous intérioriser, pour apaiser le mental et le corps. Le chant est une activité extérieure. Nous voulons créer l'habitude de nous tourner vers l'intérieur avec le mantra. Avec le temps, vous penserez le mantra une fois et vous partirez aussitôt dans la conscience de pure félicité. Votre système nerveux sera habitué à plonger dans l'état méditatif à la plus petite impulsion, une capacité merveilleuse à avoir dans ce monde agité. Si vous aimez chanter, trouvez autre chose à utiliser. Le chant a ses propres bénéfices et est merveilleux, surtout en groupe. Attachez vous à utiliser le mantra I AM pour vous intérioriser avec cette méthode de méditation simple, mais puissante. Si vous aimez utiliser I AM au moment de vous coucher, très bien, mais intérieurement. Ne perdez pas de vue qu'il peut être très stimulant pour certaines personnes, en particulier lorsque nous éveillerons davantage la kundalini. Cela pourrait vous maintenir éveillé. Bien sûr, il n'y a pas de problème à utiliser I AM dans une conversation normale en anglais. C'est très bien comme ça. On se situe au niveau de la signification. La méditation est au-delà de la signification verbale, dans des niveaux de raffinement intérieur de la vibration de la pensée, là où il y a beaucoup plus d'énergie.

Penser le mantra pendant la journée dans notre activité n'est pas recommandé. Quand vous êtes dans le monde, soyez dans le monde. Quand vous êtes en méditation, soyez en méditation. Votre activité permettra à la conscience de pure félicité de se stabiliser dans votre système nerveux. Cela se produira naturellement si vous méditez deux fois par jour. D'une façon générale, gardez la méditation et l'activité bien séparées. Chacune a son rôle. De la même façon, nous n'utilisons pas délibérément le mantra lorsque nous faisons le pranayama, et vice versa.

La raison pour laquelle nous n'utilisons pas le mantra pendant le pranayama, c'est que nous mettons déjà en place de nombreuses autres habitudes de pratique liées à la respiration de la colonne vertébrale. Il existe des mantras liés à la respiration comme So-ham que les gens utilisent pendant le pranayama. C'est très bien comme pratique pour débuter, quand l'attention ne se déplace pas en montant et en descendant dans le nerf spinal et que l'on n'est pas en train de mettre en place les autres habitudes qui sont nécessaires pour les pratiques avancées de yoga. Du fait que, dans ces leçons, nous commençons par la respiration de la colonne vertébrale, nous sautons la pratique du début qui est la respiration avec le mantra. A la place, nous faisons le pranayama en premier et la méditation en second. Dans ces leçons nous ne faisons pas les deux en même temps.

Deux fois par jour, c'est la formule pour la méditation. Si le matin et le milieu de l'après midi vous conviennent mieux que le matin et le début de soirée, alors faites comme ça. Prenez un bon moment de repos lorsque vous sortez de méditation de sorte que l'activité se passe bien. Si vous pratiquez trois fois par jour, vous risquez d'être irritable. Si vous avez un weekend ou des vacances, et que vous n'avez pas de responsabilités, vous pouvez essayer de faire trois méditations pendant un jour ou deux. N'oubliez pas que vous utilisez des techniques puissantes qui libèrent les obstructions et les impuretés de votre système nerveux. Si elles sortent trop vite, cela peut devenir inconfortable. C'est pourquoi nous nous reposons après la méditation, et qu'ensuite nous nous plongeons dans l'activité pour stabiliser la conscience de pure félicité dans notre système nerveux. Trouvez ce qui vous convient et faites en une routine. La régularité dans la pratique, sur la durée, est le gage du progrès. Une pratique intense courte d'un jour par ci, un jour par là ne fera pas une grande différence. C'est ce que vous faites jour après jour pendant des mois et des années qui fera la différence. Alors le silence de la conscience de pure félicité s'installera et imprègnera tous les aspects de votre vie.

Le gourou est en vous.

AYP Plus
voir newsletter no.37

Livres en français:

Série pour
l'illumination spirituelle
Livres en anglais:

Easy Lessons: Spiritual Adventure Novel Enlightenment Series Questions & Answers